Retour à la page d'accueil  O - TERMINOLOGIE MEDICALE - O  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 4-11-2018

Osm(o)-, -osmie      Du grec osmê [osm(o)-, -osmie], odeur. Il y a un risque de confusion entre cet élément et le même "osm(o)-" qui a formé "osmose", mais les étymologies grecques ne sont pas les mêmes.
Osm(o)-, osmose :   
Du grec ôsmos [osm(o)-, osmose, osmotique], poussée, impulsion. Le mot français "osmose" est emprunté à l'anglais "osmose" créé par le chimiste écossais Thomas Graham (1805 - 1869), puis utilisé par le physiologiste français Dutrochet en 1826.
Osphrési(o)-   :    Du grec osphresis [osphrési(o)-], odorat. Les mots composés en médecine avec la racine "osphrésio-" sont rares et didactiques, indiquant un rapport avec l'odorat. Cet élément est pratiquement synonyme de "osm(o)-, -osmie" qui signifie "odeur".


Osm - Osmatique - Osmesthésie - Osmhidrose - Osmidrose - Osmié - Osmique - Osmique (acide) - Osmiridium - Osmium - Osmium (tétroxyde d') - Osmiure - Osmodysphorie - Osmolagnie - Osmolalité - Osmolarité - Osmole - Osmologie - Osmomètre - Osmométrie - Osmométrique - Osmonocivité - Osmophobie - Osmorécepteur - Osmose - Osmose (endo) - Osmose (exo) - Osmotactisme - Osmotaxie - Osmotique - Osmotrophe - Osmotrophisme - Osphrésiolagnie -

Osmium   Osmium (tétroxyde d')   Osmié   Osmique   Osmique (acide)   Osmiridium   Osmiure
Biochimie, médecine biologique, histologie  -  [Angl. : Osmium, Osmium tetroxide, Containing osmium, Osmic, Osmic acid, Osmiridium, Osmiure]   N. m.  * osmium :
du grec osmê [osm(o)-, -osmie], odeur. 
    L'osmium est un métal gris et très dur, de symbole chimique Os, de numéro atomique 76, de masse atomique 190,2, de densité  22,5 (un volume équivalent à 1 litre de ce métal a une masse de 22,5 kg, soit encore plus que l'or !) et qui fond à une température d'environ 2700°C. Tableau périodique des éléments 
    On le trouve dans les minerais de platine, où il est souvent associé à l'iridium. L'osmiure est une combinaison de l'osmium avec un autre corps simple. À titre d'exemple, l'osmiridium est l'osmiure naturel d'iridium. 
    Osmié : adj. relatif à ce qui contient de l'osmium.
    Osmique
: adj. se dit d'un acide dérive de l'osmium et employé en histologie. Il s'agit du tétroxyde d'osmium OsO4 (appelé à tort acide osmique), qui a la particularité de colorer les graisses dans les coupes histologiques.          Haut de page

Osmhidrose   Osmidrose
Dermatologie  -  [Angl. : Osmhidrosis, Osmidrosis]   N. f.  * osmo : du grec osmê [osm(o)-, -osmie], odeur ; * hidro : du grec hidrôs [hidr(o)-], sueur ; * ose : du grec -ôsis [-ose], suffixe désignant des maladies non inflammatoires ou/et des états chroniques.
    L'osmhidrose (on peut aussi écrire osmidrose) est la conséquence la plus connue de l'hyperhidrose, notamment plantaire et axillaire. Les bactéries qui dégradent la sueur produisent une odeur forte et fétide caractéristique qui imprègne les vêtements. Syn. : bromhidrose (* bromo :
du grec brômos [brom(o)-], relatif au brome métalloïde (Br) ou à la puanteur).          Haut de page

Osmesthésie
Neurologie  -  [Angl. : Osmesthesia]   N. f.  * osmo : du grec osmê [osm(o)-, -osmie], odeur ; * esthésie : du grec aisthêsis [esthésio-, esthésie], sensation, perception. 
    L'osmesthésie représente la sensibilité olfactive.           Haut de page

Osmose   Osmotique   Osmomètre   Osmométrie   Osmométrique   Osmologie   Endosmose   Exosmose   Osmonocivité
Biochimie, médecine biologique, cytologie  -  [Angl. : Osmosis, Osmotic, Osmometer, Osmometry, Osmometric, Osmology, Endosmosis, Exosmosis, Osmonocivity]   N. f.  * osmose : du grec ôsmos [osm(o)-, osmose, osmotique], poussée, impulsion. 
    L'osmose est le mouvement de l'eau (ou d'un autre solvant) vers une région de plus faible potentiel aqueux, où la concentration des molécules dissoutes ou des ions est plus élevée. Le milieu de plus forte concentration est hypertonique (*) par rapport au milieu de plus faible concentration qui lui est hypotonique. Principe de l'osmose 
    Ce principe de l'osmose doit être respecté dans de nombreux cas : perfusions, concentrations des engrais pour les végétaux ... Exemple des globules rouges ou hématies  Dans cet exemple, on parle d'osmonocivité, car l'injection intraveineuse d'un soluté de concentration différente de celle du sérum sanguin provoque une pathologie (l'hémolyse).

(*) Hypertonique : * hyper : du grec huper [hyper-], au-dessus (anatomie) ou supérieur à la normale, en intensité ou en quantité ; * tonie : du grec tonos [ton(o)-, tonie, tonine], tension.  
    Cet adjectif qualifie une solution qui exerce une pression osmotique supérieure à celle d'une autre solution. Lorsqu'on met une solution hypertonique en contact avec une solution qui lui est hypotonique par l'intermédiaire d'une membrane biologique (semi-perméable), le fait qu'elle ait une concentration totale plus élevée en substance dissoutes attire par osmose, l'eau de l'autre solution. La solution hypertonique se dilue progressivement, alors que la solution hypotonique perd de l'eau et se concentre. Le phénomène s'arrête lorsque les deux solutions sont isotoniques. Ce phénomène est très important dans les transfusions par voie intraveineuse : les solutés doivent être isotoniques du plasma.
    En d'autres termes : la pression osmotique fait passer l'eau du milieu le moins concentré (dont la concentration va de ce fait augmenter) vers le milieu de plus concentré (l'arrivée d'eau fait diminuer sa concentration) jusqu'à ce que les deux milieux soient isotoniques (pressions osmotiques égales).
    Osmotique : adj. qui se rapporte à l'osmose ou qui qualifie un  flux de solvant en rapport avec l'osmose. Ex. la pression osmotique. Cette pression osmotique est la pression qu'exerce une solution aqueuse sur une membrane semi-perméable que seule l'eau peut traverser. Elle peut être mesurée avec un osmomètre
(du grec metron, [-mètre, métr(ie)], mesure).
    L'osmométrie est la mesure de la pression osmotique. Ad. : osmométrique : qui se rapporte à l'osmométrie.

    L'osmologie
(du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison) est l'étude des phénomènes d'osmose. Par rapport à un milieu donné, il y a endosmose si l'eau entre dans ce milieu, exosmose si l'eau en sort.         Haut de page

Osmotactisme   Osmotaxie   Osmotrophisme   Osmotrophe  
Biologie, cytologie  -  [Angl. : Osmotactism, Osmotaxis, Osmotrophism, Osmotrophic]   N. m.  * osmo : du grec ôsmos [osm(o)-, osmose, osmotique], poussée, impulsion : * tactisme : du latin tactus, de tangere, toucher ; mouvement d’un être vivant orienté par un facteur externe. 
    L'osmotactisme (syn. osmotaxie) est l'action qu'exercent les variations osmotiques sur les mouvements des cellules végétales et le déplacement de leurs organites. Un être osmotrophe (du grec trophê [troph(o)-,  -trophie], nourriture, développement) n'a pas de bouche ni d'appareil digestif pour se nourrir. La nutrition se fait par absorption d'éléments dissous, en fonction des pressions osmotiques. L'osmotrophisme est le fait d'être osmotrophe.         Haut de page

Osmole   Osmolarité   Osm   Osmolalité
Biochimie, médecine biologique, cytologie  -  [Angl. : Osmole, Osmolarity, Osm, Osmolality]   N. f.  * osmo : du grec ôsmos [osm(o)-, osmose, osmotique], poussée, impulsion ; * ole : du suffixe diminutif ou atténuatif -ole, -(i)ole, qui transforme un substantif en un autre substantif. 
    L'osmole est l'unité utilisée pour exprimer les pressions osmotiques et correspond à la pression osmotique exercée par une molécule-gramme d'un corps non ionisé dissous dans un litre d'eau, ou la pression osmotique exercée par un ion-gramme s'il s'agit d'un corps totalement ionisé, dissous dans un litre d'eau. Le symbole utilisé pour l'osmole est Osm. On utilise aussi la milliosmole (mOsm) qui est la millième partie de l'osmole. Voir aussi Pression osmotique.
    L'osmolarité
est le nombre d'osmoles par litre de solution : Osm/L. 
    L'osmolalité est la concentration moléculaire de toutes les molécules osmotiquement actives, contenues dans une solution et exprimée en osmoles ou en mOsm par kilogramme de solvant.        Haut de page

Osmatique
Biologie, anatomie  -  [Angl. : Osmatic]   Adj.  * osmo : du grec osmê [osm(o)-, -osmie], odeur ; * -atique : du suffixe -at, atique, -ateux qui sert à transformer des substantifs en adjectifs ou en d’autres substantifs. 
    L'adjectif osmatique caractérise un odorat ou sens olfactif qualifié de normal et s'utilise essentiellement en parlant des animaux.        Haut de page

Osmorécepteur
Physiologie, angiologie  -  [Angl. : Omoreceptor]   N. m.  * osmo : du grec ôsmos [osm(o)-, osmose, osmotique], poussée, impulsion ; * récepteur : du latin recipere, receptio [-récepteur, -réception], qui reçoit, fait de recevoir. 
    Un osmorécepteur est sensible aux variations de la pression osmotique. Dans notre organisme, les osmorécepteurs sont représentés par des terminaisons nerveuses situées sur le trajet des artères carotides. Lorsque la pression osmotique augmente, l'excitation des osmorécepteurs provoque la sécrétion de l'hormone antidiurétique ou ADH ou vasopressine.        Haut de page

Osmolagnie   Osphrésiolagnie   Osmodysphorie   Osmophobie
Psychologie psychiatrie, sexologie  -  [Angl. : Osmolagny, Osphresiolagnia, Osmodysphoria, Osmophobia ]   N. f.  * osmo : du grec osmê [osm(o)-, -osmie], odeur ; * lagnie : du grec lagneia, as [-lagnie], débauche. 
    L'osmolagnie est l'excitation sexuelle provoquée par certaines odeurs. Syn. : osphrésiolagnie (*osphrésio : du grec osphresis [osphrési(o)-], odorat). À l'inverse, l'osmodysphorie (* dys : du préfixe grec dus [dys-], marquant une idée de difficulté ; * phorie : du grec phoreo, phorô, phorein [-phore, -phorie], porter, avoir en soi) est un dégoût morbide pour certaines odeurs, alors que l'osmophobie est le même dégoût morbide, mais pour toutes les odeurs.        Haut de page