Retour à la page d'accueil  O - TERMINOLOGIE MEDICALE - O  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 4-11-2018

Olfact(o)-     Du latin olfactus [olfact(o)-, -olfactif, olfaction], action de flairer, de sentir, odorat. "Olfactif" est rare avant le XVIIIe s. où il est de nouveau attesté (1721). Il a donné à la terminologie anatomique les dénominations "appareil olfactif, organe olfactif, cellules olfactives".


Olfactie - Olfactif - Olfaction - Olfactologie - Ofactomètre - Olfactométrie

Olfactie
Neurologie
  -  [Angl. : Olfactie]   N. f.  * olfacto :
du latin olfactus [olfact(o)-, -olfactif, olfaction], odorat ; * -ie : du suffixe -ie, -ié, -é  qui transforme une racine ou un adjectif en un substantif. 
    L'olfactie est une unité arbitraire permettant d'évaluer l'olfaction d'un individu. On l'exprime en grammes par litre d'une solution odorante, perçue par un nombre important de sujets ayant une olfaction "normale", donc par rapport à une moyenne. Ce n'est donc qu'une unité indicative.
    Haut de page

Olfactif
Neurologie
  -  [Angl. : Olfactory]   Adj.  * olfacto :
du latin olfactus [olfact(o)-, -olfactif, olfaction], odorat ; * if : du suffixe -if, -ive qui transforme un substantif en un adjectif. 
    Qui se rapporte à l'olfaction, qui sert à l'olfaction ou qui en dépend. Ex. : nerf olfactif, cellule olfactive. L'olfaction est la fonction (l'un des cinq sens) grâce à laquelle les odeurs sont perçues. Les voies de l'olfaction  C'est un sens chimique : la sensation olfactive est provoquée par la stimulation de certaines cellules nerveuses sensitives du nez ou de la bouche par des molécules spécifiques.
    Les cellules olfactives, stimulées par ces molécules odorantes, émettent des potentiels d'action (influx nerveux) qui circulent dans les nerfs olfactifs, reliés dans l'encéphale aux lobes olfactifs. Syn. : odorat
(du latin odoratus, sens par lequel on perçoit les odeurs).    Haut de page

Olfaction
Neurologie
  -  [Angl. : Olfaction]   N. f.  * olfacto :
du latin olfactus [olfact(o)-, -olfactif, olfaction], odorat ; * ion : du suffixe -(a)tion, -(i)tion,  servant à transformer des racines ou des verbes en substantifs. 
    L'olfaction est la fonction (l'un des cinq sens) grâce à laquelle les odeurs sont perçues. C'est un sens chimique : la sensation olfactive est provoquée par la stimulation de certaines cellules nerveuses sensitives du nez ou de la bouche par des molécules spécifiques. Les cellules olfactives, stimulées par ces molécules odorantes, émettent des potentiels d'action (influx nerveux) qui circulent dans les nerfs olfactifs, reliés dans l'encéphale aux lobes olfactifs.
    Adj. : olfactif : qui sert à l'olfaction ou qui en dépend. Ex. : nerf olfactif, cellule olfactive.      Haut de page

Olfactologie
Neurologie
  -  [Angl. : Olfactology]   Adj.  * olfacto :
du latin olfactus [olfact(o)-, -olfactif, olfaction], odorat ; * logie : du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison.  
    L'olfactologie est l'étude scientifique de l'odorat : récepteurs, transmission nerveuse, zones encéphaliques, pathologies et traitements. 
Les récepteurs aux odeurs (les neurones olfactifs) sont stimulés par des particules chimiques en suspension dans l’air qui nous entoure (l’odeur du pain frais, du café fraîchement torréfié ou d’un bouquet de fleurs, etc.). Toutes les cellules réceptrices aux différentes odeurs sont localisées en haut des fosses nasales.
    Lorsqu’un neurone olfactif est stimulé, il produit un courant électrique qui est transmis au cerveau par les fibres du nerf olfactif. Dans le cerveau, ces perceptions olfactives sont analysées, reconnues et mémorisées. L’homme peut reconnaître plus de 10 000 odeurs différentes.    Haut de page

Olfactomètre    Olfactométrie
Neurologie
  -  [Angl. : Olfactometer, Olfactometry]   N. f.  * olfacto :
du latin olfactus [olfact(o)-, -olfactif, olfaction], odorat ; * mètre : du grec metron, [-mètre, métr(ie)], mesure. 
    L'olfactomètre est l'appareil utilisé pour les mesures de l'olfaction, qui s'expriment en olfacties. L'olfactométrie est la mesure du degré d'acuité de l'olfaction ainsi que de la sensibilité aux différentes odeurs.
L'olfaction est exprimée en grammes par litre d'une solution odorante perçue par un grand nombre d'individus n'ayant pas de déficience olfactive.
    Utilisé aussi bien en laboratoire que sur le terrain, l'olfactomètre est un appareil portable utilisant un liquide de référence et qui permet d'analyser des gaz polluants ou malodorants. La mesure sensorielle fait appel à l'humain (un jury) qui est invité à comparer l'intensité d'une odeur nuisible avec celle d'une odeur de référence à caractère neutre dont la concentration dans l'air est connue.
    En fonction de
l'odeur de référence du 1-Butanol, l'olfactomètre permet de quantifier l'intensité d'une odeur ainsi que d'établir son profil odorant. Ces données, traitées par ordinateur, servent aussi à déterminer la persistance et le seuil de perception d'une odeur.    Haut de page