Retour à la page d'accueil  A - TERMINOLOGIE MEDICALE - A  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 7-10-2019

Andr(o)-     Du grec anêr, andros, homme, mâle. Le mot andro- vient d'un radical indoeuropéen désignant l'homme en tant que guerrier, alors que vir (du latin vir) correspond seulement à l'idée de mâle (et a donné viril p. ex.). Anêr qui a donné andro- a des correspondants dans de nombreuses langues indoeuropéennes.


Andranatomie - Androblastome - Androcéphale - Androgène - Androgenèse - Androgénisme - Androgyne - Androgynie - Androgynoïde - Androïde - Andrologie - Andromérogonie - Andromimétique - Andromiose - Andromorphe -  Andromorphisme - Andropathie - Andropause - Androphobie - Androphonomanie - Androstanediol - Androstanolone - Androstènedione - Androsténolone - Androstérone - Androtomie 

Andranatomie   Androtomie
Anatomie, andrologie
  -   [Angl. : Andranatomy]   N. f. * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * anatomo, anatomie : du latin anatomia, du grec anatemnein [anatom(o)-], disséquer.
    Spécialité de l'anatomie qui concerne le corps de l'homme (par opposition à celui de la femme). Il s'agit essentiellement des organes génitaux externes et des organes concernés par les caractères sexuels secondaires. Ce terme n'est pratiquement plus utilisé. Syn. androtomie.       Haut de page

Androblastome
Gynécologie obstétrique
  -  [Angl. : Androblastoma]   N. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * blasto : du grec blastos [-blaste, -blasto], germe et du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Syn. arrhénoblastome. Adénome (voir ce terme) de l'ovaire, avec des cellules semblables à celles du testicule (cellules de Sertoli et cellules de Leydig, productrices de la testostérone ou hormone mâle), entraînant l'apparition de caractères sexuels masculins.        Haut de page

Androcéphale
Anatomie 
[Angl. : Androcephalous]   Adj. et n. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * céphalo, céphale : du grec kephalê [-céphale, céphalo], tête.
    Se dit des êtres composites à tête d'homme. Les grands taureaux ailés des palais assyriens sont des génies androcéphales.           Haut de page

Androgène
Endocrinologie et métabolismes, andrologie
  -  [Angl. : Androgen]   Adj. et n. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * géno, gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse], naissance, formation, qui engendre.
    Ce mot désigne tout ce qui amène l'individu masculin à sa maturité sexuelle et qui provoque l'apparition des caractères sexuels secondaires masculins.  Les hormones androgènes, communément appelées hormones mâles, sont sécrétées par les testicules et la corticosurrénale. Il s'agit essentiellement de la testostérone et de l'androstérone. 
   La molécule de testostérone     Haut de page

Androgenèse
Génétique 
[Angl. : Androgenesis]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; *  géno, gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse], naissance, formation, qui engendre.
    Opération expérimentale dont l'objet est le développement de l'embryon sous l'influence des seuls chromosomes paternels, par conséquent sans l'hérédité maternelle. L'opération consiste à détruire les chromosomes maternels dans l'ovule.
       Haut de page

Androgénisme
Endocrinologie et métabolismes, andrologie  -  [Angl. : Androgenism]   N. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * gén- : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse], naissance, formation, qui engendre ; * isme : du suffixe -isme  servant à former des substantifs.
    L'androgénisme est un excès plus ou moins marqué d'hormones masculinisantes (androgènes) dans l'organisme. Chez les femmes, l'androgénisme ou hyperandrogénie provoque une masculinisation (hirsutisme, séborrhée, acné, modification de la voix, accroissement de la musculature et de la libido, hypertrophie clitoridienne) et en même temps une déféminisation (hypotrophie mammaire, aménorrhée).       Haut de page

Androgyne   Androgynie   Androgynoïde
Anthropologie, anatomie
  -  [Angl. : Androgynous, Androgyny, androgynism, Androgynoid]   Adj. et n. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * gyno, gyne : du grec gunê, gunaikos [gyn(o)-, gynéco-, -gyne], femme.
    Un androgyne est un pseudohermaphrodite, c'est-à-dire un individu qui réunit en lui-même les caractères masculins et féminins mais qui ne possède pas simultanément les ovaires et les testicules. Seuls les caractères sexuels secondaires sont féminins. Syn. androgynoïde (du grec eidos, [-oïde, -oïdal], qui a l’apparence).  Androgynie n. f. État d'un individu androgyne.       Haut de page

Androïde
Anatomie
  -  [Angl. : Android]   N. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], apparence.
   L'adjectif androïde, utilisé aussi comme substantif, désigne ce qui présente les caractères masculins. Automate à figure humaine.
       Haut de page

Andrologie
Andrologie
  -  [Angl. : Andrology]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * logo, logie : du grec logos [-logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison.
    Étude de l'être humain de sexe masculin. L'andrologie est en fait un domaine de l'urologie, avec l'étude des maladies propres de l'appareil génital masculin (stérilité masculine, problèmes de la sexualité masculine). Ce mot est construit de la même façon que gynécologie, qui désigne l'étude des êtres humains de sexe féminin.
       Haut de page

Andromérogonie
Génétique 
[Angl. : Andromerogony]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * méro : du grec meros [mér(o)-, mérisme, -mère], partie, élément ; * gono, gonie : du grec gonos [gon(o)-, -gonie], semence.
    Modalité particulière de l'androgenèse, comprenant l'ablation microchirurgicale du noyau femelle dans l'œuf fécondé, qui ne contient donc plus que le pronucléus masculin.       Haut de page

Andromimétique
Psychiatrie psychologie, médecine de la reproduction
  [Angl. : Andromimetic]   Adj. et n. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * mimo, mimétique : du grec mimos [mimie], qui imite.
    L'adjectif andromimétique caractérise ce qui provoque l'apparition des caractères masculins. Fille ou femme manifestant les dispositifs ou les qualités d'un mâle dans l'aspect corporel et le comportement (homosexuel féminin qui vit dans le rôle d'un homme).        Haut de page

Andromorphe   Andromorphisme
Anthropologie, génétique
  -  [Angl. : Andromorphous, Andromorphism]   Adj. et n. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * morpho, morphe, morphisme : du grec morphê [morph(o)-, -morphie, -morphique], forme.
    Qui présente un aspect physique masculin. Certaines affections génétiques peuvent provoquer un andromorphisme chez des femmes qui en sont atteintes et qui présentent de ce fait un aspect très masculin.   Andromorphisme : fait d'être andromorphe.
       Haut de page

Andropathie
Andrologie
  -  [Angl. : Andropathy]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * patho, pathie : du grec pathos [-pathie, -pathique, -pathe, patho-], souffrance, changement accidentel.
   Le mot andropathie est un terme générique qui désigne toutes les affections et maladies propres à l'homme en tant qu'individu mâle.
 Il s'agit essentiellement des maladies liées à l'appareil reproducteur mâle ou liées à des dysfonctionnements des hormones mâles.       Haut de page

Andropause   Andromiose
Endocrinologie et métabolismes, andrologie
  -  [Angl. : Andropause, male menopause, Andromiosis]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * pause : du latin pausa, du grec pausis [-pause], suspension, arrêt, arrêt momentané ; * miose : du grec miosis, de muein, se fermer. 
    C'est le "retour d'âge" chez l'homme. L'andropause correspond à une diminution progressive de l'activité génitale chez l'homme, à partir d'un certain âge. Baisse régulière du taux de la testostérone disponible, avec retentissement sur tous les organes cibles de la testostérone. Syn. andromiose
    Aujourd'hui, les médecins préfèrent utiliser l'expression "Déficit androgénique lié à l'âge" ou DALA, plutôt que "andropause" pour qualifier les troubles liés à cette baisse de sécrétion de testostérone. Certaines équipes médicales préconisent des injections à des doses physiologiques de testostérone, après évaluation de l'état de la prostate (dosage de la PSA).       Haut de page

Androphobie
Neurologie, psychiatrie psychologie
  -  [Angl. : Androphobia]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * phobo, phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte.
    L'androphobie est la peur morbide de l'homme en tant qu'individu mâle.
       Haut de page

Androphonomanie
Psychiatrie psychologie
  [Angl. : Androphonomania]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * phono : du grec phônê [phon(o)] : voix ; * manie : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre.
    Syn. amok : mot malais ; manifestation culturellement induite, l'amok consiste à courir les chemins une arme à la main et à tuer toute personne venant à passer, jusqu'à ce que l'individu homicide soit mis hors d'état de nuire. Autrefois considérée comme un accès imprévisible de folie, la conduite d'amok est aujourd'hui reconnue comme l'équivalent d'un suicide, dicté par certaines circonstances sociales répertoriées : humiliations conjugales, échecs en public, etc.       Haut de page

Androstanediol
Endocrinologie et métabolismes, andrologie
  -  [Angl. : Androstanediol]   N. m.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * stano : du latin stannum [stann(o)-, -stanneux, -stannique], relatif à l’étain. 
    La 5a 3a androstanediol provient de la dihydrotestostérone, formée par la 5a  réduction de la testostérone dans les cellules cibles et, à un degré moindre, du catabolisme hépatique de la testostérone. On observe sa diminution dans les traitements œstroprogestatifs, son augmentation dans l'acné, l'hirsutisme idiopathique, le syndrome de féminisation testiculaire.        Haut de page

Androstanolone
Endocrinologie et métabolismes, andrologie 
[Angl. : Androstanolone]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * stano : du latin stannum [stann(o)-, -stanneux, -stannique], relatif à l’étain. 
    Autre dénomination de la dihydrotestostérone qui provient de la réduction de la testostérone. Cette hormone fait partie des androgènes et dérive du cholestérol.       Haut de page

Androstènedione
Endocrinologie et métabolismes
  -  [Angl. : Androstenedione]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * sténo, stène : du grec stenosis [stén(o)-, -sténose], rétrécissement. 
    Hormone produite par la zone corticale des capsules surrénales (50%) et par les ovaires (50%), qui exerce une action sur les caractères sexuels secondaires. C'est le principal androgène de la femme. Chez l'homme, sa production est essentiellement surrénalienne. Cette hormone répond à la stimulation de l'ACTH.        Haut de page

Androsténolone
Endocrinologie et métabolismes, andrologie
  -  [Angl. : Androstenolone]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * sténo, stène : du grec stenosis [stén(o)-, -sténose], rétrécissement. 
    C'est la testostérone. Son origine se situe, chez l'homme au niveau des cellules de Leydig du testicule, alors que chez la femme, il s'agit presque exclusivement d'un produit de conversion de la D4 androstènedione et accessoirement de la déhydroépiandrostérone (DHEA), surtout au niveau de la peau.     Haut de page

Androstérone
Endocrinologie et métabolismes, andrologie 
[Angl. : Androsterone]   N. f.  * andro : du grec anêr, andros [andr(o)-, -andrie], homme, mâle ; * stéro, stérone : du mot cholestérol [-stérol, -stéroïde], désignant les corps qui dérivent du noyau stérol. 
    C'est l'une des principales hormones mâles, sécrétée comme la testostérone, par les cellules interstitielles des testicules, ou cellules de Leydig. On la retrouve dans l'urine où elle correspond à une forme d'élimination de la testostérone.       Haut de page