Retour à la page d'accueil  S - TERMINOLOGIE MEDICALE - S  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 8-02-2018

Sept(o)-, septum      Du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte; diaphragme. En médecine et plus précisément en anatomie, le mot septum désigne certaines cloisons membraneuses ou charnues qui séparent deux cavités.


Septal, ale - Septoplastie - Septostomie - Septostomie atriale - Septotomie - Septum - Septum atrioventriculaire - Septum cardiaque - Septum cordis - Septum crural - Septum de His - Septum des corps caverneux - Septum du pénis - Septum du scrotum - Septum fémoral - Septum interalvéolaire - Septum interatrial - Septum interauriculaire - Septum intermedium - Septum interventriculaire - Septum lingual - Septum lucidum - Septum médian de la langue - Septum membraneux - Septum nasal - Septum nasal (abcès du) - Septum pellucidum - Septum primum - Septum rectovaginal - Septum secundum - Septum scrotal - Septum vésicovaginal - Septus utérus -

Septal, ale
Anatomie  -  [Angl. : Septal]   Adj.  * septal, septale : du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme. 
    L'adjectif septal, ale, caractérise ce qui se rapporte à un septum, cloison ou membrane qui sépare un organe, une cavité en deux ou plusieurs entités. Exemple : le septum nasal qui sépare en deux parties la cavité nasale.     Haut de page

Septostomie    Septostomie atriale
Chirurgie cardiaque  -  [Angl. : Septostomy]   N. f.  * septo : du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * stomie : du grec stoma [stom(a)-, stomat(o)-, -stome, -stomie], bouche, abouchement. 
    La septostomie ou plus exactement la septostomie atriale, est un acte chirurgical qui consiste à créer ou à élargir une ouverture dans le septum interauriculaire, cloison qui sépare les deux oreillettes du cœur, pour augmenter le mélange sanguin et obtenir ainsi une amélioration de certaines cardiopathies congénitales cyanogènes (oxygénation insuffisante du sang circulant responsable d'une coloration bleu sombre des téguments).     Haut de page

Septotomie    Septoplastie
Chirurgie  -  [Angl. : Septotomy ; Septoplasty]   N. f.  * septo : du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * tomie : du grec tomê [tom(o)-, -tome, -tomie], section, coupe ; * plastie : du grec plassein [plast(o)-, -plaste, -plastie], façonner ou intervention modifiant les formes ou les rapports des organes. 
    La septotomie est un acte chirurgical qui consiste à inciser un septum, cloison ou membrane qui sépare un organe, une cavité en deux ou plusieurs entités. Ce terme est le plus souvent employé pour désigner une incision dans le septum nasal. Cette intervention est pratiquée dans le cas d'une septoplastie, pour redresser ou changer une partie de la cloison nasale, après un traumatisme ou une occlusion plus ou moins importante des fosses nasales.       Haut de page

Septum
Anatomie  -  [Angl. : Septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme. 
    Le mot septum désigne une cloison osseuse, membraneuse ou charnue, qui sépare en deux un organe ou une cavité de l'organisme. Il existe un nombre important de septums (ou septa) dans notre corps : septum atrioventriculaire, septum bulbaire, septum cordis, septum crural, septum interalvéolaire, septum interatrial, septum interauriculaire, septum interventriculaire, septum lingual, septum lucidum, septum membraneux, septum pellucidum, septum primum, septum secundum, entre autres. Pour plus de détails, voir les différentes définitions.     Haut de page

Septum atrioventriculaire
Anatomie, cardiologie  -  [Angl. : Atrioventricular septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * atrio- : du mot latin atrium, passé en français en 1547 comme terme d'Antiquité romaine ; atrio- est synonyme de auriculo-, oreillette ; * ventriculaire : du latin ventriculus (cardis) [ventricul(o)-, -ventriculaire], petit ventre se rapporte au ventricule, qu'il soit du cœur, du cerveau ou du larynx. 
    Le septum atrioventriculaire (anc. orth. : atrio-ventriculaire) est une courte portion du septum du cœur comprise entre le septum interatrial en arrière et le septum interventriculaire en avant. C'est une portion de septum comprise entre l'oreillette droite et le ventricule gauche.    Les septums du coeur        Haut de page

Septum cardiaque
Anatomie, cardiologie  -  [Angl. : Cardial septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * cardiaque : du grec kardia [cardi(o)-, -carde, -cardie, cardiaque], lui-même du grec tardif kardiakos, cœur. 
    Le septum cardiaque doit son nom au fait qu'il sépare le cœur en 2 parties : le cœur droit et le cœur gauche. Il n'y a normalement aucune communication entre ces deux parties, sauf en cas de fermeture incomplète du trou de Botal. Le septum cardiaque est donc formé par le septum interatrial et le septum interventriculaire.    Les septums du coeur        Haut de page

Septum cordis
Anatomie, cardiologie  -  [Angl. : Septum cordis]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * cordis : du latin médiéval cordialis, de cor, cordis [cor-, cord(i)-, cordial], cœur. 
    L'expression septum cordis désigne l'ensemble des septums du cœur : septum interatrial ou interauriculaire entre les oreillettes droite et gauche, septum interventriculaire entre les ventricules droit et gauche et septum atrioventriculaire entre oreillettes et ventricules.   Les septums du coeur        Haut de page

Septum crural    Septum fémoral
Anatomie  -  [Angl. : Crural septum ; Femoral septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * crural : du latin crus, cruris [crur(o)-, -crural], relatif à la cuisse ; * fémoral : du latin femur [fémor(o)-, -fémoral], cuisse, relatif à l'os de la cuisse ou à la cuisse. 
    Le septum crural ou septum fémoral est une lame formée de tissu conjonctif, qui ferme l'orifice de l'anneau crural. Cet anneau est l'orifice supérieur du canal fémoral dans lequel passent les gros vaisseaux fémoraux : artère fémorale, veine fémorale et vaisseaux lymphatiques fémoraux profonds.       Haut de page

Septum du pénis    Septum des corps caverneux
Anatomie, andrologie  -  [Angl. : Septum of penis]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * pénis : du latin penis [pén(o)-, -pénien, pénial], pénis, queue des quadrupèdes. En anatomie : organe d'accouplement mâle ; * corps : du latin corpus [-corps, -corporel], partie matérielle d'un être animé ; * caverneux : du latin caverna, de cavus [-caverneux], cavité naturelle. 
    Le septum du pénis ou septum des corps caverneux, anciennement appelé cloison pectiniforme, est une cloison fibreuse qui sépare les deux corps caverneux. Il est formé par l'albuginée de chacune des faces médiales des corps caverneux. Ce septum est perforé de nombreux orifices qui font communiquer les deux corps caverneux.     Le septum du pénis        Haut de page

Septum du scrotum    Septum scrotal
Anatomie, andrologie  -  [Angl. : Septum of scrotum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * scrotum : du latin scrotum , enveloppe cutanée qui entoure les bourses des testicules. 
    Le septum du scrotum est la cloison fibromusculaire qui divise le scrotum en deux sacs ou bourses.   Emplacement du septum scrotal        Haut de page

Septum interalvéolaire
Anatomie, pneumologie, odontologie  -  [Angl. : Interalveolar septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * inter : du latin inter entre, parmi, utilisé pour indiquer la mise en relation de 2 ou plusieurs choses ; alvéolaire : du latin alveolus, de alveus [alvéol(o)-, alvéolaire], cavité de ruche, désigne en biologie une petite cavité. 
    Dans les poumons, un septum interalvéolaire est une mince membrane qui sépare les alvéoles d'un même sac alvéolaire (1). L'appareil respiratoire  
    Au niveau des dents, un septum interalvéolaire est la cloison qui sépare deux alvéoles dentaires (2).   Schéma : coupe d'une dent  
(1) Alvéole pulmonaire : c'est le cul-de-sac terminal des bronchioles pulmonaires, au niveau desquels se font les échanges gazeux avec l'air. Les alvéoles pulmonaires sont regroupées par 5 ou 6 pour former un acinus pulmonaire desservi par une microbronchiole. Si on pouvait étaler toutes les alvéoles pulmonaires, elles couvriraient une surface estimée à près de 100 mètres carrés, ce qui est une remarquable adaptation pour favoriser les échanges gazeux ou hématose.
(2) Alvéole dentaire : petite cavité du maxillaire (os de la mâchoire) dans laquelle la racine de la dent est implantée. L'alvéole dentaire est entièrement tapissée par le périoste alvéolodentaire sur lequel s'insèrent les ligaments alvéolodentaires qui retiennent la dent. C'est la plaque dentaire qui attaque progressivement ces ligaments, et qui provoque la mobilisation de la dent et son déchaussement.      Haut de page

Septum interatrial    Septum interauriculaire
Anatomie, cardiologie  -  [Angl. : Interatrial septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * inter : du latin inter entre, parmi, utilisé pour indiquer la mise en relation de 2 ou plusieurs choses ; * atrial : du mot latin atrium, passé en français en 1547 comme terme d'Antiquité romaine ; atrio- est synonyme de auriculo-, oreillette ; * auriculaire : du latin auricula [auricul(o)-, -auriculaire], petite oreille, relatif au petit doigt de la main (ainsi nommé car sa petitesse fait qu'on peut l'introduire dans l'oreille), ou à l'oreillette. 
   Le septum interatrial ou son synonyme désuet septum interauriculaire, est une cloison qui sépare les deux atriums (ou oreillettes) droit et gauche du cœur. Il résulte de la fusion de plusieurs septums (septum primum, septum secundum et septum intermedium) au cours de l'embryogenèse. Un défaut de développement du septum interatrial provoque une communication interatriale plus ou moins importante selon le degré de la déficience de ce développement.   Les septums du cœur        Haut de page

Septum intermedium   Septum de His   Septum primum   Septum secundum   
Anatomie, cardiologie, embryologie  -  [Angl. : Septum intermedium ; His's septum ; Septum primum ; Septum secundum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * intermedium : mot latin signifiant "intermédiaire" ; * primum : mot latin signifiant "d'abord, en premier" ; * secundum : mot latin signifiant "en suivant, derrière". 
    À la fin de la quatrième semaine le septum ventriculaire se forme dans la lumière cardiaque et sa croissance s'arrête au milieu de la septième semaine, avant qu'il ne rencontre le septum intermedium, connu aussi sous le nom de septum intermedium de His. Celui-ci divise le conduit atrioventriculaire unique en canaux atrioventriculaires droit et gauche, au cours de la sixième semaine. Cette séparation est incomplète puisqu'elle laisse persister les orifices atrioventriculaires droit (tricuspide) et gauche (mitral).
    Les septa primum et secundum se forment pendant les cinquième et sixième semaines et vont progressivement séparer les oreillettes droite et gauche. Le septum primum apparaît comme une membrane fibreuse interatriale, adjacente à l'oreillette gauche. Ce septum possède un ostium primum qui se ferme lorsqu'il s'unit au septum intermedium. L'ostium secundum apparaît ensuite dans sa partie supérieure.  Le septum secundum se développe à partir du toit de l'oreillette, juste à droite du septum primum et forme le foramen ovale. Les ostiums vont assurer, pendant la gestation, un shunt sanguin interatrial.       Haut de page

Septum interventriculaire    Septum membraneux
Anatomie, cardiologie  -  [Angl. : Interventricular septum ; Membranous septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * inter : du latin inter entre, parmi, utilisé pour indiquer la mise en relation de 2 ou plusieurs choses ; * ventriculaire : du latin ventriculus (cardis) [ventricul(o)-, -ventriculaire], petit ventre (du cœur) se rapporte au ventricule, qu'il soit du cœur, du cerveau ou du larynx ; * membraneux : du latin membrana, peau qui recouvre les membres ; en anatomie, une membrane est un tissu mince et souple qui enveloppe (protection) ou tapisse (muqueuse) les organes. 
   Le septum interventriculaire est une cloison qui sépare de façon étanche, les deux ventricules, droit et gauche. Comme pour le septum interatrial, son rôle est d'empêcher que le sang chargé de dioxyde de carbone venant des veines caves par l'oreillette droite, se mélange avec le sang oxygéné venant des veines pulmonaires par l'oreillette gauche. C'est la partie supérieure de ce septum interventriculaire que l'on appelle septum membraneux.    Les septums du coeur        Haut de page

Septum lingual    Septum médian de la langue
Anatomie, stomatologie  -  [Angl. : Lingual septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * lingual : du latin lingua [langage, langue, -lingual], relatif à la langue. 
    Le septum lingual est une cloison fibreuse falciforme, située entre les deux muscles génioglosses, qui sépare la langue verticalement sur la longueur et en son milieu, laissant une trace sous forme d'un sillon longitudinal à sa surface. Synonyme désuet : septum médian de la langue.     La langue en vue supérieure        Haut de page

Septum lucidum    Septum pellucidum
Anatomie, neurologie  -  [Angl. : Septum lucidum ; Septum pellucidum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * lucidum : mot latin signifiant clair, brillant, lumineux et, par extension, transparent ; pellucidum : du latin pellucidus, signifiant transparent, diaphane. 
    Le septum lucidum ou son synonyme septum pellucidum est une fine membrane verticale, composée de deux feuillets triangulaires accolés, qui sépare, sur la ligne médiane, les deux cornes antérieures des ventricules latéraux du cerveau.
Rappel sur les ventricules cérébraux : Le LCR ou liquide céphalorachidien est sécrété par les plexus choroïdes des ventricules latéraux (premier et deuxième ventricules), mais aussi des troisième et quatrième ventricules.
    Le sens d'écoulement du LCR le mène des ventricules latéraux vers le 3e ventricule par les orifices de Monro, puis dans le 4e ventricule par l'aqueduc de Sylvius. Il passe ensuite à travers les foramens de Magendie et de Lushcka pour rejoindre la citerne cérébellomédullaire et la citerne cérébellopontique (ou pontocérébelleuse). Le LCR est ensuite progressivement réabsorbé par des granulations dites de Pacchioni, situés entre l'arachnoïde et la dure-mère.  Les ventricules cérébraux     Coupe sagittale médiane de l'encéphale        Haut de page

Septum nasal    Abcès du septum nasal
Anatomie, neurologie  -  [Angl. : Nasal septum ; Septum abscess]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * nasal : du latin nasus [nas(o)-, -nasal], nez ; * abcès : du latin abscessus [abcès], corruption. 
    Le septum nasal, anciennement cloison nasale, est la cloison médiane qui sépare la cavité nasale en deux parties, droite et gauche. Elle est formée d'une partie osseuse, squelettique, faite de la lame perpendiculaire de l'ethmoïde et du vomer, et d'une partie du cartilage du septum. Elle est recouverte par la muqueuse de la cavité nasale, olfactive à sa partie supérieure et présentant en outre, à sa partie antéro-inférieure, l'orifice de l'organe voméronasal et la tache vasculaire (*). Plane et sagittale dans le jeune âge, elle est plus ou moins déviée chez l'adulte.
(*) La tache vasculaire est une zone particulièrement vascularisée des fosses nasales. C'est souvent elle qui, par grattage excessif, notamment chez les jeunes enfants, provoque l'épistaxis ou saignement du nez.

   L'abcès du septum nasal (ou de la cloison nasale) est une collection purulente qui se forme le plus souvent à la suite d'un hématome non soigné de la cloison. Si on le laisse évoluer, il peut provoquer une nécrose du cartilage du septum, puis un affaissement de l'arête nasale.      Haut de page

Septum vésicovaginal    Septum rectovaginal
Anatomie, gynécologie  -  [Angl. : Vesicovaginal septum ; Rectovaginal septum]   N. m.  * septum : pl. des septums ou des septa ; du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte ; diaphragme ; * vésico : du latin vesica (ou vessica) [vésic(o)-, -vésical], poche abdominale dans laquelle s'accumule l'urine ; * recto : du latin recta, recte [rect(o)-], droit, exactement, et de l'expression rectum intestinum, dernière partie de l'intestin qui aboutit à l'anus, c'est-à-dire le rectum ; * vaginal : du latin vagina [vagin(o)-, -vaginal], gaine, relatif au vagin, qui va de la vulve à l'utérus et à la vaginale qui entoure les testicules. 
    Le septum vésicovaginal est une cloison fibreuse qui se situe entre la vessie et le vagin, alors que le septum rectovaginal est une couche de tissu lâche qui sépare la face postérieure du vagin de la face antérieure du rectum.         Localisation des septa       Haut de page

Septus (utérus)
Anatomopathologie, gynécologie, embryologie  -  [Angl. : Uterus septus]   Adj.  * septus : du latin saeptum, septum : clôture, barrière, enceinte, diaphragme ; * utérus : du latin uterus [utér(o)-, -utérin], relatif à l'utérus, organe de gestation chez la femme ; syn. : hystér(o)-, métr(o)-. 
    Au cours du troisième mois de la grossesse, les conduits mésonéphriques régressent et les conduits paramésonéphriques ou canaux de Müller formeront les trompes utérines. Une partie de ces canaux va fusionner pour former un tube à lumière unique : le canal utérovaginal. C'est ce canal qui formera l'utérus et la partie supérieure du vagin.
    Si la partie de contact de cette fusion persiste (elle se résorbe normalement à la fin du troisième mois), on va la retrouver sous forme d'un septum ou cloison plus ou moins développé qui divise partiellement ou totalement l'utérus en 2 cavités. Si la cloison est totale, c'est l'utérus septus ou utérus bilocularis ou utérus bipartitus qui présente ce septum sur toute sa hauteur. Cette cloison peut être retirée chirurgicalement.     Haut de page