Retour à la page d'accueil  E - TERMINOLOGIE MEDICALE - E  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 16-02-2020

É-                 Du latin ex- (préfixe ou préposition), qui marque l'éloignement ou la privation, le changement d'état.
Ex-,  exo-     Du latin ex- (préfixe ou racine), qui signifie hors de, et du grec exô, au-dehors.


Éventration - Éventrer - Exaltation - Exalté - Examen(s) complémentaire(s) - Exanthème - Exanthème subit - Excipient - Exciser - Exciseur - Excision - Excision chirurgicale - Excision rituelle - Excoriation - Excorié - Excorier - Excreta - Exérèse - Exocardie - Exocervical - Exocervicite - Exocrine - Exocytose - Exoenzyme - Exogène - Exogénose - Exonération - Exonérer - Exophorie - Exophtalmie - Exophtalmie bilatérale - Exophtalmie inflammatoire - Exophtalmie maligne - Exophtalmie pulsatile - Exophtalmie thyroïdienne - Exophtalmie unilatérale - Exophtalmomètre - Exophytique - Exostose - Exostose cartilagineuse - Exostose de croissance - Exostose ostéocartilagineuse - Exostose sous-unguéale - Exostosectomie - Exotoxine - Exotropie - Expectorant - Expectoration - Expectorer - Expidet - Exstrophie - Exsudat - Exsudation - Exsufflation - Extemporané - Extirpation - Extirper - Extracteur - Extraction - Extraction d'ADN - Extraction d'ARN - Extraction dentaire - Extraction Qiagen - Extrait - Extrait acétique - Extrait alcoolique - Extrait ammoniacal - Extrait aqueux - Extrait de foie - Extrait éthéré - Extrait placentaire - Extrait thyroïdien -

Éventration   Éventrer
Traumatologie, chirurgie plastique et réparatrice  -  [Angl. : Eventration, To rip open]  N. f.  * é- : élément tiré du latin ex- (préfixe ou préposition), qui marque l'éloignement ou la privation, le changement d'état ; * ventr- : du latin venter, -tris, estomac, désigne en fait la grande cavité qui contient les intestins, mais aussi région qui contient cette cavité ; * ation : du latin atio, ationis [-ation, -ateur], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom. 
    En anatomopathologie, l'éventration est définie comme la sortie d'un ou plusieurs organes de la cavité abdominale, à travers la paroi musculaire abdominale. Cette protrusion ou hernie ne signifie pas forcément passage de la barrière cutanée. Les organes restent généralement sous la peau, sauf évidemment en cas de traumatisme avec blessure.
    On connaît des cas d'éventrations qui sont survenus après des opérations abdominales qui ont mal cicatrisé. L'un des dangers immédiats d'une éventration est l'occlusion intestinale, qui est toujours une urgence chirurgicale. Le traitement d'une éventration va naturellement dépendre de son importance et de sa situation anatomique.
    Dans des cas bénins, une simple surveillance suffit ; dans d'autres cas, il y aura lieu de poser une ceinture de contention ou éventuellement d'avoir recours à la chirurgie réparatrice. Verbe éventrer : procéder à une éventration.      Haut de page

Exaltation   Exalté
Psychologie psychiatrie  -  [Angl. : Exaltation, Exalted]  N. f.  * exalter : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de et du latin  altus, haut ; exalter quelque chose, quelqu'un : en faire de grandes éloges. 
    En psychologie, l'adjectif exalté signifie bien pris d'un enthousiasme extrême, mais avec cependant une connotation péjorative, suggérant plutôt : excité, surchauffé, survolté. En microbiologie, parler de l'exaltation de la virulence d'un germe signifie que ce germe est devenu subitement très pathogène, après son passage dans plusieurs individus ou milieux de culture.      Haut de page

Examen(s) complémentaire(s)
Médecine générale  -  [Angl. : Complementary examination]  N. m.  * examen : du latin examen, languette d'une balance, de exigere, peser.  
    Il s’agit de tous les examens que peut demander un médecin pour cibler précisément une pathologie. Ils sont aujourd’hui très nombreux et évoluent rapidement avec les progrès des techniques médicales. À titre d’exemples : 
* En médecine biologique : analyses sanguines et de tout autre prélèvement (urine, selles, salive, sueur, biopsies …), analyses bactériologiques
* En imagerie médicale et interventionnelle : radioscopie, radiographie, échographie, Doppler, scanner, IRM, scintigraphie, fibroscopie, cœlioscopie, arthroscopie, amniocentèse etc.
* En électrophysiologie : Holter, électrocardiogramme, électroencéphalogramme, électromyogramme …
* Tests neuropsychologiques . . .
    Leur usage parfois excessif pose évidemment le problème du coût, compte tenu des contraintes économiques de la CPAM. C’est pourquoi, de 1992 à 1996, un groupe de réflexion composé de médecins hospitaliers, cliniciens et biologistes, a mis au point, pour chaque spécialité, des recommandations concernant le bon usage des examens complémentaires.      Haut de page

Exanthème
Dermatologie  -  [Angl. : Exanthem, exanthema]  N. m.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * antho : du grec  anthos [anth(o)-, -anthe], fleur ; * hème : du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang. 
    Lésion cutanée qui caractérise les fièvres éruptives. Ce sont des macules (taches sans relief) roses ou rouges, séparées par des plages de peau saine. On distingue
- les exanthèmes morbilliformes, comme dans la rougeole où les éruptions sont maculopapuleuses, faites d'éléments érythémateux plus ou moins arrondis mais séparés, et
- les exanthèmes rubéiliformes lorsque les éléments sont moins nombreux, plus petits, plus pâles et ne confluant jamais.
    Les causes sont très nombreuses, entre autres la rougeole, la rubéole, la roséole, la maladie des griffes du chat, la toxoplasmose, la mononucléose infectieuse ...  Un enfant atteint de rougeole      Haut de page

Exanthème subit
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, dermatologie, pédiatrie  -  [Angl. : Exanthem subitum, roseola infantum]  N. m.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * antho : du grec  anthos [anth(o)-, -anthe], fleur ; * hème : du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang. 
    À noter que l'exanthème subit est aussi appelé la sixième maladie. C'est au XIXe siècle qu'ont été étudiées 6 éruptions cutanées différentes qui apparaissaient chez les jeunes enfants. L'exanthème subit, aussi appelé fièvre de trois jours des jeunes enfants ou roséole infantile, a été la dernière de ces 6 maladies à être étudiée et nommée. Pour information,
- la première maladie est la rougeole,
- la deuxième maladie est la rubéole,
- la troisième maladie est la scarlatine,
- la quatrième maladie est la rubéole scarlatiforme et
- la cinquième maladie est le mégalérythème épidémique.

    C'est une fièvre éruptive qui se manifeste pendant la petite enfance et dont le responsable est un herpès virus humain : HHV6 (human herpes virus type 6). La sixième maladie se traduit par une fièvre qui apparaît brutalement et dure environ 3 jours. C'est au moment où la fièvre chute spontanément, au 3e ou 4e jour que l'éruption cutanée se manifeste par des taches rosées et petites sur presque tout le corps, sauf le visage. Cette éruption est généralement bénigne et de courte durée (rarement plus de 24 heures).       Haut de page

Excipient
Pharmacologie  -  [Angl. : Excipient]  N. m.   * excipient : du latin excipiens, de excipere recevoir. 
    En tenant compte de cette étymologie, l'excipient est, dans un médicament, la substance qui reçoit, c'est-à-dire la partie neutre du médicament, dans laquelle on va incorporer les principes actifs. À titre d'exemple, le beurre de cacao est l'excipient des suppositoires.
    À noter que, sur les notices des médicaments, le mot excipient est souvent suivi de l'abréviation QSP, qui signifie "Quantité Suffisante Pour ... "       Haut de page

Excision   Excision chirurgicale   Excision rituelle   Exciser   Exciseur
Chirurgie générale, affaires sanitaires et sociales, médecine légale et expertises médicales  -  [Angl. : Excision, surgical excision, Ritual excision, To excise, Excisor]  N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * cision : du latin populaire cisellus, altération de cæsellus, de cædere [-ciser, -cision], couper. 
    L'excision est le fait d'enlever tout ou partie d'un organe. C'est généralement un acte chirurgical (excision chirurgicale) : excision d'un kyste, d'une tumeur, d'un panaris ... 
    L'excision rituelle
consiste à supprimer chez les fillettes les organes génitaux externes : essentiellement le capuchon du clitoris (c'est la sunna), ou une partie plus ou moins importante du clitoris ; parfois, l'excision est élargie aux grandes lèvres dont les moignons sont rapprochés. La vulve a disparu et la "guérison" laisse une cicatrice dure qui sera incisée au moment du mariage : cette forme particulièrement grave d'excision est aussi appelée circoncision pharaonique.
    D'une façon générale, l'excision a pour but de supprimer le plaisir sexuel et, pratiquée dans des conditions rarement aseptiques, elle est source de nombreuses complications : hémorragies, infections (dont le tétanos), lésions du périnée, douleurs pendant l'acte sexuel. Comme l'infibulation, cet acte barbare est une véritable mutilation et a été interdit dans de nombreux pays, dont la France.
    Exciseur : personne qui pratique l'excision. Exciser : enlever tout ou partie d'un organe.       Haut de page

Excorier   Excorié
Dermatologie, soins infirmiers, médecine générale  -  [Angl. : To excoriate]  Verbe  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * corier : du matin corium, cuir ou de excoriare, écorcher superficiellement. 
    Le verbe excorier représente une action, volontaire ou non, qui écorche superficiellement la peau ou une muqueuse (l'intérieur de la bouche, par exemple). Contrairement à ce que l'on peut lire chez certains auteurs, le mot "excorie" n'existe pas dans les dictionnaires de la langue française et ne correspond en fait qu'à une forme conjuguée de ce verbe : j'excorie, il excorie ... ou comme adjectif : une plaie excoriée, un exéma excorié ...      Haut de page

Excoriation
Dermatologie, soins infirmiers, médecine générale  -  [Angl. : Excoriation]  N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * corier : du matin corium, cuir ou de excoriare, écorcher superficiellement ; ation : du latin atio, ationis [-ation, -ateur], suffixe nominal, qui transforme une racine en nom, ou un verbe (et son sujet) en un substantif (nom d’agent ou d’instrument, nom de personne exerçant une action, un métier, etc.). 
    Une excoriation est une éraflure, une écorchure superficielle qui se produit, accidentellement, volontairement ou de façon pathologique sur la peau ou sur une muqueuse. Voir aussi le verbe excorier et l'adjectif excorié.     Haut de page

Excreta
Dermatologie, gastroentérologie, urologie, médecine générale  -  [Angl. : Excreta]   N. m. pl.  * excreta : du latin excretio, criblure (mauvaises graines séparées des bonnes par criblage), du latin impérial excernere, excréments 
    Le mot excreta est un terme générique qui n'existe qu'au pluriel et qui désigne toutes les matières et liquides rejetés directement ou indirectement par l'organisme. Il s'agit entre autres des fèces (matières fécales), de l'urine, de la sueur.     Haut de page

Exérèse
Chirurgie générale  -  [Angl. : Exeresis]  N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * érèse : du grec airein, airêsis [-érèse, -érésie], enlever, que l’on peut prendre. 
    L'exérèse est l'ablation chirurgicale d'un tissu ou d'un organe inutile ou devenu nuisible à l'organisme (envahi de tumeurs, gangrené par ex.), mais aussi d'un corps étranger.       Haut de page

Exocardie
Anatomie, cardiologie  -  [Angl. : Exocardia, ectocardia]  N. f.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * cardie : du grec kardia [cardi(o)-, -carde, -cardie, cardiaque], cœur. 
    L'exocardie est synonyme de ectopie cardiaque et correspond à une position anormale du cœur dans le médiastin, voire en-dehors.     Haut de page

Exocervicite   Exocervical
Anatomopathologie, gynécologie, histologie  -  [Angl. : Exocervicitis, Exocervical]  N. f.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * cervic(o)- : du latin cervix, cervicis [cervic(o)-], relatif au cou, à la nuque ou au col (utérus, vessie, fémur) ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. 
    Une exocervicite est une affection qui se développe à la surface (sur la partie visible) du col de l'utérus. Parmi les plus fréquentes, on note l'ectropion, les granulations, des érosions ou ulcérations, des adénomes.
    L'adjectif exocervical caractérise ce qui se rapporte à la surface visible du col de l'utérus.     Haut de page

Exocrine
Gastroentérologie, dermatologie  -  [Angl. : Exocrine]  Adj.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * crine : du grec ekkrinein [-crine, -crinien, -crinienne], excréter. 
    Adj. utilisé pour qualifier une glande ou une cellule qui déverse ses produits de sécrétion dans le milieu extérieur, en utilisant un canal excréteur. Les glandes sudoripares, salivaires, toutes les glandes digestives entre autres, sont des glandes exocrines.       Haut de page

Exocytose
Cytologie histologie, métabolisme  -  [Angl. : Exocytosis]  N. f.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * cytose : du grec kutos [cyt(o)-, -cyte, -cytie, -cytaire], cellule.  
   À l'intérieur de la cellule, au niveau de l'appareil de Golgi, des vésicules de transport quittent la face trans des saccules et déversent leur contenu dans le milieu extracellulaire. En même temps, les cellules acquièrent des substances de l'environnement en les entourant d'une enveloppe membranaire.
    L'endocytose est l'entrée de matières (molécules de nutriments et sels minéraux, hormones, entre autres) dans la cellule. La membrane plasmique (cellulaire) s'invagine et forme une poche qui finit par se refermer. S'il s'agit de molécules utiles pour la cellule, la vésicule s'ouvre et déverse son contenu dans le cytoplasme.
    La membrane de la vésicule vide migre ensuite vers la membrane plasmique et fusionne avec elle.

    Il y a ainsi constamment des échanges de fragments membranaires entre la membrane plasmique et certains organites, dont l'appareil de Golgi. Dans de très nombreux cas, les substances extracellulaires sont reconnues par des récepteurs membranaires. Ex. acétylcholine, nombreuses hormones, cholestérol LDL ...
    De telles régions de la membrane sont appelées des puits recouverts car leur surface interne est recouverte d'autres protéines fibreuses, dont la plus connue est la clathrine. Au contact molécule - récepteur, il y a formation d'une vésicule recouverte d'endocytose. À noter que l'on appelle ligand une hormone, un virus ... qui vient se fixer sur un récepteur membranaire.  Schéma de l'endocytose et de l'exocytose       Haut de page

Exoenzyme
Physiologie, histologie cytologie, médecine biologique  -  [Angl. : Exoenzyme]  N. f.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * enzyme : du grec zumê [enzym(o)-], levain.
    Protéine catalysant une réaction à l'extérieur de la cellule (ou bactérie, levure ...) dans laquelle elle a été synthétisée.
Syn. : ectoenzyme, enzyme extracellulaire.
    Exemple : l'amylase, sécrétée dans les cellules des glandes salivaires ou du pancréas, agit dans le tube digestif sur les molécules d'amidon.  Les streptocoques sont des bactéries qui sécrètent des exoenzymes caractéristiques.     Haut de page

Exogène
Physiologie, histologie cytologie, médecine biologique  -  [Angl. : Exogenic, exogenous, exogen]  Adj.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre. 
    L'adjectif exogène qualifie le fait d'avoir une origine extérieure au corps ou une cause qui n'est pas due au fonctionnement du corps. Ex. : les aliments représentent une source exogène d'énergie.       Haut de page

Exogénose
Toxicologie, médecine biologique  -  [Angl. : Exogenosis]  N. f.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * gène : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique], naissance, formation, qui engendre ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques. 
    On qualifie d'exogénose toute intoxication ou pathologie qui résulte de l'introduction dans l'organisme d'un produit étranger. L'exemple classique d'exogénose est l'alcoolisme chronique qui provoque, outre la dépendance, des pathologies multiples.
    Synonyme parfois employé : intoxication OH, l'abréviation -OH représentant, en chimie organique, la fonction alcool.       Haut de page

Exonération    Exonérer
Physiologie de la digestion, coloproctologie  -  [Angl. : Defecation ; to defecate]  N. f.  * exonérer : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de et du latin onerare, charger, dérivé de onus, oneris, charge (et qui a donné onéreux). Le verbe latin exonerare signifie décharger, dégager d'un fardeau, libérer d'une charge. 
    L'exonération est synonyme de défécation et correspond à la décharge des selles ou matières fécales, contenues dans le côlon et plus particulièrement dans le rectum. Si le terme exonération est devenu obsolète, le verbe exonérer est toujours utilisé et signifie dispenser.
   La défécation ou expulsion des selles est le résultat des contractions du rectum et du relâchement des sphincters associés de l'anus.      Haut de page

Exophorie
Ophtalmologie, chirurgie ophtalmologique  -  [Angl. : Exophoria, divergent strabismus]  N. f.  * exo- : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * phorie : du grec phoreo, phorô, phorein [-phore, -phorie], porter, avoir en soi. 
    Le strabisme divergent (* strabisme : du grec strabismos [strab(o)-, strabisme], action de loucher ; * divergent : du latin scientifique moderne divergere, du latin classique vergere, être tourné vers, situation de deux lignes qui vont en s'écartant) ou strabisme externe ou exotropie (* tropie : du grec tropos, trepein [-trope, -tropie, -tropion, -tropisme], tour, tourner, affinité pour) est un défaut de convergence des deux axes visuels vers le point fixé.
    L'un des deux yeux (plus rarement les deux) est dévié vers l'angle externe quand l'autre présente un axe normal et fixe la cible (objet, personne par exemple). Ce défaut est moins fréquent que la convergence et peut être la conséquence d'une forte myopie, apparaissant essentiellement chez les grands enfants et les adultes.
    Comme pour les autres formes de strabisme, il peut résulter d'une maladie du globe oculaire, d'une paralysie d'un ou plusieurs muscles de l'œil, entre autres.

    Une variété de ce strabisme est qualifiée de strabisme latent, connu aussi sous le nom d'hétérophorie (* hétéro- : du grec heteros [hétéro-], autre ; c’est le contraire de homo-). L'adjectif latent caractérise le fait que cette forme de strabisme n'apparaît que lorsque le réflexe de fusion binoculaire est neutralisé - l'ophtalmologiste dissocie en fait la vision binoculaire. Si ce strabisme latent est convergent, il s'agit de l'ésophorie, s'il est divergent, c'est l'exophorie.   Quelques exemples de strabisme         Haut de page

Exophtalmie   Exophtalmie inflammatoire   Exophtalmie maligne   Exophtalmie pulsatile   Exophtalmie unilatérale   Exophtalmie bilatérale   Exophtalmie thyroïdienne   Exophtalmomètre
Anatomie, ophtalmologie, chirurgie ophtalmique  -  [Angl. : Exophthalmia, Inflammatory exophthalmia, Malignant exophthalmia, Pulsatile exophthalmia, Unilateral exophthalmia, Bilateral exophthalmia, Thyroid exophthalmia, Exophthalmometer]  N. f.  * exo : du latin ex- (préfixe ou racine), qui signifie hors de, et du grec exô, au-dehors ; * ophtalmo, ophtalmie : du grec ophtalmos [ophtalmo-, -ophtalmie], œil. 
      L'exophtalmie est une saillie ou protrusion du globe oculaire hors de l'orbite. Elle peut être unilatérale (un seul œil) ou bilatérale (les deux yeux) et est due soit à un rétrécissement du contenant de l'œil, soit à une dilatation de l'œil lui-même ou des structures qui l'entourent.
    Si elle résulte d'une inflammation de l'orbite, c'est une exophtalmie inflammatoire ; elle peut aussi avoir une cause circulatoire : les veines orbitaires peuvent provoquer cette exophtalmie lors de leur réplétion (accumulation anormalement importante de sang).
    On connaît également d'autres causes : la présence d'une tumeur (complication par exemple de la maladie de Basedow) ---> exophtalmie maligne ou thyroïdienne ; ou encore la présence d'un anévrisme qui déplace l'œil vers l'avant : c'est l'exophtalmie pulsatile. Pour mesurer l'importance de l'exophtalmie, les ophtalmologues disposent d'un appareil spécialement adapté : l'exophtalmomètre.      Haut de page

Exophytique
Anatomopathologie, oncologie  -  [Angl. : Exophytic]  Adj.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * phytique : du grec phuton, phuein [-phyte, phyt(o)-], plante, végétal, mais aussi bourgeon, excroissance, « végétation », croûte. 
    En anatomopathologie et cancérologie, l'adjectif exophytique caractérise une tumeur qui bourgeonne vers l'extérieur de l'organe ou vers la lumière si cet organe est creux. Bien que ne figurant pas (encore) dans les dictionnaires, l'adjectif s'est progressivement imposé dans le langage médical et on le retrouve dans de nombreux rapports d'anatomie pathologique. Il s'oppose à endophytique, lequel qualifie une tumeur qui bourgeonne vers l'intérieur, c'est-à-dire qui est plus envahissante.       Haut de page

Exostose   Exostose cartilagineuse   Exostose de croissance   Exostose ostéocartilagineuse   Exostose sous-unguéale    Exostosectomie
Dermatologie, chirurgie orthopédique et traumatologique  -  [Angl. : Exostosis, Cartilaginous exostosis, Exostosis cartilaginea, Osteocartilaginous exostosis, Subungual exostosis]  N. f.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * ostéo : du grec osteon [-oste, -osté(o)], os ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.  
    Une exostose désigne une tumeur bénigne (hypertrophie, excroissance) généralement circonscrite du tissu osseux. Cette pathologie présente un grand nombre de variétés, selon sa localisation, le tissu concerné ou son importance.
    - Lorsqu'elle atteint un tissu cartilagineux, c'est une exostose cartilagineuse ou ostéocartilagineuse, encore connue sous le nom d'ostéochondrome (prolifération tumorale bénigne dans laquelle se mêlent du tissu osseux et du tissu cartilagineux, généralement sur les os longs et à proximité des cartilages de conjugaison).

    - L'exostose sous-unguéale, décrite par le baron Guillaume DUPUYTREN, se développe presque toujours au gros orteil, atteignant plus fréquemment les enfants (c'est l'exostose de croissance) et les femmes. Une prolifération localisée de tissu osseux soulève progressivement le bord libre de l'ongle, entraînant des douleurs de plus en plus vives et une difficulté pour la marche. Cette pathologie est facilement mise en évidence par un examen radiologique, siège en général sur la 2e phalange et son traitement est chirurgical.

   - L'exostosectomie est l'ablation chirurgicale d'une exostose.    Haut de page

Exotoxine
Toxicologie, médecine biologique  -  [Angl. : Exotoxin]  N. f.  * exo : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * toxine : du latin toxicum, du grec toxikon de toxon [tox(o)-, toxico-, -toxoïde, -toxine], arc (à cause des flèches empoisonnées), donc poison. 
    Toxine produite par une bactérie (par ex. Clostridium perfringens et botulinum) et qui exerce son action pathogène en-dehors de la bactérie. Ces toxines se retrouvent dans le milieu occupé par les bactéries et il est relativement facile de les isoler et de les purifier.
    Exemple :  la diphtérie est une maladie due à un bacille qui reste localisé au niveau de la gorge mais qui sécrète une exotoxine très active. Cette toxine provoque des lésions cardiaques et des lésions nerveuses entraînant la paralysie de certains muscles dont les muscles respiratoires. La toxine, additionnée de formol en solution, puis placée à l’étuve à 40°C pendant un mois devient l’anatoxine diphtérique.
    Syn. : ectotoxine.    Haut de page

Exotropie
Ophtalmologie, chirurgie ophtalmologique  -  [Angl. : Exotropia, divergent strabismus]  N. f.  * exo- : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * tropie : du grec tropos, trepein [-trope, -tropie, -tropion, -tropisme], tour, tourner, affinité pour. 
    Le strabisme divergent (* strabisme : du grec strabismos [strab(o)-, strabisme], action de loucher ; * divergent : du latin scientifique moderne divergere, du latin classique vergere, être tourné vers, situation de deux lignes qui vont en s'écartant) ou strabisme externe ou exotropie (* tropie : du grec tropos, trepein [-trope, -tropie, -tropion, -tropisme], tour, tourner, affinité pour) est un défaut de convergence des deux axes visuels vers le point fixé.
    L'un des deux yeux (plus rarement les deux) est dévié vers l'angle externe quand l'autre présente un axe normal et fixe la cible (objet, personne par exemple). Ce défaut est moins fréquent que la convergence et peut être la conséquence d'une forte myopie, apparaissant essentiellement chez les grands enfants et les adultes.
    Comme pour les autres formes de strabisme, il peut résulter d'une maladie du globe oculaire, d'une paralysie d'un ou plusieurs muscles de l'œil, entre autres.

    Une variété de ce strabisme est qualifiée de strabisme latent, connu aussi sous le nom d'hétérophorie (* hétéro- : du grec heteros [hétéro-], autre ; c’est le contraire de homo-). L'adjectif latent caractérise le fait que cette forme de strabisme n'apparaît que lorsque le réflexe de fusion binoculaire est neutralisé - l'ophtalmologiste dissocie en fait la vision binoculaire. Si ce strabisme latent est convergent, il s'agit de l'ésophorie, s'il est divergent, c'est l'exophorie.   Quelques exemples de strabisme       Haut de page

Expectoration    Expectorant    Expectorer
Médecine générale, pharmacologie  -  [Angl. : Expectoration]  N. f.  * expectoration : du latin expectorare, chasser de la poitrine, rejeter par la bouche des sécrétions provenant des voies respiratoires.
    L'expectoration est le fait de rejeter par la bouche des sécrétions provenant de la trachée, des bronches ou des poumons. Le verbe expectorer traduit cette action et le mot expectorant désigne toute action ou produit capable de favoriser l'expectoration. L'analyse biologique des expectorations (ou analyse des crachats) au microscope ou en culture, permet le plus souvent de déduire la pathologie responsable et d'adapter le traitement.      Haut de page

Expidet
Pharmacologie  -  [Angl. : Expidert]  Nom ou adj.  * expidet : du latin expeditus qui a plusieurs sens, dont libre d'entraves, aisé, commode. 
    Les formes galéniques peuvent être nombreuses pour un médicament donné, en fonction de l'action souhaitée. Exemple : forme "normale" ou à libération modifiée, ralentie, différée ou accélérée. Pour indiquer qu'une molécule a une action modifiée, les laboratoires font souvent suivre son nom d'une abréviation ou d'une mention spéciale.
    Si un comprimé est orodispersible, c'est-à-dire s'il doit être placé sur la langue et se désagréger dans la bouche sans être avalé, son nom est suivi de l'un des termes suivants : Expidet, Lingual, Odis, Oro, Quicklet, Velotab, Zabtab ou Zydis. Ex. : Nom du médicament ® Expidet ®.
    Comme indiqué dans l'étymologie, les auteurs du mot Expidet se sont probablement inspirés du latin expeditus pour exprimer le fait que ce médicament placé sur la langue va se dissoudre rapidement et surtout passer directement dans la circulation sanguine, donc "sans entraves", car il n'est pas obligé de parcourir le tube digestif comme c'est le cas pour un médicament avalé.     Haut de page

Extemporané
Médecine générale  -  [Angl. : Punch biopsy]  Adj.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * temporané : du latin tempus [temp(o-)], temps. 
    Se dit d'un acte qui se situe dans l'immédiat, sans préparation. Exemple : une biopsie extemporanée est pratiquée au moment même de l'examen, immédiatement.       Haut de page

Exstrophie
Génétique, chirurgie plastique reconstructrice et esthétique  -  [Angl. : Exstrophy]  N. f.   * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * strophie : du  grec  strephein [-strophie], tourner.   
    Malformation  rare : environ 1/50 000 naissances ; 6 à 7 fois plus fréquente chez le garçon que chez la fille. C'est l'absence de la paroi antérieure de l'abdomen, y compris face antérieure de la vessie et de l'urètre. Au-dessous de l'ombilic, il y a une tuméfaction rougeâtre, épaisse, qui est en fait la paroi postérieure de la vessie.
    À la partie inférieure, on aperçoit les deux orifices urétéraux d'où gicle l'urine. Les muscles abdominaux sont écartés l'un de l'autre. L'urètre est toujours anormal.
* Chez le garçon, la verge est petite et aplatie. Le scrotum est souvent vide, les deux gonades étant en ectopie.
* Chez la fille, le clitoris est divisé longitudinalement en deux bordant l'urètre. L'orifice vaginal est normal. Les pubis sont écartés et ont une direction sagittale, d'où rotation externe des fémurs.

    Le diagnostic est évident dès la période néonatale.  Le pronostic de cette malformation est très sombre : tant sur le plan fonctionnel que sur le plan vital. Il faut intervenir chirurgicalement. Sans entrer dans les détails techniques, on peut concevoir deux tendances :
- soit reconstruire une vessie et un urètre ce qui, théoriquement, n'est pas inconcevable, mais oblige à de nombreuses interventions difficiles dont on n'est pas sûr qu'elles aboutiront à un appareil vésico-urétral physiologiquement satisfaisant (vessie petite : incontinence).
- soit faire une dérivation interne ou externe.     Haut de page

Exsudat   Exsudation
Médecine générale, infectiologie  -  [Angl. : Exudate ; Exudation]  N. m. ; N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * sudat, sudation : du latin sudare [sudor(o)-], suer, relatif à la sueur. 
    Un exsudat est un liquide organique séreux, fibrineux, fibrinoleucocytaire, purulent ou muqueux, riche en protéines, qui suinte (traverse les parois vasculaires) au niveau d'une surface enflammée. Lorsque l'exsudat s'accumule dans le tissu conjonctif, il crée un œdème ; dans une cavité séreuse il crée un épanchement.

   L'exsudation est le suintement dans le tissu conjonctif et (ou) dans une séreuse, d'un liquide organique ou exsudat à travers les parois de son réservoir naturel.  Ce passage est consécutif à la congestion active et à l'augmentation de la perméabilité vasculaire lors du phénomène inflammatoire.     Haut de page

Exsufflation
Médecine générale, pneumologie  -  [Angl. : Exsufflation]   N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * sufflation : du latin classique sufflare, souffler, exhaler.  
    L'exsufflation consiste à retirer, dans des conditions strictes d'aseptie, un gaz d'une cavité anatomique. C'est le cas par exemple de l'aspiration dans la cavité pleurale (la plèvre est la double membrane qui entoure les poumons) en cas de pneumothorax suffocant.     Haut de page

Extirpation   Extirper
Chirurgie, nombreuses disciplines  -  [Angl. : Extirpation ; To extirpate, to root out]   N. f.  * extirper : du latin extirpare, de ex, hors de et de stirps, stirpis, déraciner.  
    On parle d'extirpation quand le chirurgien (ou le chirurgien dentiste) procède à l'ablation complète d'un ou plusieurs organes ou d'une formation pathologique, comme un kyste ou une tumeur, par exemple. Le verbe extirper exprime cette ablation complète.    Haut de page

Extraction   Extracteur   Extrait   Extrait aqueux   Extrait acétique   Extrait alcoolique   Extrait ammoniacal   Extrait éthéré   Extrait thyroïdien   Extrait de foie   Extrait placentaire
Médecine biologique, recherche médicale, médecine légale, odontostomatologie  -  [Angl. : Extraction, Extractor, Extract, Aqueous extract, Acetic extract, Alcoholic extract, Ammoniacal extract, Ethereal extract, Thyroid extract, Lever extract, Placental extract]  N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * traction : du bas latin tractio, de trahere [traction], tirer ; * extraction : du latin populaire extragere, du latin classique extrahere, extraire. 
    * Dans le sens biochimique ou chimique, l'extraction est une opération chimique ou physique qui a pour but de séparer une substance d'un mélange dans lequel elle se trouve.
    * Dans le sens chirurgical, l'extraction est une intervention, manuelle ou instrumentale, qui a pour but de retirer un corps étranger, une substance pathologique ou un organe malade. Voir quelques exemples ci-dessous.
L'extracteur désigne soit celui qui extrait, soit le produit ou l'instrument utilisé pour l'extraction.
Quant à l'extrait, c'est le produit qu'on obtient à partir d'une drogue animale ou végétale en la soumettant à différentes actions pour l'isoler.
    Selon le solvant employé, on parle d'extrait aqueux, acétique, alcoolique, ammoniacal, éthéré etc.
    Selon l'organe concerné, on parle d'extrait thyroïdien, de foie, placentaire etc.     Haut de page

Extraction dentaire
Odontostomatologie, chirurgie dentaire  -  [Angl. : Tooth extraction, odontectomy]  N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * traction : du bas latin tractio, de trahere [traction], tirer ; * extraction : du latin populaire extragere, du latin classique extrahere, extraire. 
    L'extraction dentaire est aussi connue sous le nom d'avulsion dentaire * a :[du préfixe « a » (an- devant une voyelle ou h muet) : privatif, signifie « sans » ou « arrêt » ou « absence de » ; * -vulsion : du latin vulsio, action d'enlever une partie malade ; * avulsion : du latin avulsio, de avulsus, arracher, extraire].
    L'avulsion dentaire peut être provoquée - c'est l'avulsion dite thérapeutique - ou spontanée : avulsion accidentelle ou traumatique. Dans l'avulsion thérapeutique ou extraction dentaire, la dent est enlevée en entier dans des conditions chirurgicales : anesthésie locale, conditions d'aseptie strictes.
    Aujourd'hui, les techniques de récupération d'une dent malade ont bien évolué et l'extraction devient un acte chirurgical rare, mais encore indispensable dans certains cas bien précis : atteinte carieuse trop étendue, dent fracturée (c'est la fracture coronoradiculaire), parodontopathie avancée, malocclusion dentaire (les dents sont mal implantées et ne permettent pas un bon coefficient masticatoire), avant une intervention chirurgicale sur le cœur pour prévenir tout risque infectieux, entre autres.

    Dans l'avulsion dentaire traumatique, relativement fréquente chez les jeunes enfants, il y a plusieurs consignes importantes à connaître : la dent peut être réimplantée mais il faut faire vite (la réussite devient aléatoire après un délai d'une heure) ; la dent ne doit pas être nettoyée ni grattée, mais immédiatement placée dans un liquide physiologique (ou du lait).     Haut de page

Extraction d'ADN   Extraction d'ARN   Extraction Qiagen
Médecine biologique, cytogénétique  -  [Angl. : DNA extraction, RNA extraction, Qiagen extraction]  N. f.  * ex : du latin ex- , du grec exô- (préfixe ou racine), qui signifie hors de ; * traction : du bas latin tractio, de trahere [traction], tirer ; * extraction : du latin populaire extragere, du latin classique extrahere, extraire.   
    L'extraction de l'ADN et de l'ARN des chromosomes, des phages (virus) ou des plasmides (bactéries), est l'une des principales étapes pour toute opération de biologie moléculaire. L'ADN une fois extrait est cloné dans le but de constituer ou d'alimenter des banques génomiques, ou pour être analysé, séquencé, entre autres utilisations.
   L'extraction d'ADN / ARN est maintenant de plus en plus suivie d'un nom de fabricant, comme "Extraction Qiagen", trouvé sur le moteur de recherche de ce site. Qiagen est une marque parmi d'autres, qui propose toute une gamme de produits, appareils robotisés (biorobots) ... pour la biochimie et la cytogénétique moléculaires, notamment pour les extractions d'ADN et d'ARN, le génotypage, le clonage, la PCR, la purification des protéines, entre autres.      Haut de page