Retour au menu Prions          Retour au lexique 

Date de la dernière modification : 8-05-2017
 

ADN    -    Acide désoxyribonucléique


I - Sa localisation dans la cellule

   L'ADN dans le chromosome 

   Dans le noyau d'une cellule qui a entamé son processus de division, on peut observer, au microscope, des structures denses et épaisses, les  chromosomes (chez l'homme, 46 dans toutes les cellules du corps ou cellules somatiques, 23 dans les cellules germinales ou gamètes : ovocytes et spermatozoïdes). Ils représentent une forme compactée de la molécule d'ADN, associée à des protéines particulières : les  histones.

* Le chromosome représenté sur ce schéma est formé de 2 "bras" ou  chromatides, et la partie inférieure de l'une d'entre elles a été déroulée.

* Les histones forment, avec la double hélice d'ADN un "collier de perles" caractéristique : le nucléofilament. Chacune de ces perles est un nucléosome.

* Une chromatide fait environ 700 nm de diamètre (un nm ou nanomètre est la milliardième partie d'un mètre. 1000 nm = 1 µ c'est-à-dire 1 micron, soit un millième de millimètre).

* À la fin du déroulement, la double hélice d'ADN a un diamètre de 2 nm.

* Un gène est un fragment de cette molécule d'ADN, qui permet la fabrication d'une protéine par la cellule.

Remarque :

Quand la cellule est au "repos" (elle ne se divise pas), l'ADN et les histones  sont  toujours  présents, mais pas sous forme de chromosomes ; ils sont décondensés et on ne les voit plus avec les microscopes photoniques ordinaires.

II - Sa composition

* 1868 - MIESCHLER (Suisse) découvre la "nucléine", riche en azote et en phosphore.

* 1950 - On ne connaît pas la structure de l'ADN, mais tous ses constituants. On sait également que cette molécule peut s'autoreproduire.

* 1953 - La structure de la double hélice est découverte par 2 américains : CRICK Biographie et WATSON Biographie  Prix Nobel en 1962.

Ce que l'on sait  aujourd'hui :

A - Les constituants

1 - L'acide phosphorique : H3PO4 ou "phosphate" lorsqu'il est combiné à d'autres molécules.

2 - Le désoxyribose : glucide simple cyclique à 5 atomes de carbone (c'est donc un pentose).

3 - Des bases azotées : l'adénine, la cytosine, la guanine et la thymine.

B - L'assemblage

Le motif de base, formé d'un phosphate, d'un désoxyribose et d'une base est le nucléotide

STRUCTURE "A PLAT"

L'ADN est une molécule en double chaîne (on dit aussi bicaténaire) nucléotidique, comparable à une échelle avec montants (succession pentoses phosphates) et barreaux (bases azotées se faisant face).

Les bases azotées de 2 nucléotides correspondants sont assemblées par des liaisons hydrogène (en pointillés sur le schéma ci-dessous à droite) de faible énergie. Les autres liaisons (dites covalentes) sont plus fortes.

Comme indiqué plus haut, l'adénine est toujours associée à la thymine et la cytosine l'est toujours à la guanine.

   La structure en échelle de l'ADN    et    Sa structure tridimensionnelle (dans l'espace) 


III - Son rôle

Trois nucléotides successifs (ou pour simplifier 3 bases azotées successives) constituent un CODON. Chaque codon correspond à un acide aminé.

Une portion de cet ADN constitue un gène qui va permettre la synthèse d'une protéine.

Pour cette synthèse : Voir la page Protéine

   Retour au menu Prions          Retour au lexique