Retour à la page d'accueil  F - TERMINOLOGIE MEDICALE - F  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 7-10-2019

Funicul(o)-     Du latin funiculus, diminutif de funis, corde, cordon. En médecine, les mots composés avec la racine "funicul(o)-" se rapportent essentiellement aux cordons spermatiques et au cordon ombilical.


Funiculaire - Funiculalgie - Funiculite - Funiculite endémique - Funiculite vertébrale - Funiculopexie - Funiculus - Funiculus spermaticus - Funiculus teres - Funiculus umbilicalis -  

Funiculaire
Andrologie, neurologie  -  [Angl. : Funicular]   Adj.  * funicul- : du latin funiculus, cordon ; * aire : du suffixe -aire d’origine latine, servant à former un substantif ou un adjectif à partir d’une racine.  
    L'adjectif funiculaire caractérise ce qui se rapporte au cordon spermatique ou au cordon ombilical ou encore au funiculus, c'est-à-dire à la portion de la racine nerveuse qui est comprise entre le trou de conjugaison et le ganglion rachidien ou le plexus.       Haut de page

Funiculalgie
Neurologie, algologie  -  [Angl. : Funiculalgia]   N. f.  * funicul- : du latin funiculus, cordon ; * algie : du grec algos [alg(o)-, -algie, -algique], douleur.  
   La funiculalgie est la douleur ressentie suite à une atteinte du cordon spermatique, ou des cordons médullaires. Dans ce dernier cas, la douleur est généralement bilatérale, contrairement à une radiculalgie.       Haut de page

Funiculite
Andrologie, médecine de la reproduction  -  [Angl. : Funiculitis]   N. f.  * funicul- : du latin funiculus, cordon ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.  
    Quand on ne précise pas, le mot funiculite désigne l'inflammation du cordon spermatique (voir funiculus spermaticus). À noter que le funiculite peut se compliquer ou être associée à une orchiépidydimite, c'est-à-dire à l'inflammation du ou des testicules, ainsi que celle de l'épidydime et, dans ce cas, les risques de stérilité ne sont pas négligeables.      Haut de page

Funiculite endémique
Andrologie, médecine de la reproduction  -  [Angl. : Endemic funiculitis]   N. f.  * funicul- : du latin funiculus, cordon ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire ; * en- : préfixe qui indique soit la position dans quelque chose, soit le fictif ; ce préfixe a la forme "em-" devant les radicaux commençant par b, p et m ; démique : du grec demos [dém(o)-, -démie], peuple.  
    Cette pathologie se rencontre essentiellement au Sri Lanka (anciennement Ceylan, jusqu'en 1972) et dans le sud de l'Inde. Il s'agit d'une inflammation du cordon spermatique qui s'aggrave rapidement d'une tuméfaction douloureuse, de frissons, nausées et vomissements et, sans intervention chirurgicale, elle évolue vers une septicémie mortelle.       Haut de page

Funiculite vertébrale
Neurologie  -  [Angl. : Vertebral funiculitis]   N. f.  * funicul- : du latin funiculus, cordon ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire ; * vertébrale : du latin vertebra [vertébr(o)-, vertébral], relatif aux vertèbres, chacun des os courts qui forment la colonne vertébrale.  
    Quand l'inflammation touche une racine nerveuse dans la moelle épinière, il s'agit d'une funiculite vertébrale qui est une forme de radiculite (* radiculo : du latin radix, radicis, racine et radicula, petite racine) ou néphrite radiculaire, inflammation d'une ou plusieurs racines nerveuses, pouvant toucher aussi bien les nerfs rachidiens que les nerfs crâniens.
    Dans les funiculites vertébrales, les racines nerveuses peuvent être compressées voire altérées au passage du trou de conjugaison d'une vertèbre, ou présenter des lésions résultant de traumatismes ou de rhumatismes.
    Haut de page

Funiculopexie
Anatomie, andrologie, médecine de la reproduction  -  [Angl. : Funiculopexy]   N. f.  * funiculo : du latin funiculus, cordon ; * pexie : du grec pexis [-pexie, -pexique], fixation.  
    La funiculopexie est une intervention chirurgicale qui a pour but de fixer ou de suturer le cordon spermatique (*) aux tissus environnants. Cette opération peut être pratiquée quand l'un des testicules n'est pas descendu dans le scrotum.

    (*) Le cordon spermatique est un ensemble de tissus (canal déférent, artères spermatiques, artère crémastérienne, artère déférentielle, veines spermatiques et vaisseaux lymphatiques, nerfs) qui relie le testicule au canal inguinal, par lequel le testicule est "descendu" de la cavité abdominale jusque dans le scrotum, juste avant la naissance.    Haut de page

Funiculus    Funiculus teres
Anatomie, andrologie, médecine de la reproduction  -  [Angl. : Funiculus]   N. m.  * funiculus : du latin funiculus, cordon.  
   En anatomie, un funiculus désigne un cordon. On distingue essentiellement
- le funiculus spermaticus ou cordon spermatique,
- le funiculus umbilicalis ou cordon ombilical,
- le funiculus teres, cordon de fibres nerveuses qui passent de part et d'autre du sillon médian du quatrième ventricule (il s'agit des ventricules cérébraux qui contiennent le LCR ou liquide céphalorachidien).
    Pour plus de détails sur ces différente funiculus, voir les définitions respectives.    Haut de page

Funiculus spermaticus
Anatomie, andrologie, médecine de la reproduction  -  [Angl. : Spermatic cord]   N. m.  * funiculus : du latin funiculus, cordon ; * spermaticus : du grec sperma, spermatos [spermat(o)-, spermo-, -sperme], semence.  
    Funiculus spermaticus désigne le cordon spermatique, ensemble de tissus (canal déférent, artères spermatiques, artère crémastérienne, artère déférentielle, veines spermatiques et vaisseaux lymphatiques, nerfs) qui relie le testicule au canal inguinal, par lequel le testicule est "descendu" de la cavité abdominale jusque dans le scrotum, juste avant la naissance.
    En fait, c'est tout ce qui relie le testicule à la cavité abdominale
. L'adjectif spermatique est synonyme de séminal et se rapporte au sperme ou au cordon spermatique.

    La torsion testiculaire, ou plus exactement la torsion du cordon spermatique est un accident aigu qui peut survenir brutalement, sans signes préliminaires, mais aussi après un traumatisme, une opération ... Cette torsion correspond à l'enroulement du cordon spermatique sur lui-même.
    Il en résulte une ischémie (1) presque immédiate et des douleurs pouvant être paroxystiques. La solution est chirurgicale, le plus souvent en urgence et de préférence dans les 6 heures qui suivent l'accident pour éviter la nécrose. Le chirurgien redresse le cordon qui a subi une torsion et, si l'organe peut être sauvé, il sera fixé (orchidopexie - fixation chirurgicale du testicule).

(1) Du fait de la torsion, la circulation artérielle est ralentie, voire arrêtée et il y a risque majeur d'infarctus (et donc de nécrose) des organes en aval, c'est-à-dire du testicule concerné.
   Haut de page

Funiculus umbilicalis
Anatomie, gynécologie obstétrique  -  [Angl. : Umbilical cord]   N. m.  * funiculus : du latin funiculus, cordon ; * ombilic : du latin umbilicus [ombilic(o)-, ombilical], orifice abdominal qui, chez le fœtus, laisse passer les organes le reliant au placenta (syn. : nombril). 
    L'ombilic (syn. nombril) est la cicatrice qui se forme après la chute du cordon ombilical, situé au milieu de la paroi abdominale. Le cordon ombilical est un organe long et souple, reliant l'ombilic au placenta et qui contient la veine ombilicale (unique) qui apporte le sang oxygéné et les deux artères ombilicales qui ramènent au placenta le sang veineux du fœtus. Ces vaisseaux sont entourés par la gelée de Wharton et assurent l'alimentation en dioxygène et en nutriments du fœtus.
    D'une longueur (à terme) de 40 à 60 cm, il est torsadé et large d'environ 1 à 2 cm. S'il est nécessaire de prélever du sang fœtal pendant les premiers mois de la grossesse (pour un caryotype par ex.), c'est dans le cordon que sera fait ce prélèvement, sous contrôle échographique.
    À la naissance, dès que le nouveau-né respire, la circulation sanguine fœtale s'interrompt et le trou de Botal - ou foramen ovale - (communication provisoire entre les deux oreillettes) se ferme pour que la circulation sanguine devienne autonome. Le cordon ombilical est maintenant inutile et doit être sectionné. Deux pinces sont placées à cet effet sur le cordon, à environ 2 cm de l'ombilic. Après la section, le moignon est désinfecté tous les jours avec un mélange d'alcool à 60% et d'éosine aqueuse. Après une quinzaine de jours, ce reste de cordon tombe spontanément en laissant une cicatrice : l'ombilic.
    Circulation sanguine dans le cordon ombilical   Haut de page