Retour à la page d'accueil  S - TERMINOLOGIE MEDICALE - S  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 18-07-2018

Scissure, scissi(o)-    [Angl. : Sciss(i)-]    Du latin scissura, de scindere, fendre. En anatomie, "scissi(o)-" a formé des composés (notamment le mot scissure) relatifs à un sillon ou une fente naturelle creusée à la surface de certains organes.


Scissipare - Scissiparité - Scissure - Scissure calcarine - Scissure centrale - Scissure de Rolando - Scissure de Sylvius - Scissure du poumon - Scissure (grande) - Scissure interhémisphérique - Scissure interlobaire - Scissure latérale - Scissure pulmonaire - Scissure tympanomastoïdienne - Scissurite -  

Scissiparité   Scissipare
Physiologie de la reproduction  -  [Angl. : Scissiparity, Scissiparous]   N. f.  * scissi- : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * parité, pare : du latin parus, de parere [-pare, -parité], engendrer. 
    La scissiparité (syn. fissiparité) est un mode de reproduction particulier que l'on rencontre chez certains organismes unicellulaires comme les protozoaires, les bactéries. La cellule mère se scinde progressivement en deux cellules filles parfaitement identiques. Un organisme est qualifié de scissipare lorsqu'il se divise par scissiparité. 
Divisions par scissiparité d'une bactérie    Haut de page

Scissure
Anatomie  -  [Angl. : Scissura, scissure, sulcus, fissure]   N. f.   
* scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes. 
    Une scissure est un sillon plus ou moins profond, une fente naturelle, creusée à la surface de certains organes, comme les poumons, le cerveau.       Haut de page

Scissure calcarine
Anatomie, neurologie  -  [Angl. : Calcarine sulcus]   N. f.  * scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * calcarine, calcarin : du latin calcar, calcaris, éperon, ergot. 
    La scissure calcarine (syn. sillon calcarin) n'est visible que sur une coupe sagittale du cerveau car elle est située sur la face interne des hémisphères cérébraux. Elle commence à l'arrière du cerveau, dans la zone du cortex visuel (ou aire striée, ou aire 17 de Brodmann) et se prolonge vers l'avant entre les cortex visuels primaire et secondaire.  
Emplacement de la scissure calcarine ;  Les aires corticales selon Brodmann      Haut de page

Scissure de Rolando   Scissure centrale
Anatomie, neurologie  -  [Angl. : Central sulcus of the cerebrum, central fissure, Rolando's fissure, fissure of Rolando]   N. f.  * scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * Rolando : médecin et anatomiste italien, né le 16 juin 1173 à Turin, mort le 20 avril1831à Turin ; il a contribué à la description du cerveau en mettant en relation les aires cérébrales avec des structures plus profondes. 
    La scissure (ou sulcus) de Rolando ou scissure centrale, est un profond sillon du cortex cérébral, séparant le lobe frontal du lobe pariétal (n° 4 sur le schéma). Cette scissure part du bord supérieur de l'hémisphère, au début de la moitié postérieure, puis s'étend obliquement vers le bas et l'avant, en passant entre les aires de la sensibilité volontaire (ou motricité) en avant et de la sensibilité consciente (ou sensibilité générale) en arrière.   
Les principales scissures cérébrales en vue latérale externe ;  Les aires corticales selon Brodmann     Haut de page

Scissure de Sylvius   Scissure latérale
Anatomie, neurologie  -  [Angl. : Sylvian fissure, fissure of Sylvius, Lateral fissure]   N. f.  * scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * Sylvius : chimiste, anatomiste, physiologiste et médecin hollandais, de son vrai nom Franz de la Boë, Sylvius Franciscus est né à Hanau le 15 mars 1614, mort à Leyden le 16 novembre1672. 
    La scissure de Sylvius ou scissure latérale (sulcus lateralis) est un profond sillon latéral externe sur chacun des deux hémisphères, qui sépare les lobes frontal et pariétal en haut, du lobe temporal en bas (n° 6 sur le schéma). Dans cette scissure circule l'artère sylvienne, essentielle pour le cerveau.    
Les principales scissures cérébrales en vue latérale externe     Haut de page

Scissure interhémisphérique   Scissure (grande)
Anatomie, neurologie  -  [Angl. : Interhemispheric scissure, longitudinal scissure]   N. f.  * scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * inter : du latin inter entre, parmi, utilisé pour indiquer la mise en relation de 2 ou plusieurs choses ; * hémi : du grec hêmi [hémi-], à demi, la moitié de ; * sphérique : du latin sphaera, sphère, globe, boule. 
    La scissure (ou sillon, ou sulcus) interhémisphérique ou grande scissure, est un profond sillon antéropostérieur médian qui divise le cerveau en 2 hémisphères, rattachés au niveau du corps calleux et contenant la faux du cerveau.  
Encéphale en vue supérieure     Haut de page

Scissure du poumon   Scissure interlobaire   Scissure pulmonaire
Anatomie, pneumologie  -  [Angl. : Fissure of the lung, pulmonary scissure]   N. f.  * scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * poumon, pulmonaire : du latin pulmo, pulmonis [pulm(o)-], poumon. 
    Les poumons sont divisés en lobes séparés par de profonds sillons ou scissures pulmonaires : 3 pour le poumon droit : supérieur, moyen et inférieur, 2 pour le poumon gauche : supérieur et inférieur, qui est plus petit du fait de la présence du cœur. Le lobe azygos (du grec zugon [zyg(o)-], joug, paire ; en anatomie, se rapporte à la veine azygos qui relie les deux veines caves) appelé aussi lobe accessoire est un pseudolobe de la partie supérieure du poumon droit. Pour plus de détails, voir la définition du lobe azygos.
    Syn. : scissure pulmonaire, scissure interlobaire (* inter : du latin inter entre, parmi, utilisé pour indiquer la mise en relation de 2 ou plusieurs choses ; * lobaire : du grec lobos [lob(o)-, lobe], en anatomie, désigne une partie arrondie d’un organe quel qu’il soit) Les poumons en vue externe     Haut de page

Scissure tympanomastoïdienne
Anatomie, otologie  -  [Angl. : Tympanomastoid fissure]   N. f.  * scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * tympano : du latin tympanum, du grec tumpanum [tympan(o)-], tambour, relatif au tympan ; * mastoïdienne : du grec mastos [mast(o)-, -mastie], mamelle, relatif au sein et du grec eidos, [-oïde, -oïdal], qui a l’apparence : relatif à la mastoïde, saillie de l'os temporal en forme de mamelon. 
    La scissure tympanomastoïdienne (ou tympano-mastoïdienne) est une scissure osseuse, entre le temporal et la mastoïde (*).
(*)
L'apophyse (saillie) mastoïde doit son nom à sa forme de mamelon et est située à la partie inférieure et postérieure de l'os temporal. Emplacement de la mastoïde  On peut facilement repérer la mastoïde au toucher, en arrière de l'oreille. Elle est creusée de cavités remplies d'air : les cellules mastoïdiennes, qui s'ouvrent dans l'antre mastoïdien et jouent un rôle important dans la fonction auditive.
    La mastoïde est le point d'insertion du muscle sternocléidomastoïdien et présente une gouttière ou rainure dite digastrique, dans laquelle s'insère le ventre postérieur du muscle digastrique (l'autre partie ou ventre antérieur s'insère près de l'apophyse géni à la partie postérieure du maxillaire inférieur.
   Haut de page

Scissurite
Pneumologie  -  [Angl. : Scissuritis]   N. f.  * scissure : du latin scissura, de scindere, fendre, sillon ou fente naturelle creusée à la surface de certains organes ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire. 
    La scissurite est l'inflammation de type pleurite qui se produit au niveau d'une scissure interlobaire, donc entre deux lobes d'un poumon.
   Haut de page