Retour à la page d'accueil  M - TERMINOLOGIE MEDICALE - M  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 9-12-2018

Maniac(o)-      Du latin médiéval maniacus, dérivé de mania. Le mot maniaque avait d'abord le sens de "fou, égaré", encore vivant dans l'emploi comme nom : un maniaque. Actuellement, il a le sens de "passionné, parfois jusqu'à la déraison.
-manie           Du bas latin médical mania, emprunté au grec maïnomaï, "folie, fureur" et "passion, enthousiasme inspiré par la divinité".


Maniacodépressif, ive - Maniacodépressif (syndrome) - Maniacodépression - Maniacodépressive (psychose) - Maniaque - Maniaque dépressif - Maniaque dépressif (syndrome) - Maniaque dépressive (psychose) - Manie - Manie dépilatoire - Maniérisme -


Quelques autres manies, décrites sur ce site, avec liens directs :
Acromanie - Alcoolomanie - Algomanie - Androphonomanie - Asthénomanie - Bromomanie - Bruxomanie - Brycomanie - Cacodémonomanie - Chloromanie - Claustromanie - Clinomanie - Copromanie - Dromomanie - Ergasiomanie - Ergomanie - Érotodromomanie - Érotographomanie - Érotomanie - Estromanie - Graphomanie - Hypomanie - Kleptomanie - Macromanie - Mégalomanie - Morphinomanie - Mythomanie - Narcomanie - Nécromanie - Nosomanie - Oestromanie - Onomatomanie - Onychotillomanie - Opsomanie - Orexomanie - Phagomanie - Pharmacomanie - Potomanie - Pyromanie - Rhinotillexomanie - Syllogomanie - Tabacomanie - Thanatomanie - Toxicomanie - Trichomanie - Trichotillomanie - Zoomanie -


Maniacodépressif, ive    Maniacodépression   Maniaque dépressif, ive    
Psychologie, psychiatrie
  -  [Angl. : Manic depressive ; Manic depression]    Adj. et nom   * maniaco-, maniaque : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre ; * dépressif, ive, dépression : du latin deprimere [-dépresseur, -dépression], rabaisser, désigne une faiblesse, un creux, un abattement.  
   Les expressions maniacodépressif, ive, ou maniaque dépressif, ive, définissent aujourd'hui la maniacodépression ou la personne qui en est atteinte. Cette maladie est reconnue comme un trouble bipolaire qui fait partie des troubles de l'humeur auxquels appartient également la dépression récurrente (ou trouble unipolaire).
   La manie est comparable au contraire de la dépression. Les sujets atteints de manie souffrent d'un trop-plein d'énergie, de sentiments et d'impulsions. Leur entourage perçoit leur comportement comme étant joyeux, drôle, euphorique et communicatif mais les sujets se montrent aussi souvent irritables, agressifs et querelleurs.
   Il est rare que la maladie ne survienne que par épisodes maniaques. Très souvent, les épisodes maniaques et dépressifs se manifestent en alternance, ce qui explique l'expression "troubles bipolaires".      Haut de page

Maniaque
Psychologie, psychiatrie  -  [Angl. : Maniacal]    Adj. et nom   * maniaque : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre.  
   Le nom maniaque désigne une personne qui est atteinte d'une ou de plusieurs manies. L'adjectif maniaque caractérise tout ce qui se rapporte à une manie. Pour plus de détails sur les manies, voir les différents mots se terminant par -manie.      Haut de page

Psychose maniacodépressive    Psychose maniaque dépressive
Psychologie, psychiatrie  -  [Angl. : Manic depressive psychosis]    N. f. * maniaco-, maniaque : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre ; * dépressif, ive : du latin deprimere [-dépresseur, -dépression], rabaisser, désigne une faiblesse, un creux, un abattement.  
    La psychose maniacodépressive ou psychose maniaque dépressive se manifeste soit pas des accès de manie, soit par des excès de mélancolie, soit par les deux, avec ou sans intervalles d'apparente normalité. Cette psychose correspond à une dissociation de l'économie du désir de celle de la jouissance. Totalement confondu à son idéal dans la manie, pur désir, le sujet se réduit totalement à l'objet dans la mélancolie, pure jouissance. 
    Syn. : syndrome maniacodépressif ou syndrome maniaque dépressif.    Haut de page

Syndrome maniacodépressif   Syndrome maniaque dépressif
Psychologie, psychiatrie
  -  [Angl. : Manic depressif syndrome]    N. m. * maniaco-, maniaque : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre ; * dépressif, ive : du latin deprimere [-dépresseur, -dépression], rabaisser, désigne une faiblesse, un creux, un abattement.
   Les troubles bipolaires ou syndrome maniacodépressif sont des troubles de l'humeur caractérisés par des épisodes alternant euphorie et dépression. Une personne maniacodépressive va donc présenter des épisodes de dépression parfois profonde alternant avec des épisodes d'euphorie souvent excessive.
   Les épisodes dépressifs sont marqués par des symptômes classiques des autres formes de dépression : tristesse extrême et permanente, perte d'intérêt pour toutes choses, irritabilité, troubles du sommeil, manque d'énergie, troubles de la mémoire ou de la concentration, troubles de l'appétit, pensées de mort et de suicide ...
   Les épisodes maniaques sont marqués par une humeur euphorique, une énergie permanente et démesurée, une activité débordante voire une grande agitation, une surestimation de ses capacités, un sommeil réduit à quelques heures sans entraîner de fatigue, un accroissement de l'appétit sexuel, un jugement erroné sur la réalité, consistant à méconnaître les difficultés et les problèmes, et notamment à ne pas s'apercevoir du caractère anormal de son propre état.
   Syn. : psychose maniacodépressive, psychose maniaque dépressive.      Haut de page

Manie
Psychologie, psychiatrie  -  [Angl. : Mania]    N. f. * manie : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre.  
   Dans l'usage ancien, le mot manie signifiait généralement "fureur, démence" puis a été supplanté par "folie" dans l'usage courant.  En psychiatrie, c'est un terme clinique qui désigne un syndrome mental caractérisé par divers troubles de l'humeur. Actuellement, dans la terminologie psychiatrique, ce mot est repris en contraste avec dépression, comme dans "manie délirante", "manie éphémère ou intermittente". La manie exprime l'idée d'un excès condamnable ou ridicule dans un goût, une habitude, ou a simplement un rôle intensif par rapport à "-philie". Pour plus d'exemples sur les manies, voir les différents mots se terminant par -manie.    Haut de page

Manie dépilatoire
Psychologie, psychiatrie
  -  [Angl. : Trichotillomania]    N. f. * tricho : du grec thrix, trikhos [trich(o)-, -triche, trichie,  -thrix], cheveu, poil ; * tillo : du grec tillomai, j'arrache ; * manie : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre.  
   La manie dépilatoire, connue aussi sous le nom de trichotillomanie consiste en un tic qui pousse le sujet à tirailler ou à s'arracher les poils du cuir chevelu, des sourcils, de la barbe, de l'aisselle, du pubis, qui sont parfois le siège de démangeaisons. Syn. : trichomanie.     Haut de page

Maniérisme
Psychologie, psychiatrie  -  [Angl. : Mannerism]    N. m. * manière : du latin mania [maniaco-, -maniaque, -manie], folie, habitude bizarre ; * -isme : du suffixe  -isme  servant à former des substantifs.  
   Le maniérisme caractérise un caractàre compliqué, artificiel, affecté, précieux, théâtral du langage, des gestes et du comportement général, avec mimique excessive. Il en est de même pour la tenue vestimentaire qui donne une impression de coquetterie et de "manières déplacées". Cette affection est observée chez certains névropathes et psychopathes.     Haut de page