Retour à la page d'accueil  O - TERMINOLOGIE MEDICALE - O  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 4-11-2018

Orchi-     Du grec orkhis [orch(i)], testicule. Il existe aussi une origine latine "orchis" qui, employé surtout au pluriel signifie "testicules". L'orchidée doit son nom (du latin orchidis) à la forme de ses racines. En médecine et chirurgie, les mots composés avec "orchi-" en premier élément ont tous un rapport avec les testicules.


Orchialgie - Orchidectomie - Orchidopexie - Orchidoplastie - Orchidoptose - Orchidorraphie - Orchidotomie - Orchiectomie - Orchiépididymectomie - Orchiépididymite - Orchiocèle - Orchiodynie - Orchiopexie - Orchioplastie - Orchiorraphie - Orchiotomie - Orchite  

Orchialgie   Orchiodynie
Andrologie, algologie
  -  [Angl. : Orchialgia, Orchiodynia]   N. f.  * orchi :
du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * algie : du grec algos [algo-, -algie, -algique], douleur. 
    L'orchialgie est une douleur ressentie au niveau de l'un ou des deux testicules, quelles qu'en soient les causes et l'intensité. Structure du testicule  Parmi les causes les plus fréquentes : les traumatismes et chocs violents, l'orchite et l'orchiépididymite, entre autres. Syn. : orchiodynie (du grec odunê [-odynie], douleur).     Haut de page

Orchidopexie   Orchiopexie   Orchidorraphie   Orchiorraphie
Andrologie, chirurgie gynécologique
  -  [Angl. : Orchidopexy, Orchiopexy, Orchidorrhaphy, Orchiorrhaphy]   N. f.  * orchido :
du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * pexie : du grec pexis [-pexie], fixation. 
    Peu de temps avant la naissance, les testicules passent de la cavité abdominale où ils se sont développés, au scrotum (les bourses) par un canal appelé canal inguinal. Il peut arriver que l'un ou les deux testicules ne descendent pas. Le médecin essaie d'abord de les faire passer dans le scrotum par des manipulations spécifiques. Sinon, il faut pratiquer l'orchidopexie (ou orchiopexie) : c'est une intervention chirurgicale qui consiste à fixer un testicule ectopique au scrotum (testicule non descendu,  restant dans la cavité abdominale, mais pouvant aussi se retrouver dans le périnée ou la cuisse, ce qui nécessite une intervention de chirurgie réparatrice pour éviter la stérilité).
    Syn. : orchidorraphie ou orchiorraphie (de [-rraphie], suture chirurgicale).        Haut de page

Orchidoplastie   Orchioplastie
Andrologie, chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
  -  [Angl. : Orchidoplasty, Orchioplasty]   N. f.  * orchido :
du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * plastie : du grec plassein [-plaste, -plastie], façonner ou intervention modifiant les formes ou les rapports des organes. 
    L'orchidoplastie (ou orchioplastie) est une intervention chirurgicale réparatrice visant à redonner sa forme au scrotum après intervention sur un testicule ou ablation. A l'extrême, il peut s'agir de placer un testicule artificiel.      Haut de page

Orchidoptose   Orchiocèle
Andrologie, chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
  -  [Angl. : Orchidoptosis, Orchiocele]   N. f.  * orchido : du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * ptose : du grec ptôsis [-ptose], chute (des organes, due au relâchement des muscles ou des ligaments). 
    L'orchidoptose est la descente de l'un ou des deux testicules. Parmi les causes les plus fréquentes : relâchement du dartos, membrane du testicule qui le fixe normalement à la partie supérieure du scrotum, présence d'une orchiocèle, hernie du testicule - du grec kêlê [-cèle], tumeur, hernie, d'une varicocèle, entre autres.          Haut de page

Orchidotomie   Orchiotomie
Andrologie, chirurgie générale  -  [Angl. : Orchidotomy, Orchiotomy]   N. f.  * orchido : du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * tomie : tomie : du grec tomê [tom(o)-, -tome, -tomie], section, coupe. 
    L'orchidotomie (ou orchiotomie) est l'incision chirurgicale d'un testicule. Cette opération peut être pratiquée, par exemple, pour l'ablation d'une tumeur de petit calibre.
      Haut de page

Orchiectomie   Orchidectomie   Orchiépididymectomie
Andrologie, chirurgie générale
  -  [Angl. : Orchiectomy, Orchidectomy, Orchiepididymectomy]   N. f.  * orchi : du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * ectomie : du grec ektomê [ectomie], ablation. 
    L'orchiectomie est l'ablation, unilatérale ou bilatérale, du testicule. Cette opération peut être rendue nécessaire pour exciser une tumeur par exemple. Syn. : orchidectomie. Dans la plupart des cas d'ablation totale du testicule, l'épididyme est ôté en même temps. Il s'agit alors d'une orchiépididymectomie (ou orchi-épididymectomie).        Haut de page

Orchiépididymite
Andrologie
  -  [Angl. : Orchiepididymitis]   N. f.   * orchi :
du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * épi : du grec epi [épi-], sur, dessus ; * didyme : du grec didumoi, testicules. 
    L'orchiépididymite (ou orchi-épididymite) est l'inflammation simultanée de l'un ou des deux testicules (orchite), ainsi que de l'épididyme (épididymite) qui est plaqué sur le haut de la glande. Cette affection peut être aigüe et est généralement due à une infection rétrograde, c'est-à-dire qui débute au niveau de l'urètre et remonte par les canaux déférents, jusqu'aux épididymes.
    Dans des cas plus rares, l'orchiépididymite peut provenir d'une infection par le sang, et l'un de ces cas bien connu est les oreillons qui provoquent l'orchite dite ourlienne.
    L'orchite peut également être consécutive à une infection de type MST (maladie sexuellement transmissible), notamment par Chlamydia trachomatis. L'orchite et l'orchiépididymite se traduisent par une douleur scrotale (au niveau des bourses) vive qui se propage à toute la région inguinale. La miction est douloureuse.        Haut de page

Orchite
Andrologie
  -  [Angl. : Orchitis]   N. f.  * orchi :
du grec orkhis [orch(i)], testicule ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire.
    L'albuginée est le nom ou le qualificatif donné aux membranes fibroélastiques fines et blanches qui entourent les testicules et les corps caverneux du pénis. L'albuginite est l'inflammation d'une tunique albuginée, notamment celle du testicule. Ce terme n'est pratiquement plus employé, on lui préfère celui d'orchite.
 
    Cette affection peut être aigüe et est généralement due à une infection rétrograde, c'est-à-dire qui débute au niveau de l'urètre et remonte par les canaux déférents, jusqu'aux testicules et aux épididymes. Dans des cas plus rares, l'orchite peut provenir d'une infection par le sang, et l'un de ces cas bien connu est les oreillons qui provoquent l'orchite dite ourlienne.
    L'orchite peut également être consécutive à une infection de type MST (maladie sexuellement transmissible), notamment par Chlamydia trachomatis. L'orchite ou albuginite se traduit par une douleur scrotale (au niveau des bourses) vive qui se propage à toute la région inguinale. La miction est douloureuse.       Haut de page