Retour à la page d'accueil  S - TERMINOLOGIE MEDICALE - S  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 8-02-2018

Scarlatin(e)-     Du latin médiéval scarlatinum, de scarlatum, rouge, écarlate. Au départ, le mot "scarlatine" était un adjectif (fièvre scarlatine), puis a été substantivé en 1827. Le mot est en fait une latinisation de l'ancien français "escarlate", rouge écarlate.


Scarlatine - Scarlatine chirurgicale - Scarlatine hémorragique - Scarlatine puerpérale - Scarlatineuse - Scarlatineux - Scarlatiniforme - Scarlatinoïde -

Scarlatine
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, pédiatrie  - 
[Angl. : Scarlatina, scarlet fever]   N. f.  * scarlatine : du latin médiéval scarlatinum, de scarlatum, rouge. 
    À noter que la scarlatine est aussi appelée la troisième maladie. C'est au XIXe siècle qu'ont été étudiées 6 éruptions cutanées différentes qui apparaissaient chez les jeunes enfants. La scarlatine a été la troisième de ces 6 maladies à être étudiée et nommée. Pour information,
- la première maladie est la rougeole,
- la deuxième maladie est la rubéole,
- la quatrième maladie est la maladie de Dukes-Filatov ou rubéole scarlatiforme (parfois confondue avec la 6e par certains auteurs),
- la cinquième maladie est le mégalérythème épidémique et
- la sixième maladie est la pseudorubéole ou exanthème subit ou critique ou fièvre de 3 jours des jeunes enfants ou roséole infantile.     La scarlatine est une maladie infectieuse essentiellement infantile, contagieuse et épidémique, qui se traduit par des frissons, une fièvre élevée dès le 4e jour, un mal de gorge, une angine avec gonflement des ganglions du cou, un énanthème (éruption plus ou moins étendue apparaissant sur une muqueuse) buccal et pharyngé (la langue est souvent "framboisée", rouge vif et granuleuse), puis un exanthème de teinte écarlate qui se généralise à tout le corps en 48 heures et qui sera suivi d'une desquamation foliacée après une semaine environ.
    Le responsable, qui se transmet par projection de microgouttelettes de salive, est un streptocoque hémolytique du groupe A : Streptococcus pyogenes, qui diffuse ses toxines dans l'organisme. Il se crée un foyer purulent au niveau du pharynx et des amygdales (forme d'angine) et c'est le départ de la toxi-infection Dans les meilleurs des cas, la maladie évolue en 2 à 3 semaines, mais elle peut se compliquer d'une néphrite - voir cette définition.
    Le traitement de la scarlatine repose essentiellement sur l'antibiothérapie.       Haut de page

Scarlatineux   Scarlatineuse   Scarlatiniforme   Scarlatinoïde
Immunologie allergologie, épidémiologie et santé publique, pédiatrie  -  [Angl. : Scarlatinous, Scarlatiniform, Scarlatinoid]   Adj.  * scarlatine : du latin médiéval scarlatinum, de scarlatum, rouge ; * -euse, -eux : du suffixe -eux, -euse, qui transforme un substantif en adjectif ou en un autre substantif ; * forme : du latin forma [-forme], moule, aspect ; * oïde : du grec eidos, [-oïde, -oïdal, -oïdien], qui a l’apparence. 
    Les adjectifs scarlatineux, scarlatineuse, caractérisent ce qui est relatif à la scarlatine -voir cette définition. Les adjectifs scarlatiniforme et scarlatinoïde désignent des pathologies qui ressemblent à la scarlatine.       Haut de page

Scarlatine chirurgicale
Immunologie allergologie, médecine biologique, pharmacologie  -  [Angl. : Surgical scarlatina]   N. f.  * scarlatine : du latin médiéval scarlatinum, de scarlatum, rouge ; * chiro : du grec kheir, kheiros [chir(o)-, chéir(o)-, chirie], main ; * urgie : du grec -ourgos, de ergon [-urge, -urgie], travail, production. 
    L'expression scarlatine chirurgicale n'est plus employée aujourd'hui et désignait une forme de septicémie (*) aigüe postopératoire qui s'accompagnait d'une éruption scarlatiforme, c'est-à-dire rappelant la scarlatine, et d'hémorragies.
(*) Septicémie : N. f. 
* septico : du grec sêpsis [septic(o)-, -sepsie], infection ; * émie : du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang. 
    La septicémie est un état infectieux généralisé et donc grave, dû à des décharges massives de germes dans le sang. Il en résulte une dissémination par voie sanguine, donc vers tous les organes du corps, de ces germes pathogènes (= responsables de maladies). Au départ, il y a généralement un ou plusieurs foyers infectieux primitifs purulents, c'est-à-dire provenant le plus souvent de bactéries (septicémie bactérienne) appartenant aux staphylocoques ou aux streptocoques, mais aussi aux salmonelles, entre autres.
    Les bactéries passent dans la circulation générale (sanguine et lymphatique) qui les transporte rapidement dans tout le corps. On distingue plusieurs formes de septicémies, en fonction de la localisation du foyer primitif.       Haut de page

Scarlatine hémorragique
Immunologie allergologie, médecine biologique, pharmacologie  -  [Angl. : Scarlatina hemorrhagica]   N. f.  * scarlatine : du latin médiéval scarlatinum, de scarlatum, rouge ; * hémo : du grec haima, [-émie, héma-, hémat(o)-, hémo-] : relatif au sang ; * rragique : du grec rhagê [-rragie], éruption, jaillissement. 
    Voir la définition de la scarlatine. La scarlatine hémorragique est une forme dans laquelle le sang sort des capillaires au niveau de la peau, provoquant de nombreuses collections sanguines sous-cutanées. Cette scarlatine hémorragique s'accompagne également d'hématurie, c'est-à-dire de sang dans les urines.       Haut de page

Scarlatine puerpérale
Obstétrique, immunologie allergologie, médecine biologique, pharmacologie  -  [Angl. : Puerperal scarlatina]   N. f.  * scarlatine : du latin médiéval scarlatinum, de scarlatum, rouge ; * puerpérale : du latin puerpera [puerpér(o)-, -puerpéral], accouchée, de puer, enfant et de parere, accoucher. 
    Voir la définition de la scarlatine. La scarlatine puerpérale est une variante grave de la scarlatine qui intervient pendant la période dite des suites de couches. Contrairement à la scarlatine, cette variante ne présente pas d'angine initiale.       Haut de page