Retour à la page d'accueil  M - TERMINOLOGIE MEDICALE - M  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 9-12-2018

Massage, mass(o)-     De l’arabe mass [mass(o)-, massage], masser, toucher. Le mot massage, se rapporte au fait de presser, pétrir la peau de quelqu'un dans un but hygiénique ou thérapeutique.


Massage - Massage cardiaque externe - Massage cardiaque interne - Massothérapie - Massothérapeute -

Massage
Kinésithérapie  -  [Angl. : Massage]   N. m.  * masso - de l’arabe mass [mass(o)-, massage], masser, toucher ; * age : du suffixe -age qui transforme un verbe en substantif. 
    Le massage est une partie de la massokinésithérapie qui utilise essentiellement les mains pour pétrir, malaxer, rouler ... dans le but de soigner une pathologie, en mobilisant de façon active ou passive, les muscles et les articulations. Aujourd'hui, de nombreux massothérapeutes (ou masseurs-kinésithérapeutes), complètent les massages vrais en utilisant totalement ou partiellement des appareils qui produisent des courants faibles. Le masseur-kinésithérapeute a également toute une panoplie de soins différents à sa disposition : entre autres le fango, l'hydromassage, des appareils pour la rééducation musculaire et/ou articulaire.
    Les séances de massage, prescrites par un médecin, constituent aujourd'hui une suite logique des traitements dans de nombreux cas :
* rhumatologie (douleurs du rachis),
* dermatologie pour favoriser une cicatrisation par exemple,
* neurologie pour diminuer les sensations douloureuses dues aux contractures chez les patients qui présentent des paralysies partielles ou totales,
* traumatologie et médecine physique pour l'accélération de la remise en état d'un muscle déchiré, d'une entorse, pour la rééducation après des fractures,
* pneumologie, en particulier pour aider les nourrissons atteints de bronchiolite ou les enfants qui ont une mucoviscidose à expectorer les glaires qui les encombrent ...
      Haut de page

Massage cardiaque externe  
Cardiologie, médecine d'urgence, soins infirmiers  -  [Angl. : External cardiac massage]   N. m.  * masso - de l’arabe mass [mass(o)-, massage], masser, toucher ; * age : du suffixe -age qui transforme un verbe en substantif ; * cardiaque : du grec kardia [cardi(o)-, -carde, -cardie, cardiaque], cœur. 
    (D'après fiche technique secourisme)
* La victime doit être placée à plat dos sur un plan dur.
* Se placer à cheval sur un des bras de la victime placé à la perpendiculaire.
* Le genou du sauveteur du côté des pieds de la victime prend place dans le creux de l'aisselle.
* Retirer les vêtements de la victime.
* Repérer la zone d'appui en plaçant un majeur de part et d'autre du sternum.
* En délimiter la moitié avec les pouces.
* Laisser en place sa main du côté de la tête et placer le talon de l'autre main contre le pouce.
* Placer ensuite l'autre main par-dessus.
* Relever les doigts.
* Pratiquer le MCE bras tendus, épaules à la verticale, sans balancement. L'amplitude des compressions doit être de 3 à 5 cm. Le relâchement doit être complet. Le temps de compression doit être égal au temps de relâchement. Entre deux compressions, il ne faut pas quitter le contact de la peau. La fréquence des compressions est de 80 par minute.
    Après avoir réalisé 15 compressions, le sauveteur réalise 2 insufflations. Le sauveteur continue le massage jusqu'au relais des secours. Toutes les deux minutes (8 cycles 15/2), il contrôle l'absence de pouls carotidien pendant 5-6 secondes. La coloration des muqueuses permet de s'assurer de l'efficacité du geste.      Haut de page

Massage cardiaque interne
Cardiologie et chirurgie thoracique, médecine d'urgence  -  [Angl. : Internal cardiac massage]   N. m.  * masso - de l’arabe mass [mass(o)-, massage], masser, toucher ; * age : du suffixe -age qui transforme un verbe en substantif ; * cardiaque : du grec kardia [cardi(o)-, -carde, -cardie, cardiaque], cœur. 
    Comme pour le massage cardiaque externe, le massage cardiaque interne est une manœuvre de réanimation extrême destinée à rétablir d'urgence la circulation sanguine. Le cœur s'étant arrêté, il consiste, à thorax ouvert, à prendre le cœur dans la main (ou avec les deux mains) et à le comprimer régulièrement pour continuer à irriguer tous les organes du corps.       Haut de page

Massothérapie
Kinésithérapie  -  [Angl. : Massotherapy]   N. f.  * masso -
de l’arabe mass [mass(o)-, massage], masser, toucher ; * thérapie : du grec therapeuein [- thérapeute, -thérapie], soigneur, soigner. 
    La massothérapie est la branche de la massokinésithérapie qui pratique le soin d'une pathologie par des massages pratiqués en principe entièrement avec les mains. Aujourd'hui, de nombreux massothérapeutes (ou masseurs-kinésithérapeutes), complètent les massages vrais en utilisant totalement ou partiellement des appareils qui produisent des courants faibles. Le masseur-kinésithérapeute a également toute une panoplie de soins différents à sa disposition : entre autres le fango, l'hydromassage, des appareils pour la rééducation musculaire et/ou articulaire, les massages aux huiles chauffantes, drainantes et stimulantes, des massages shiatsu... 
    Le grand principe de la kinésithérapie est l'utilisation
des mouvements actifs ou passifs pour soigner des pathologies articulaires ou musculaires.     Haut de page

Massothérapeute
Kinésithérapie  -  [Angl. : Massotherapist]   N. m.  * masso - de l’arabe mass [mass(o)-, massage], masser, toucher ; * thérapeute : du grec therapeuein [- thérapeute, -thérapie], soigneur, qui soigne. 
    Le massothérapeute est plus connu sous le nom de masseur-kinésithérapeute et
a aujourd'hui de nombreuses technologies à sa disposition, utilisant les courants faibles, les massages par l'eau, les lasers. Le recours à la kinésithérapie et à la massothérapie est fréquent dans les suites d’accidents, de chirurgie orthopédique, thoracique ou viscérale et pour remédier aux douleurs et déformations, le plus souvent d’origine rhumatologique. La kinésithérapie s’adresse à tous les âges : bronchiolite du nourrisson, blessures du sportif jeune et moins jeune, insuffisance respiratoire chronique ou instabilité vertigineuse de la personne âgée que l’on maintient à son domicile.      Haut de page