Retour à la page d'accueil  A - TERMINOLOGIE MEDICALE - A  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 25-02-2020

Angi(o)-     Du grec aggeion, vaisseau.  Remarque : ne pas confondre avec « angine » du latin angere, étrangler.


Angéiologie - Angéite - Angialgie - Angiectasie - Angiectomie - Angiectopie - Angiite - Angioataxie - Angioblaste - Angioblastème - Angioblastique - Angioblastome - Angioblastome cérébelleux - Angiocardiocinétique - Angiocardiogramme - Angiocardiographie -  Angiocardiopathie - Angiocardiopneumographie - Angiocardite - Angiocaverneux  - Angiochéiloscope - Angiocholécystite - Angiocholécystographie - Angiocholégraphie - Angiocholite - Angiochondrome - Angioclaste - Angiocoronarographie - Angiocrinose - Angiodermite - Angiodiascopie - Angiodysplasie - Angiodystrophie - Angiofibroma contagiosum tropicum - Angiofibrome - Angiofluorographie - Angiofluoroscopie - Angioformateur - Angiogenèse - Angiogénique - Angiogliome - Angiogliose - Angiographie - Angiographie cérébrale - Angiographie numérisée - Angiographique - Angiohyalinose - Angiohypotonie - Angioïde - Angio-IRM - Angiokératome - Angiokératose - Angioleucite - Angiolipome - Angiolithe - Angiologie - Angiologique -  Angiolupoïde - Angiolymphome - Angiolyse - Angiomalacie - Angiomateux - Angiomatose - Angiomatose rétinienne - Angiome - Angiome juvénile du nasopharynx - Angiomégalie - Angiomètre - Angiomyome - Angiomyosarcome - Angionécrose - Angioneuromyome - Angioneurose - Angioneurotique - Angionévrectomie - Angionévrose - Angioœdème - Angioparalysie - Angioparésie - Angiopathie - Angiophacomatose - Angioplanie - Angioplastie - Angioplastie coronarienne - Angioplastie coronarienne transluminale percutanée - Angiopneumographie -  Angiopoïèse - Angiopsathyrose - Angioréticulome - Angiorraphie - Angiorrhée - Angiorrhexie - Angiorrhexis - Angiosarcome - Angiosarcomatose - Angiosarcomatose de Kaposi - Angioscanner - Angioscanographie - Angioscintigraphie - Angiosclérose - Angioscope - Angioscopie - Angioscopie directe - Angioscotome - Angioscotométrie - Angiospasme - Angiospasmodique - Angiostaxis - Angiosténose - Angiostomie -  Angiostrongylose - Angiostrongylus - Angiostrophie - Angiotélectasie - Angioténique - Angiotensine - Angiotensinogène - Angiotite - Angiotomie - Angiotonie - Angiotonine - Angiotribe - Angiotripsie - Angiotrophique 

Angéiologie   Angiologie   Angiologique
Angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angiology, Angiologic]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * logo, logie : du grec logos [-logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison.
    C'est la partie de l'anatomie qui étudie les organes de la circulation : vaisseaux (artères, veines, vaisseaux lymphatiques) ainsi que de leurs maladies et affections diverses. Ces dernières années, l'angiologie a bénéficié de très importants progrès technologiques et d'imagerie médicale.  L'un des meilleurs exemples est celui du pontage coronarien, opération très lourde, à thorax ouvert, avec utilisation d'une veine de la jambe.
    Dès que cela est possible, cette opération est remplacée par l'angioplastie transluminale (voir ce terme sur cette page), avec pose d'un stent, beaucoup moins traumatisante.  Syn. angiologie.  Adj. angiologique : qui se rapporte à l'angiologie ou aux vaisseaux, sanguins et lymphatiques.  Schéma simplifié de l'appareil circulatoire    Haut de page

Angéite   Angiite
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angeitis, angiitis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    Nom générique donné à toutes les inflammations des vaisseaux (artères, veines, vaisseaux lymphatiques) c'est-à-dire l'artérite pour les artères, la phlébite pour les veines, la lymphangite pour les vaisseaux lymphatiques etc. Syn. angiite.     Haut de page

Angialgie
Angiologie et médecine vasculaire, algologie  -  [Angl. : Angialgia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * algo, algie : du grec algos [algo-, -algie, -algique], douleur.
    Il s'agit d'une douleur localisée sur le trajet d'un vaisseau sanguin, provoquée par un caillot (dans le cas d'une phlébite) par exemple, ou due à une dégradation d'une veine (varices, entre autres).       Haut de page

Angiectasie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiectasia, angiectasis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * ectasie : du grec ektasis [ectasie], dilatation d'un segment d'organe creux ou d'un vaisseau.
    Nom générique donné aux dilatations pathologiques non tumorales des vaisseaux. Il s'agit généralement d'une dégradation de la qualité des tuniques des vaisseaux sanguins.      Haut de page

Angiectomie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angiectomy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation.
    L'angiectomie est une opération chirurgicale qui consiste en l'excision ou la résection d'un ou plusieurs vaisseaux sanguins présentant une angiopathie (voir ce terme). Il peut s'agir d'artériectomie si l'opération concerne une artère, d'une phlébectomie pour une veine.      Haut de page

Angiectopie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire [Angl. : Angiectopia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * ectopie : du grec ek-, hors de, et topos, lieu : situation anormale d’un organe.
    Situation ou trajet anormal d'un vaisseau sanguin, pouvant nécessiter une intervention chirurgicale. Ex. position anormale de l'artère rénale qui peut s'enrouler autour de l'uretère et la comprimer.     Haut de page

Angioataxie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angioataxia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * a- : du préfixe « a » : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » taxo, taxie : du grec taxis [taxi-, taxo-, -taxie], arrangement, ordre.
    L'angioataxie correspond en fait à une pression très labile ou variable au niveau des vaisseaux, principalement des artères.       Haut de page

Angioblaste   Angioblastique  
Angiologie et médecine vasculaire, embryologie  -  [Angl. : Angioblast, Angioblastic]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * blasto, blaste : du grec blastos [-blaste, -blasto], germe.
    Les angioblastes sont des cellules embryonnaires qui vont se différencier pendant la période de gestation, pour former des vaisseaux sanguins, et plus particulièrement de l'endothélium (revêtement interne). L'adjectif angioblastique se rapporte à un angioblaste.      Haut de page

Angioblastème
Angiologie et médecine vasculaire, embryologie  -  [Angl. : Angioblastema]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * blasto : du grec blastos [-blaste, -blasto], germe. 
    Un angioblastème est un amas de cellules mésenchymateuses, situées entre la splanchnopleure, dont elles proviennent, et l'entoblaste, et qui sont à l'origine des premiers vaisseaux et des premiers globules sanguins chez les Vertébrés.       Haut de page

Angioblastome   Angioblastome cérébelleux
Neurochirurgie, angiologie et médecine vasculaire, cancérologie  -  [Angl. : Angioblastoma, Cerebellas angioblastoma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * blasto : du grec blastos [-blaste, -blasto], germe ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. 
    Tumeur du SNC (système nerveux central) constituée de vaisseaux sanguins. Il peut siéger dans le cervelet (angioblastome cérébelleux), où il peut être kystique et associé à la maladie de Von Hippel-Lindau. Il peut aussi se former à partir des méninges du cerveau et de la moelle épinière : méningiome angioblastique.     Haut de page

Angiocardiocinétique
Cardiologie, angiologie et médecine vasculaire, pharmacologie  -  [Angl. : Angiocardiokinetic]   Adj.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cardio : du grec kardia [cardio, -cardie], cœur ; * cinèse, cinétique : du grec kinêsis mouvement.
    L'adjectif angiocardiocinétique qualifie une substance qui exerce une action sur la motricité du cœur ou des vaisseaux sanguins. Ex. l'adrénaline et l'acétylcholine qui sont respectivement cardioaccélérateur et cardiomodérateur.       Haut de page

Angiocardiogramme
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiocardiogram]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cardio : du grec kardia [cardio], cœur ; * gramme : du grec gramma, [-gramme, lettre], écriture et par extension, enregistrement écrit.
    L'angiocardiogramme est un cliché obtenu par angiocardiographie. Actuellement, la numérisation permet d'éviter l'utilisation de films radiographiques. L'enregistrement est mémorisé sur un disque dur et peut être visualisé sur l'écran d'un ordinateur.       Haut de page

Angiocardiographie
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle [Angl. : Angiocardiography]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cardio : du grec kardia [cardio], cœur ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
   L'angiocardiographie est une méthode qui permet l’exploration radiologique des cavités cardiaques et des gros vaisseaux de la base du cœur, après opacification par l’injection d’une substance de contraste : substance qui rend la zone voulue opaque aux rayons X, à base de baryum ou d'iode ; l'iode peut entraîner un phénomène allergique.    Haut de page

Angiocardiopathie
Cardiologie, angiologie et médecine vasculaire, nutrition et diététique  -  [Angl. : Angiocardiopathy]   N. f. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cardio : du grec kardia [cardio, -cardie], cœur ; * patho, pathie : du grec pathos [-pathie, -pathique, -pathe, patho-], souffrance, changement accidentel.
    Terme générique qui désigne toute maladie ou anomalie qui affecte le cœur (cardiopathie) ou/et les vaisseaux sanguins (angiopathie). Elles sont particulièrement nombreuses et en augmentation inquiétante dans nos pays occidentaux. Les principales causes sont le sédentarisme, une alimentation trop riche en sel, glucose et graisses, le tabagisme.      Haut de page

Angiocardiopneumographie
Cardiologie, pneumologie, angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiocardiopneumography]   N. f. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cardio : du grec kardia [cardio, -cardie], cœur ; * pneumo : du grec pneumôn [pneum(o)-], poumon; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
    Examen radiographique totalement indolore,  permettant, après injection d'un produit de contraste, de visualiser les cavités cardiaques, des gros vaisseaux et des branches de l'artère pulmonaire. Pendant cet examen, le praticien peut intervenir, si nécessaire, par angioplastie transluminale.      Haut de page

Angiocardite
Cardiologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiocarditis]   N. f. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cardio : du grec kardia [cardio, -cardie], cœur ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    Inflammation simultanée du cœur et des gros vaisseaux.  Affection importante qui demande des soins d'urgence.      Haut de page

Angiocaverneux
Cancérologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiocavernous]   Adj.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * caverneux : du latin caverna, de cavus [-caverneux], cavité naturelle. 
    Qui s'apparente à un angiome caverneux, c'est-à-dire un angiome formé par des espaces pleins de sang, séparés par des travées de tissu conjonctif et revêtus d'un endothélium. L'ensemble ressemble aux corps caverneux.       Haut de page

Angiochéiloscope
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiocheiloscope]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * chéilo : du grec kheilos [-cheilie], lèvres ; * scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder.
    C'est un appareil qui permet l'examen de la circulation sanguine dans la muqueuse labiale, c'est à dire des lèvres.       Haut de page

Angiocholécystite
Hépatologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiocholecystitis]   N. f. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cholo, cholé : du grec kholê [chol(é)], bile ; * cysto : du grec kustis, vessie ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    Les deux premiers termes associés [cholécysto-] désignent la vésicule biliaire.  Inflammation de la vésicule et des voies biliaires. L’angiocholécystite est une complication fréquente de la lithiase biliaire (c'est-à-dire des calculs dans la vésicule ou les voies biliaires). Le traitement fait appel aux antibiotiques et souvent, ensuite, à la chirurgie pour traiter la lithiase responsable de l’infection.    Haut de page

Angiocholécystographie
Angiologie et médecine vasculaire, hépatologie, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiocholecystography]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cholo, cholé : du grec kholê [chol(é)], bile ; * cysto : du grec kustis [-cyste, cyst(o)], vessie ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
    Radiographie des vaisseaux sanguins des voies biliaires et de la vésicule biliaire, après injection d'un produit de contraste radioopaque.       Haut de page

Angiocholégraphie
Angiologie et médecine vasculaire, hépatologie, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiocholegraphy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cholo, cholé : du grec kholê [chol(é)], bile ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
    Syn. cholangiographie. Lors d'une cholangiographie intraveineuse, le médecin injecte dans une veine un produit opaque iodé qui s'éliminera par le foie et les voies biliaires permettant ainsi, lors des radiographies, la visualisation de la voie biliaire principale (canaux hépatiques et canal cholédoque), et de la vésicule (en l'absence d'anomalie). Cet examen est maintenant sérieusement concurrencé par l'échographie, qui est plus anodine (car elle ne présente pas de problème d'allergie à l'iode) et très efficace.
    La cholangiographie sera exceptionnellement pratiquée par voie transhépatique (le médecin injecte le produit directement à travers la paroi abdominale dans les canaux biliaires, à l'aide d'une aiguille fine).
    Cholangiographie par drain :
le chirurgien aura laissé un petit tuyau dans les canaux biliaires. Le radiologue y injecte directement un peu de produit de contraste à base d'iode pour pouvoir en prendre des radios. Haut de page

Angiocholite
Hépatologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiocholitis, cholangitis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * cholo, cholé : du grec kholê [chol(é)], bile ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    Inflammation des voies biliaires, intra- ou extrahépatiques, se manifestant par de brusques accès de fièvre avec frissons, une douleur au flanc droit et parfois un ictère peu intense. L'angiocholite peut entraîner une cirrhose biliaire.       Haut de page

Angiochondrome
Angiologie et médecine vasculaire, cancérologie [Angl. : Angiochondroma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * chondro : du grec khondros, [chondr(o)], cartilage ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Chondrome (tumeur bénigne du tissu cartilagineux) entouré de vaisseaux sanguins anormalement développés.       Haut de page

Angioclaste
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie vasculaire  -  [Angl. : Angioclast]   N. m. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * claste : du grec klastos [-clasie, -claste], briser.
    L'angioclaste est un instrument permettant de comprimer fortement l'extrémité d'une artère, afin de provoquer l'hémostase (arrêt de la circulation sanguine).    Haut de page

Angiocoronarographie
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiocoronarography]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * coronaro : du latin coronarius, de corona [coronar(o)-], couronne, relatif aux artères coronaires ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)-], écrire.
    L'équipement d'angiocoronarographie numérisée permet la réalisation de coronarographies, d'angiographies cérébrales, viscérales, périphériques, d'angioplasties endoluminales, des gestes de radiologie interventionnelle, des enregistrements électrocardiographies, des stimulations endocavitaires, la pose de filtres caves.      Haut de page

Angiocrinose
Angiologie et médecine vasculaire, endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Angiocrinosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * crino : du grec ekkrinein [-crine, -crinien, -crinienne], excréter ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    Le terme angiocrinose désigne des troubles vasomoteurs (motricité des vaisseaux) dus à des désordres hormonaux.       Haut de page

Angiodermite
Dermatologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiodermatitis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * dermo : du grec dermo, dermatos [dermo, dermato], peau ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    Une angiodermite est une altération de la peau d'origine vasculaire touchant les jambes et consistant en une plaque de couleur chamois, plus ou moins étendue et pouvant entraîner un ulcère. Ce sont des formes plus ou moins importantes et visibles d'angiomes.        Haut de page

Angiodiascopie
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiodiascopy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * dia : du préfixe grec dia- signifiant soit « séparation, distinction », soit « à travers » ; * scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder.
    Examen visuel par transillumination des vaisseaux sanguins, à travers des tissus membraneux. Les possibilités de cet examen sont relativement limitées par rapport à d'autres techniques qui permettent, entre autres, de visualiser l'intérieur d'un vaisseau ou même d'intervenir par cathétérisme.       Haut de page

Angiodysplasie
Angiologie et médecine vasculaire, embryologie  -  [Angl. : Angiodysplasia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * dys : du préfixe grec dus [dys-], marquant une idée de difficulté ; * plasie : et du grec plasis,  plassein [-plasie], action de façonner, modeler. 
    Anomalie du développement des vaisseaux. L'angiodysplasie colique est une des causes fréquentes d'hémorragie digestive basse chez le vieillard. Les localisations les plus fréquentes sont le cæcum et le  côlon ascendant puis le sigmoïde. Le diagnostic peut être fait par colonoscopie.
    Les signes artériographiques sont les dilatations artérielles variqueuses et l'apparition précoce d'une veine de drainage. Le principe de traitement est basé sur l’utilisation d’un laser dont la longueur d’onde correspond à une fenêtre d’absorption de l’hémoglobine contenue dans les vaisseaux sanguins, et dont la durée d’impulsion est adaptée en fonction de la taille du vaisseau et de l’effet souhaité. En ce qui concerne la longueur d’onde du laser, il est nécessaire que celle-ci soit faiblement absorbée par l'épiderme et le derme et fortement absorbé par l'hémoglobine.
    Le traitement des angiodysplasies cutanées peut être réalisé soit par la technique de photothermolyse sélective soit par la technique de photocoagulation sélective.     Haut de page

Angiodystrophie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiodystrophy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * dys : du préfixe grec dus [dys-], marquant une idée de difficulté ; tropho, trophie : du grec trophê [-trophie, -troph(o)] nourriture, développement.
    Vaisseaux qui présentent un développement anormal. Les causes de cette affection peuvent être d'origine génétique ou dues à la présence d'un organe ou d'une tumeur qui ont gêné le développement normal de ces vaisseaux.        Haut de page

Angiofibroma contagiosum tropicum
Dermatologie, médecine biologique, angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angiofibroma contagiosum tropicum]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * fibro : du latin fibra [fibr(o)-], filament ; * ome, oma : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps. 
    Virose (maladie due à un virus) qui se traduit, au niveau cutané, par l'éruption de papules rouges progressivement remplacés par des nodules bleutés. Cette virose sévit essentiellement au Brésil.       Haut de page

Angiofibrome
Otorhinolaryngologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiofibroma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * fibro : du latin fibra [fibr(o)-], filament ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Angiome contenant du tissu fibreux. Angiome juvénile du nasopharynx : apparaît de préférence chez les garçons adolescents (influence de la testostérone ?). Symptômes : épistaxis fréquentes, congestion nasale, difficulté à respirer par le nez, baisse de l'audition. L'angiofibrome est confirmé par le scanner et une biopsie des mucosités nasales.       Haut de page

Angiofluorographie
Ophtalmologie, imagerie médicale et interventionnelle, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiofluorography]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * fluoro : du latin fluor, de fluere [fluor(o)-, -fluorescent], couler ; relatif au fluor, substance facile à fondre ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
    Examen  qui consiste à prendre des photographies du fond d'œil après avoir injecté un colorant fluorescent (la fluorescéine, le vert d'indocyanine) dans une veine, en général au pli du coude (c'est à dire comme pour une prise de sang). C'est un  moyen irremplaçable pour connaître l'état des vaisseaux du fond d'œil et principalement de ceux de la rétine.
    L'angiofluorographie est indiquée pour établir le diagnostic de certaines maladies de l'œil et pour guider un traitement notamment quand une photocoagulation au laser est envisagée. Ainsi, les indications les plus fréquentes de l'angiofluorographie concernent la rétinopathie diabétique et les dégénérescences de la rétine.       Haut de page

Angiofluoroscopie
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle [Angl. : Angiofluoroscopy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * fluoro : du latin fluor, de fluere [fluor(o)-, -fluorescent], couler ; relatif au fluor, substance facile à fondre ; * scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder.
    Examen de la circulation artérielle dans un membre, par exemple, après injection de fluorescéine sodique. À la suite de l'examen, il n'est pas rare d'observer une coloration de l'œil et de la peau.       Haut de page

Angioformateur
Angiologie et médecine vasculaire, cancérologie  -  [Angl. : Angiogenic]   Adj. et n.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * formateur : du latin formatio [-formateur, -formation], processus entraînant l’apparition de quelque chose qui n’existait pas antérieurement. 
    Qui va se différencier et former les vaisseaux sanguins. Cet adjectif s'applique au mésenchyme, tissu embryonnaire qui va former l'essentiel du mésoderme, dont sont issus le tissu conjonctif et les vaisseaux sanguins.       Haut de page

Angiogenèse   Angiogénique
Angiologie et médecine vasculaire, cancérologie [Angl. : Angiogenesis, Angiogenic]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * géno, genèse : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre.
    L’angiogenèse est le mécanisme responsable de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Ce processus est essentiel au développement normal des tissus puisque les vaisseaux sanguins assurent le transport du sang, apportent les éléments nutritifs et éliminent les déchets du métabolisme des cellules. Par contre, dans le cas du cancer, l’angiogenèse assure aussi la croissance des tumeurs cancéreuses. Adj. : angiogénique : qui a un rapport avec l'angiogenèse.       Haut de page

Angiogliome   Angiogliose
Angiologie et médecine vasculaire, cancérologie  -  [Angl. : Angioglioma, angiogliosis]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * glio : du latin scientifique glioma ou du grec gloios [gli(o)-], substance gluante ; relatif au tissu de soutien des éléments nerveux ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    C'est un gliome qui présente une très grande densité de vaisseaux sanguins. Un gliome est une tumeur développée à partir de la névroglie adulte (astrocytes ou oligodendrocytes) ou de type embryonnaire, formée par des cellules nucléées, en forme d'étoiles ;  Angiogliose : état caractérisé par la formation d'angiogliomes     Haut de page

Angiographie   Angiographique   Angiographie numérisée
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle -  [Angl. : Angiography, Angiographic, Digital angiography]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
    L'angiographie est une radiographie des vaisseaux rendus opaques aux rayons X par l’introduction dans leur lumière d’une substance de contraste grâce à un cathéter. L'opération se pratique de manière aseptique et sous anesthésie locale. Les appareils d'angiographie actuels bénéficient d'une assistance par ordinateur (angiographie numérisée) permettant une bien meilleure visualisation des images obtenues. 
    Adj. angiographique : qui se rapporte à l'angiographie. Voir aussi ANIV (angiographie numérisée par voie veineuse).       Haut de page

Angiographie cérébrale
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Cerebral angiography]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)], écrire.
    L'angiographie cérébrale est une radiographie des artères, veines et capillaires de l'encéphale, appelée aussi angio-encéphalographie, après opacification du sang par injection d'un produit de contraste. Son but principal est de confirmer le diagnostic d'infarctus cérébral suspecté cliniquement et d'éliminer un hématome intracrânien qui contrindiquerait la réalisation d'une thrombolyse. L'angiographie cérébrale permet également de rechercher des signes de gravité et d'éventuels indices étiologiques.
   Actuellement, à l'angiographie cérébrale par rayons X, on préfère souvent des examens comme l'IRM ou IRM cérébrale (c'est l'examen de référence), très sensible et spécifique, ou la TDM (tomodensitométrie) cérébrale, moins sensible mais très utile dans certaines situations, car dans le cas d'un hématome, le signal varie en fonction du degré de dégradation de l'hémoglobine. La TDM permet notamment de détecter des zones hypodenses dans l'encéphale. TDM cérébrale en coupe axiale      Haut de page

Angiohyalinose
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiohyalinosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * hyalo, hyalin : du grec hualos [hyal(o)-], verre et, par extension, transparent ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    L'angiohyalinose est la dégénérescence hyaline de la tunique musculaire des vaisseaux sanguins.       Haut de page

Angiohypotonie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiohypotonia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * hypo : du préfixe grec hupo [hypo-], dessous, indiquant aussi une qualité ou une intensité inférieures à la normale tono, tonie : du grec tonos [ton(o)-, tonie], tension.
    Tension artérielle insuffisante des artères, de façon temporaire ou chronique. La tension artérielle est en réalité la réaction de la paroi d'une artère à la pression sanguine résultant des contractions cardiaques. L'angiohypotonie est donc avant tout due à la dégénérescence plus ou moins importante des tuniques des parois artérielles.      Haut de page

Angioïde
Angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angioid]   Adj.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], apparence.
    Qui ressemble à un vaisseau sanguin. Ex. les stries angioïdes de la rétine : c'est un réseau de lignes grisâtres de la région péri-papillaire, dues à une altération des fibres élastiques.       Haut de page

Angio-IRM
Angiologie, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angio-IRM]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * IRM : abréviation signifiant Imagerie par Résonance Magnétique. 
    L'angio-IRM (ou ARM) est une angiographie par résonance magnétique. Elle permet la détection et la caractérisation de la paroi vasculaire et du flux sanguin par résonance magnétique, combinée à l'injection intraveineuse d'un produit de contraste. Cet examen est indiqué pour l'aorte abdominale et ses branches, l'aorte thoracique, les troncs artériels supra-aortiques, les artères des membres inférieurs.    Haut de page

Angiokératome
Dermatologie, angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angiokeratoma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * kérato : du grec keras, keratos, [kéra-, kérat-, kérato], corne, cornée ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction.
    Petite dilatation vasculaire de la peau, marquée d'un point rouge et sur laquelle se dépose une couche kératosique (cornée).      Haut de page

Angiokératose
Génétique, angiologie et médecine vasculaire[Angl. : Angiokeratosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * kérato : du grec keras, keratos, [kéra-, kérat-, kérato], corne, cornée ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    L'angiokératose ou maladie de Fabry est une pathologie héréditaire du métabolisme des glycosphingolipides, de transmission récessive liée au chromosome X, due au déficit en une enzyme lysosomale : l'alpha-galactosidase A. Le défaut enzymatique conduit à l'accumulation du substrat non dégradé dans les tissus et le plasma. Dans sa forme classique, l'affection ne touche que les hommes hémizygotes.
    Les signes cliniques débutent vers l'adolescence par des douleurs des extrémités et des angiokératomes. Par la suite, se développe une maladie de surcharge multiviscérale avec des symptômes cardiaques (HVG, troubles de la conduction), neurologiques et rénaux (protéinurie, insuffisance rénale). Une forme variante monosymptomatique limitée au cœur a été plus récemment décrite. Le diagnostic est définitivement affirmé par le dosage de l'activité enzymatique dans les leucocytes ou le sérum.
    Les hétérozygotes, conductrices de la maladie, sont généralement asymptomatiques. La détermination du statut des femmes apparentées aux malades est pourtant essentielle pour le conseil génétique, soulignant l'intérêt des méthodes moléculaires. Le gène GLA a été localisé en Xq22, cloné, et plus de cent mutations ont été caractérisées. Il existe donc une hétérogénéité moléculaire et chaque famille a sa propre mutation. Outre les mesures thérapeutiques symptomatiques classiques, les premiers essais de traitement spécifique par enzymothérapie recombinante substitutive sont actuellement en cours.     Haut de page

Angioleucite
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angioleucitis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * leuco : du grec leukos [leuc(o)-], blanc ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    L'angioleucite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques et des ganglions auxquels ils aboutissent. Des stries rouges partent de l'écorchure et, en se rapprochant, forment des plaques dont les bords sont plus ou moins nets. Elles aboutissent aux ganglions qui sont gonflés et douloureux.  Syn. lymphangite.        Haut de page

Angiolipome
Angiologie et médecine vasculaire, neurologie  -  [Angl. : Angiolipoma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * lipo : du grec lipos [lip(o)-], graisse ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Tumeur lipomateuse, occupée par de vastes plages d'angiome caverneux (grands vaisseaux à paroi mince, accolés les uns aux autres). Les angiolipomes ont une localisation sous-durale, intrarachidienne ou intracrânienne.         Haut de page

Angiolithe
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiolith]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * litho, lithe : du grec lithos [-lithe, ou -lite, -lithique, lith(o)-], pierre.
    Présence de concrétions, généralement calcaires (carbonate de calcium CaCO3) dans la paroi des vaisseaux sanguins.       Haut de page

Angiolupoïde
Dermatologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiolupoid]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * lupo : du latin lupus [lup(o)-], signifiant ulcère, affection inflammatoire à évolution prolongée et se rapportant essentiellement au visage ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal], apparence.
    Lésion de la face caractérisée par des plaques rouges plus ou moins saillantes, arrondies ou ovales, situées sur les ailes du nez et les joues. Ces plaques marges de 2 à 2,5 cm sont parcourues par de minuscules veinules superficielles dilatées faisant apparaître sur la peau de minces stries violettes. Elles sont formées de tissus tuberculeux semblables à celui du lupus vulgaire. L'angiolupoïde est dû à une tuberculose de la peau. Son traitement est l'ablation chirurgicale ou l'électrocoagulation.        Haut de page

Angiolymphome
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiolymphoma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * lympho : du latin lympha [lymph(o)-], eau : racine des termes relatifs à la lymphe ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Syn. lymphangiome. Malformation tissulaire (ou dysplasie tissulaire) caractérisée par une prolifération de vaisseaux lymphatiques. Elle s'associe fréquemment à une prolifération de vaisseaux sanguins (hémolymphangiome).       Haut de page

Angiolyse
Angiologie et médecine vasculaire, embryologie  -  [Angl. : Angiolysis]   N. f.  angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * lyso, lyse : du grec lusis [-lys, lysi-, lyso-, -lyse, -lytique], dissolution.
    Disparition, régression ou oblitération des vaisseaux sanguins au cours du développement embryonnaire.       Haut de page

Angiomalacie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiomalacia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * malaco, malacie : du grec malakia, malakos [-malacie, malac(o)-], mollesse, mou.
    Ramollissement pathologique des parois d'un vaisseau sanguin, généralement dû à la présence d'un ou plusieurs athéromes, réalisant une sténose, une diminution de la lumière du vaisseau et une hypoxémie de la zone située en aval..        Haut de page

Angiomateux
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiomatous]   Adj.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. 
    Qui se rapporte à un angiome, c'est-à-dire à une tumeur généralement bénigne, constituée par une accumulation de vaisseaux de nouvelle formation ou de malformation.       Haut de page

Angiome   Angiomatose   Angiome juvénile du nasopharynx
Dermatologie, angiologie et médecine vasculaire, cancérologie [Angl. : Angioma, Angiomatosis, Juvenile haemangioma of the pharynx]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction. 
    Synonyme de angiomatose. Tumeur généralement bénigne, constituée par une accumulation de vaisseaux de nouvelle formation ou de malformation. Synonyme : nævus. L'angiome juvénile du nasopharynx : apparaît de préférence chez les garçons adolescents (influence de la testostérone ?). Symptômes : épistaxis fréquentes, congestion nasale, difficulté à respirer par le nez, baisse de l'audition.       Haut de page

Angiomégalie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiomegaly]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * mégalo, mégalie : du grec megalê [mégalo-, mégalie], grand.
    L'angiomégalie est l'augmentation anormale de la taille d'un vaisseau sanguin.       Haut de page

Angiomètre
Angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angiometer]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * métro, mètre : du latin metrum  ou du grec metron, [métr(ie)], mesure.
    Instrument qui permet de mesurer le diamètre et la tension d'un vaisseau sanguin.       Haut de page

Angiomyome
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiomyoma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * myo : du grec mus [-myo-], muscle ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    C'est un myome qui contient un nombre particulièrement élevé de vaisseaux sanguins dilatés. Myome : tumeur bénigne constitué de tissu musculaire lisse ou strié.       Haut de page

Angiomyosarcome
Angiologie et médecine vasculaire, cancérologie  -  [Angl. : Angiomyosarcoma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * myo : du grec mus [-myo-], muscle ; * sarco : du grec sarks, sarkos [sarc(o), -sarque], chair ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Tumeur formée d'éléments angiomateux, musculaires et sarcomateux qui se développe sur la paroi d'un vaisseau sanguin. On a également observé de telles formations sur des vaisseaux lymphatiques (rare).       Haut de page

Angionécrose
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angionecrosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * nécro : du grec nekros [nécr(o)-], mort, cadavre ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    Dégénérescence et mort de la paroi d'un vaisseau sanguin. Les causes peuvent être multiples : nombreuses microsténoses, HTA chronique, traumatisme etc.       Haut de page

Angioneuromyome
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angioneuromyoma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * neuro : du grec neuron [neur(o)-, -neural, -neurie], nerf ; * myo : du grec mus [-myo-], muscle ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Syn. tumeur glomique (du latin glomus, peloton). C'est une petite tumeur bénigne cutanée ou sous-cutanée, ressemblant à un angiome, mais douloureuse en raison des nombreux filets nerveux qu'elle contient. Elle siège le plus souvent sous l'ongle, parfois aux membres ou aux oreilles.     Haut de page

Angioneurose
Angiologie et médecine vasculaire, immunologie allergologie  -  [Angl. : Angioneurosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * neuro : du grec neuron [neur(o)-, -neural, -neurie], nerf ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    Toute affection caractérisée par des troubles vasculaires résultant d'une atteinte du système vasomoteur, comme l'angiospasme (voir ce terme). L'œdème de Quincke est une forme particulière d'angioneurose cutanée.       Haut de page

Angioneurotique
Angiologie et médecine vasculaire, immunologie allergologie  -  [Angl. : Angioneurotic]   Adj.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * neuro : du grec neuron [neur(o)-, -neural, -neurie], nerf. 
    L'œdème angioneurotique est une manifestation allergique caractérisée par un gonflement du visage. Syn. : angio-œdème : infiltration (accumulation anormale de liquide) séreuse des divers tissus du visage, qui se révèle par un gonflement indolore et sans rougeur au niveau de la peau. L'OAH (œdème angioneurotique héréditaire) est lié à un déficit quantitatif ou fonctionnel en inhibiteur de la C1 Estérase (C1INH), protéine régulatrice de l'activation du complément.       Haut de page

Angionévrectomie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angioneurectomy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * névro : du grec neuron [névr(o)-], nerf ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie],ablation.
    Résection de toutes les communications nerveuses et vasculaires d'un organe (avant prélèvement ou en vue de son remplacement par une greffe par exemple).       Haut de page

Angionévrose
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angioneurosis]   N. f. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * névro : du grec neuron [névr(o)-], nerf ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    Affection concernant les vaisseaux sanguins et les nerfs d'un organe. Ex. angionévrose du sein.       Haut de page

Angioœdème
Immunologie allergologie  -  [Angl. : Angioedema]   N. m.   * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * œdème : du grec oidêma [œdém(o)-], gonflement pathologique du tissu sous-cutané. 
    Cette affection est caractérisée par :  
* des œdèmes localisés itératifs atteignant la peau et surtout, de manière très redoutable, les muqueuses laryngées et intestinales ; ils disparaissent en quelques heures ou jours sans laisser la moindre séquelle cutanéomuqueuse ; 
* la gravité de son pronostic spontané ;
* la transmission autosomique dominante des formes héréditaires avec une particulière fréquence pour les formes de novo ;
* l'absence, en règle, d'allergie ;
* des difficultés thérapeutiques pour les formes acquises.  400 cas environ ont été répertoriés en France.
Traitement préventif : stéroïdes anabolisants. Traitement des crises : C1 inhibiteur concentré.      Haut de page

Angioparalysie
Angiologie et médecine vasculaire, neurologie  -  [Angl. : Angioparalysis, vasoparalysis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * paralysie : du latin paralysis, du grec lusis, relâchement, privation du mouvement.
    Forme évoluée de l'angioparésie, dans laquelle les vaisseaux sanguins sont paralysés. Ce sont les muscles constituant les différentes tuniques de ces vaisseaux qui sont paralysés, soit parce que les PA (potentiels d'action) moteurs n'arrivent plus, soit parce que les synapses neuromusculaires ne fonctionnent plus correctement, soit enfin parce que les fibres musculaires sont plus ou moins dégénérées.      Haut de page

Angioparésie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angioparesis, vasoparesis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * parésie : du grec paresis [-parésie, -parétique], relâchement.
    Paralysie partielle des vaisseaux sanguins. Ce sont les muscles constituant les différentes tuniques de ces vaisseaux qui sont paralysés, soit parce que les PA (potentiels d'action) moteurs n'arrivent plus, soit parce que les synapses neuromusculaires ne fonctionnent plus correctement, soit enfin parce que les fibres musculaires sont plus ou moins dégénérées.             Haut de page

Angiopathie
Angiologie et médecine vasculaire, algologie  -  [Angl. : Angiopathy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * patho, pathie : du grec pathos [-pathie, -pathique, -pathe, patho], souffrance.
    Toute maladie ou dysfonctionnement des vaisseaux, sanguins mais aussi lymphatiques, sans préjuger des causes ni des manifestations.       Haut de page

Angiophacomatose   Angiomatose rétinienne
Ophtalmologie, angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angiophakomatosis, Retinal angiomatosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * phaco : du grec phakos [phac(o)-], lentille (de l’œil) ; * oma : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires.
    Syn. angiomatose rétinienne. Présence d'hémangiomes multiples au niveau de la rétine. Traitement : il utilise une lumière capable de transporter une grande quantité d'énergie qui sera délivrée en un endroit précis de l'œil et peut créer une cicatrice, coaguler un vaisseau, détruire un tissu anormal.
    Il existe plusieurs types de lasers capables d'émettre des rayonnements de couleur différente, du bleu à l'infrarouge : laser argon, laser krypton, laser diode, laser Nd-Yag.        Haut de page

Angioplanie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angioplania]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * plano, planie : du latin planus, disposition générale d’un ouvrage.
    Toute anomalie dans le trajet ou la disposition d'un vaisseau sanguin.       Haut de page

Angioplastie   Angioplastie coronarienne   Angioplastie coronarienne transluminale percutanée
Angiologie, imagerie médicale et interventionnelle [Angl. : Angioplasty, Coronary angioplasty, Percutaneous transluminal angioplasty]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * plasto, plastie : du grec plassein [plast(o)-, -plaste, -plastie], façonner ou intervention modifiant les formes ou les rapports des organes ; en cytologie, un plaste est un organite de la cellule.
    Lors de l'angioplastie coronarienne aussi appelée angioplastie coronarienne transluminale percutanée, ou encore dilatation, un tube connu sous le nom de cathéter, ou gaine, est inséré à l'intérieur de l'artère fémorale dans l'aine. L'injection d'un colorant permet de visualiser sur un écran de télévision, ou moniteur, le rétrécissement de l'artère. Dans la gaine, on introduit un mince tube muni à son extrémité d'un ballonnet afin d'atteindre le lieu de rétrécissement de l'artère coronaire.
    Une fois arrivé au point de blocage, on gonfle le ballonnet pendant plusieurs secondes. À mesure que le ballonnet grossit, il écrase et étale les dépôts  présents sur la paroi de l'artère. La lumière de l'artère est ainsi agrandie pour permettre au sang de s'écouler plus facilement. Le cathéter muni du ballonnet est ensuite enlevé. L'intervention dure environ trois heures. Elle peut être complétée par la pose d'un stent, sorte de ressort qui est placé contre la paroi interne de l'artère et qui évite une resténose.     Haut de page

Angiopneumographie
Angiologie et médecine vasculaire, pneumologie, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angiopneumography]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * pneumo : du grec pneumôn [pneum(o)-], poumon ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)-], écrire.
    Dans des mains expertes, l'angiopneumographie comporte peu de risques et permet dans une majorité de cas d'obtenir un diagnostic de certitude. De plus en plus, cet examen peut être remplacé par le CT Scan spiralé qui permet grâce à un protocole d'acquisition et d'analyse particulier de bien visualiser les vaisseaux pulmonaires des premières générations.
    Des résultats encourageants ont été publiés mais doivent être confirmés avant de hisser cette nouvelle technologie au rang de standard. Signalons enfin la place marginale de l'échocardiographie qui n'a d'intérêt que dans des embolies massives compliquées d'un cœur pulmonaire aigu.        Haut de page

Angiopoïèse
Embryologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiopoiesis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * poïèse : du grec poiein [-poïèse, -poïétique], faire, fabriquer.
    Syn. collatéralisation ; croissance de nouvelles structures vasculaires. C'est la germination des cellules endothéliales qui forme un nouveau réseau capillaire. Cette angiopoïèse se réalise par exemple, lors de la cicatrisation d'une plaie ou au niveau d'un organe greffé.      Haut de page

Angiopsathyrose
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiopsathyrosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * psathyro : du grec psathyros [psathyr(o)-], fragile, cassant, friable ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    Fragilité excessive des parois des capillaires, d'origine congénitale ou faisant suite à une infection, une allergie. Un manque de vitamine C peut être en cause (l'angiopsathyrose s'observe dans le scorbut). L'hespéridine, l'hespéridine méthylchalcone et l'esculoside sont des facteurs vitaminiques P. Leur association à l'acide ascorbique augmente la résistance des vaisseaux et diminue leur perméabilité. Ce sont des vasoprotecteurs.       Haut de page

Angioréticulome
Cancérologie, neurologie, angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angioreticuloma]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * réticulo : du latin reticulum [réticul(o)-], petit filet ; réseau avec anastomoses ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie, corps.
    Les angioréticulomes ou hémangioblastomes s'observent dans le cadre de la maladie de von Hippel-Lindau mais se voient également en dehors de toute phacomatose. Les lésions sont souvent multiples, bénignes mais récidivantes et siègent au niveau du tronc cérébral, du cervelet mais également de la moelle en particulier cervicale. Ces tumeurs présentent un aspect caractéristique : l'hémangioblastome est une lésion extrêmement vascularisée, prenant le contraste de manière intense aussi bien en scanner qu'en IRM.
    Ce noyau tumoral peut être associé dans 50% des cas à la présence d'un kyste où il apparaît alors comme un nodule mural, la paroi du kyste ne prenant pas le contraste. L'IRM est fondamentale pour apprécier le nombre des lésions et leur siège précis. En cas de doute diagnostique, l'artériographie peut être utile au diagnostic en montrant des signes caractéristiques : lésions hypervascularisées, nodulaires avec retour veineux précoce parfois pseudo angiomateux.       Haut de page

Angiorraphie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire [Angl. : Angiorrhaphy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * rraphie : du grec raphê [-rraphie], suture chirurgicale.
    Suture d'une brèche apparue dans un vaisseau sanguin. L'artériosclérose et le durcissement des parois qu'elle entraîne, peut être une cause de cet accident vasculaire.       Haut de page

Angiorrhée
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angiorrhoea, angiorrhea]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * rrhée : du grec rhein [rrhée, rrhénie], couler.
    Écoulement de sang hors d'un vaisseau, avec la notion d'écoulement lent, par opposition à une hémorragie, écoulement brutal et important.       Haut de page

Angiorrhexis   Angiorrhexie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angiorrhexis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * rrhexie : du grec rhexis [-rrhexie], cassure, brisure.
    Ce terme désigne la rupture d'un vaisseau (veine, artère ou vaisseau lymphatique). Syn. angiorrhexie.       Haut de page

Angiosarcome
Cancérologie, angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angiosarcoma]   N. m. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * sarco : du grec sarks, sarkos [sarc(o), -sarque], chair ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie.
    Sarcome (terme générique regroupant l'ensemble des tumeurs malignes d'origine conjonctive) constitué par la prolifération maligne de structures vasculaires sanguines et lymphatiques plus ou moins reconnaissables. Localisations les plus fréquentes : foie, rate, membres, cœur.        Haut de page

Angiosarcomatose   Angiosarcomatose de Kaposi
Cancérologie, angiologie et médecine vasculaire [Angl. : Angiosarcomatosis, Kaposi's sarcomatosis]   N. f.   * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * sarco : du grec sarks, sarkos [sarc(o), -sarque], chair ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    Le syndrome de Kaposi (ou angiosarcomatose de Kaposi) qui se traduit par des plaques rouges, violettes ou noires, d'abord aux mains et aux pieds, puis à l'ensemble du corps. Ces taches et nodules de vaisseaux sanguins seraient une forme de cancer ou/et de maladie virale.       Haut de page

Angioscanner   Angioscanographie
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle [Angl. : Angioscan, Angioscanography]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * scanner : de l’anglais to scan [scann(o)-, -scanner], examiner. 
    L'angioscanographie des artères est apparue comme une méthode efficace pour la détection et l'exclusion des accidents vasculaires. En dépit de ses limites actuelles, cette technique commence de plus en plus à être acceptée par les cliniciens comme une investigation majeure dans les stratégies diagnostiques. Pour être efficace, cette technique nécessite une très grande rigueur dans la réalisation technique et dans l'interprétation des images.
    La précision diagnostique de l'angioscanographie des artères a été évaluée comme bonne pour des caillots vus dans les artères proximales (tronculaires, lobaires et segmentaires). Autres indications de l'angioscanographie des vaisseaux : diagnostic et bilan des anévrismes et des malformations artérioveineuses. Il existe aujourd'hui un scanner (TDM)  hélicoïdal, très performant, qui permet la restitution des images en 3D.       Haut de page

Angioscintigraphie
Angiologie et médecine vasculaire, cardiologie, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angioscintigraphy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * scinti : du latin scintillare, de scintilla [scinti-], briller avec des éclats, relatif à l’enregistrement de radiations émises par un organe après injection d’un isotope ; * grapho, graphie : du grec graphein [-graphe, -graphie, -graphique, graph(o)-], écrire. 
    L'angioscintigraphie cavitaire par exemple, consiste à administrer au patient du technétium 99m (période de six heures), émetteur de rayons. Le technétium se fixe sur les globules rouges et permet de suivre les flux sanguins et de mesurer la quantité de sang éjecté à chaque contraction cardiaque.       Haut de page

Angiosclérose
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiosclerosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * scléro : du grec sklêros[sclér(o)-, sclérose], dur ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    Atteinte dégénérative des vaisseaux sanguins, dont les causes les plus fréquentes sont l'HTA (hypertension artérielle), les sténoses, les facteurs héréditaires et le mode de vie (alcoolisme, tabagisme, sédentarité, alimentation). Lorsqu'il s'agit d'une artère, on parle d'artériosclérose - voir ce terme.       Haut de page

Angioscopie   Angioscope   Angioscopie directe
Angiologie et médecine vasculaire, imagerie médicale et interventionnelle  -  [Angl. : Angioscopy, Angioscope, Direct angioscopy]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * scopo, scopie : du grec skopein, [-scope, -scopie, -scopique], regarder.
      Examen qui permet de visualiser les vaisseaux sanguins ou lymphatiques et leur action. On appelle angioscopie directe un procédé qui permet de déceler les troubles artériels dans les membres : après injection d'une solution de fluorescéine dans l'artère principale du membre, la peau doit prendre une teinte fluorescente jaunâtre en moins d'une minute.
    Angioscope
: appareil qui permet l'observation des vaisseaux.       Haut de page

Angioscotométrie  
Angiologie et médecine vasculaire, ophtalmologie [Angl. : Angioscotometry]   N. f. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * scoto : du grec skotos [scoto-], obscurité ; * métro, métrie : du latin metrum  ou du grec metron, [métr(ie)], mesure.
    Technique qui permet de mettre en évidence l'existence d'angioscotomes, c'est-à-dire de zones obscures dans le champ visuel, causées par des vaisseaux sanguins de la rétine qui provoquent une ombre.    Haut de page

Angioscotome
Angiologie et médecine vasculaire, ophtalmologie [Angl. : Angioscotoma]   N. f. * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * scoto : du grec skotos [scoto-], obscurité ; * ome : du grec -ôma,[-ome, -oma], maladie.
    Les angioscotomes sont des zones obscures dans le champ visuel, causées par des vaisseaux sanguins de la rétine qui provoquent une ombre. Ils sont mis en évidence par l'angioscotométrie.   Haut de page

Angiospasme   Angiospasmodique
Angiologie et médecine vasculaire, neurologie  -  [Angl. : Angiospasm, Angiospasmodic]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * spasmo, spasme : du latin spasmus, du grec spasmos, de spân [spasme], contracter.
    Contraction spasmodique d'un vaisseau sanguin, spécialement d'une artère, commandée par le système sympathique. L'angiospasme peut être dû à une affection artérielle, à un déséquilibre neurovégétatif ou endocrinien, ou tout simplement au froid. Adj. : angiospasmodique.        Haut de page

Angiostaxis
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiostaxis]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * staxis : du grec staxis, écoulement.
    Prédisposition constitutionnelle ou héréditaire qui entraîne de fréquentes hémorragies. Ex. épistaxis : saignements fréquents des fosses nasales, nécessitant un traitement de la "tache vasculaire", point sensible de l'intérieur du nez.       Haut de page

Angiosténose
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiostenosis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * sténo : du grec stenosis [-sténose], rétrécissement d’un conduit ou d’un organe naturel ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    Rétrécissement du calibre d'un vaisseau sanguin qui peut être plus ou moins serré, et qui provoque une chute, plus ou moins complète, du débit sanguin en aval.       Haut de page

Angiostomie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angiostomy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * stoma, stomie : du grec stoma [-stome, -stomie], bouche.
    Opération chirurgicale qui consiste à inciser un vaisseau sanguin ou un vaisseau lymphatique. Cette opération est pratiquée pour soustraire du sang à l'organisme, pour introduire un cathéter ou pour atteindre et supprimer un obstacle à la circulation. S'il s'agit d'une artère, c'est l'artériotomie.
Syn. angiotomie.        Haut de page

Angiostrongylus   Angiostrongylose
Parasitologie pathologies infectieuses et tropicales, neurologie  -  [Angl. : Angiostrongylus, Angiostrongyliasis, angiostrongylosis]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * strongylus : du grec stroggulos [strongyl(o)-], rond, relatif au Strongle ou Strongyle, ver parasite du cheval et de l’âne, du rat. 
    Angiostrongylus cantonensis est la cause la plus fréquente de méningite à éosinophiles dans le monde. Les formes larvaires infectantes de ce parasite du rat se développent chez les mollusques. À la suite d'une contamination alimentaire, elles peuvent infester le système nerveux de l'homme chez qui elles réalisent une impasse parasitaire.
    Cette zoonose est habituellement rencontrée en Asie du Sud-est et dans les îles du Pacifique. Un syndrome méningé souvent frustre, des paresthésies, une atteinte des nerfs crâniens forment le tableau clinique habituel, bien que des formes plus sévères existent. Une pléiocytose rachidienne à éosinophiles associée à un tel tableau clinique établit souvent le diagnostic en zone endémique.
    Une sérologie ELISA peut être utile. L'évolution dure plusieurs jours à quelques semaines et la guérison paraît la règle bien qu'aucun traitement spécifique ne soit connu. La prophylaxie repose sur l'éducation sanitaire. Les auteurs rapportent 41 nouveaux cas de méningite à éosinophiles recensés entre 1990 et 1995 sur le Territoire de Nouvelle Calédonie. Autre nom de la maladie : angiostrongylose.        Haut de page

Angiostrophie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angiostrophy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * strophie : du grec strephein [-strophie], tourner.
    Opération chirurgicale qui consiste, après avoir sectionné un vaisseau, à pratiquer une torsion de son extrémité afin de provoquer l'hémostase.        Haut de page

Angiotélectasie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiotelectasis, angiotelectasia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * télo, télé : du grec têle [télé-], loin de, à distance ; * ectasie : du grec ektasis [ectasie], dilatation d'un segment d'organe creux ou d'un vaisseau.
    Syn. télangiectasie. Réseaux de fins petits vaisseaux sanguins sur le nez, le menton ou les joues. Ce sont des télangiectasies ou petits vaisseaux capillaires qui se développent comme une toile d'araignée sous la peau. C'est un phénomène normal de vieillissement observé chez les hommes comme chez les femmes. Ces veines peuvent également se développer suite à une grossesse, à un accouchement, à un traitement anticonceptionnel, à une thérapie hormonale, à une exposition au soleil, à une affection cutanée nommée rosacée ou même à l'utilisation de corticostéroïdes.
    Bien qu'il ne s'agisse pas d'un problème médical en soi, la télangiectasie comprend un aspect esthétique que les produits de maquillage ne peuvent camoufler de façon satisfaisante. Par le passé, on ne pouvait presque rien faire pour ce problème. Or, maintenant, la technologie laser vous propose un traitement révolutionnaire qui peut pratiquement effacer un grand nombre de télangiectasies.  
    Ce qu'est la télangiectasie faciale (couperose).
La télangiectasie faciale est l'apparition de très petites veines superficielles dilatées et apparentes en permanence. Les traitements traditionnels comprennent l'électrodessiccation qui consiste à bloquer l'arrivée de sang dans les veines au moyen d'un courant électrique et par conséquent de les rendre moins apparentes. Cette technique toutefois peut laisser de petites cicatrices creuses et blanches sur la peau.       Haut de page

Angioténique
Angiologie et médecine vasculaire, endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Angiotenic]   Adj.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * téno : du grec tenôn, teinô [tén(o)-, -ténique], tendon, tendre (verbe).
    Caractérise ce qui distend un vaisseau sanguin, ou ce qui est la cause de cette distension.        Haut de page

Angiotensine  
Angiologie et médecine vasculaire, endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Angiotensin]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tensine : du latin tendere [-tenseur, -tension, -tensine], tendre. 
    L'angiotensine (aussi appelée parfois hypertensine) est une hormone polypeptidique fabriquée par le rein, qui joue un rôle important dans la régulation de la sécrétion de l'aldostérone, par l'intermédiaire du système rénine-angiotensine. En effet, c'est la rénine qui transforme l'angiotensinogène (d'origine hépatique) en angiotensine I inactive, elle-même convertie en angiotensine II active par une enzyme de conversion.
    Cette angiotensine II a une action hypertensive puissante et fait sécréter de l'aldostérone par les cellules glomérulées de la corticosurrénale. Il en résulte une contraction des muscles lisses et, par conséquence, une vasoconstriction importante des capillaires sanguins, essentiellement au niveau viscéral ou splanchnique. En élevant la pression artérielle par vasoconstriction, elle maintient une pression de filtration suffisante dans le glomérule du néphron.
    Par la suite, cette angiotensine II est une nouvelle fois transformée en angiotensine III qui a une toujours une action hypertensive, mais beaucoup moins importante que l'angiotensine II. Syn. angiotonine.        Haut de page

Angiotonine
Angiologie et médecine vasculaire, endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Angiotonin]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tonine : du grec tonos [ton(o)-, tonie, tonine], tension. 
    L'angiotonine est le nom moins usité de l'angiotensine (tensine : du latin tendere [-tenseur, -tension, -tensine], tendre). C'est une hormone polypeptidique fabriquée par le rein, qui joue un rôle important dans la régulation de la sécrétion de l'aldostérone, par l'intermédiaire du système rénine-angiotensine. En effet, c'est la rénine qui transforme l'angiotensinogène (d'origine hépatique) en angiotensine I inactive, elle-même convertie en angiotensine II active par une enzyme de conversion.
    Cette angiotensine II a une action hypertensive puissante et fait sécréter de l'aldostérone par les cellules glomérulées de la corticosurrénale. Il en résulte une contraction des muscles lisses et, par conséquence, une vasoconstriction importante des capillaires sanguins, essentiellement au niveau viscéral ou splanchnique. En élevant la pression artérielle parvasoconstriction, elle maintient une pression de filtration suffisante dans le glomérule du néphron.
    Par la suite, cette angiotensine II est une nouvelle fois transformée en angiotensine III qui a une toujours une action hypertensive, mais beaucoup moins importante que l'angiotensine II.        Haut de page

Angiotensinogène
Angiologie et médecine vasculaire, endocrinologie et métabolismes  -  [Angl. : Angiotensinogen]   N. m.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tensine : du latin tendere [-tenseur, -tension, -tensine], tendre ; * géno, gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse], naissance, formation, qui engendre.
    Protéine synthétisée par le foie et libérée dans la circulation sanguine. Cette protéine peut être transformée par la rénine, en angiotensine I - voir "angiotensine".       Haut de page

Angiotite
Angiologie et médecine vasculaire, otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Angiotitis]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * oto : du grec ous, ôtos [ot-, oti-, oto-], oreille ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. 
    L'angiotite est l'inflammation des vaisseaux sanguins de l'oreille.              Haut de page

Angiotomie
Angiologie et médecine vasculaire, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Angiotomy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tomo, tomie : du grec tomê [-tomie], section, coupe.
    Opération chirurgicale qui consiste à inciser un vaisseau sanguin ou un vaisseau lymphatique. Cette opération est pratiquée pour soustraire du sang à l'organisme, pour introduire un cathéter ou pour atteindre et supprimer un obstacle à la circulation. S'il s'agit d'une artère, c'est l'artériotomie. Syn. angiostomie.        Haut de page

Angiotonie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiotonia]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tono, tonie : du grec tonos [ton(o)-, tonie], tension.
    C'est la résistance des vaisseaux à la pression sanguine qu'ils supportent. Syn. tonus vasculaire, tension vasculaire, vasotonie. Angiotonine : n. f. hormone qui agit sur la pression artérielle. Voir angiotensine.        Haut de page

Angiotribe
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiotribe]   N. m.   * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tribe : du grec triptêr, triptêros [-tripsie], pilon.
    Pince à bouts plats et crénelés, parfois arrondis et creux, qui permet de pincer fortement un vaisseau sanguin dans le but d'obtenir une hémostase. L'angiotribe sert également dans d'autres spécialités : gynécologie, proctologie etc.     Haut de page

Angiotrophique
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiotrophic]   Adj.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tropho, trophique : du grec trophê [-trophie, -troph(o), -trophique] nourriture, développement.
    Caractérise ce qui concerne la nutrition des vaisseaux, apport en métabolites et dioxygène.       Haut de page

Angiotripsie
Angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Angiotripsy]   N. f.  * angio : du grec aggeion [angio], vaisseau ; * tripsie : du grec triptêr, triptêros [-tripsie], pilon.
    Syn. vasotripsie. Méthode pratiquement abandonnée qui consistait à provoquer un écrasement des vaisseaux dans le but d'obtenir une hémostase. Cet écrasement peut être pratiqué avec un angiotribe.       Haut de page