Retour à la page d'accueil  S - TERMINOLOGIE MEDICALE - S  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 18-07-2018

Soci(o)-     Du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage. Le plus important mot composé avec la racine "soci(o)-" est "sociologie", créé par Auguste Comte dans son "Cours de philosophie positive" (1839), comme équivalent de l'expression "physique sociale".


Socioanalyse - Socioanalyste - Sociobiologie - Sociobiologique - Sociobiologiste - Sociogenèse - Sociogénétique - Sociogramme - Sociologie - Sociologique - Sociologiquement - Sociologisant - Sociologisme - Sociologiste - Sociologue - Sociomatrice - Sociométrie - Sociométrique - Sociométriste - Sociopathe - Sociophobie - Sociothérapie - Sociothérapeute -

Socioanalyse   Socioanalyste
Psychologie psychiatrie, anthropologie sociologie  -  [Angl. : Socioanalysis, Socioanalyst]   N. f.  * socio : du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage ; * analyse : du grec analusis de analuein [-analyse, -analytique], décomposer ; méthode qui va du composé au simple. 
    La socioanalyse est l'étude des résultats de certaines techniques sociométriques (voir ci-dessous sociométrie). Elle est réservée à des spécialistes de ces interprétations qui sont les socioanalystes. C'est le psychanalyste et anthropologue français Gérard MENDEL qui a établi les
bases d'une méthode nommée "socioanalyse", qui vise à articuler psychologie individuelle et psychologie sociale pour tenter de saisir les ressorts profonds du devenir sociopolitique.
    En 1968, s'inspirant des travaux de Wilhelm Reich et d'Herbert Marcuse, il fait paraître un livre intitulé La Révolte contre le père. Gérard Mendel n'a cessé de construire une œuvre théorique nourrie par une pratique clinique et collective dont l'espace privilégié sera le "groupe de socioanalyse".
    Créés dès le début des années 1970, ces collectifs demeurent actifs aujourd'hui, en France (le plus connu étant le groupe Desgenettes) comme à l'étranger (notamment en Argentine), non seulement dans le monde du travail mais aussi en milieu scolaire.        Haut de page

Sociobiologie   Sociobiologiste   Sociobiologique
Psychologie psychiatrie, anthropologie sociologie  -  [Angl. : Sociobiology, Sociobiologist, Sociobiologic]   N. f.  * socio : du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage ; * bio : du grec bio [bio-, -biose], vie ; * logie : du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison. 
    (Extraits du Dictionnaire de Sociologie - Larousse)
    "La sociobiologie est une théorie des comportements sociaux des animaux, fondée sur la théorie de l'évolution, l'éthologie et la génétique des populations dont elle se veut la synthèse, et son extension à l'homme. La partie concernant les animaux a été généralement bien acceptée, alors que celle qui concerne l'homme a fait l'objet de polémiques violentes. Le fondateur de la sociobiologie est E. O. WILSON qui en a posé les fondements dans son ouvrage publié en 1975.
    Au départ, un paradoxe : la vie en société implique que certains se sacrifient pour les autres. Or, si ce comportement doit être génétiquement déterminé, comment le gène qui le gouverne a-t-il pu se maintenir, donc avoir été sélectionné, étant entendu que celui qui se sacrifie a moins de chances de survivre, donc de se reproduire ?
    Réponse de la sociobiologie : la sélection porte sur des gènes et non pas sur des individus. Si un individu se sacrifie pour des parents proches, il favorise leur reproduction et donc la transmission de leurs gènes et en particulier ceux qu'ils ont en commun. La sociobiologie explique un grand nombre de comportements sociaux, considérés comme le produit d'une évolution dont le mécanisme principal est l'évolution portant sur les gènes et les populations, les individus n'intervenant que comme transmetteurs de gènes.
    Les hiérarchies sociales, les rôles masculins et féminins, l'homosexualité entre autres, sont expliqués par leur rôle supposé dans la transmission des gènes. L'homme et la société humaine sont les produits de l'évolution, donc de la sélection et les traits que nous observons sont ceux qui ont survécu".
    Le sociobiologiste est le spécialiste en sociobiologie. Adj. : sociobiologique : qui se rapporte à la sociobiologie.        Haut de page

Sociogenèse   Sociogénétique
Psychologie psychiatrie, anthropologie sociologie  - 
[Angl. : Sociogenesis, Sociogenic]   N. f.  * socio : du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage ; * genèse : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, génique, génétique], naissance, formation, qui engendre. 
    La sociogenèse décrit essentiellement le rôle de l'environnement et des différents facteurs sociaux dans l'apparition et le développement des troubles mentaux. Le même terme peut aussi décrire une genèse sur le plan sociologique. C'est ainsi que la sociogénétique est l'étude de la formation spontanée de petits groupes au sein d'un groupe plus important.        Haut de page

Sociogramme   Sociométrie  Sociométrique   Sociométriste   Sociomatrice
Psychologie psychiatrie, anthropologie sociologie  -  [Angl. : Sociogram, Sociometry, Sociometric, Sociometrist, Sociomatrice]   N. m.  * socio : du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage ; * gramme : du grec gramma, [-gramme], lettre, écriture et par extension, enregistrement écrit ; * métrie : du grec metron, [-mètre, métr(ie)], mesure. 
    Un sociogramme est une figure qui a pour objet de représenter la physionomie des relations sociales individuelles entre les différents membres d'un groupe. C'est la transcription graphique des relations affectives entre les individus d'un groupe concerné. La sociométrie est l'étude des relations entre les individus d'un même groupe et entre plusieurs groupes de même appartenance.
    Adj. : sociométrique : qui se rapporte à la sociométrie. Un sociométriste est spécialiste en sociométrie, ou qui est chargé d'appliquer un test sociométrique. Lors d'un test sociologique, les réponses des sujets sont enregistrées sur des tableaux carrés que l'on nomme des sociomatrices.         Haut de page

Sociologie   Sociologue   Sociologique   Sociologiquement   Sociologisme   Sociologiste   Sociologisant
Psychologie psychiatrie, anthropologie sociologie  -  [Angl. : Sociology, Sociologist, Sociologic, Sociologically, Sociologism]   N. f.  * socio : du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage ; * logie : du grec logos [log(o)-, -logie, -logique, -logiste, -logue] science, discours, raison. 
    La sociologie est l'étude des phénomènes sociaux, qui a pour objectif soit la description systématique de comportements sociaux particuliers (sociologie du travail, sociologie religieuse ...), soit l'étude des phénomènes sociaux "totaux", qui vise à intégrer tout fait social au groupe dans lequel il se manifeste.
    Sociologue ou sociologiste : spécialiste de la sociologie. Adj. : sociologique, adv. : sociologiquement : qui se rapporte à la sociologie, à l'étude des faits sociaux. Sociologisme : tendance à tout ramener à la sociologie. Sociologisant : qui est influencé par la sociologie.         Haut de page

Sociopathe
Psychologie psychiatrie, anthropologie sociologie  - 
[Angl. : Sociopath]   N. m. et adj.  * socio : du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage ; * pathe : du grec pathos [-pathie, -pathique, -pathe, patho-], souffrance, changement accidentel. 
   
Le psychopathe est un malade qui ne fait pas la différence entre le "bien" et le "mal", qui est très égocentrique et correspond à un âge affectif d'un très jeune enfant, dont les désirs sont des pulsions auxquelles il ne saurait résister, ce qui le fait passer à l'acte en manifestant le plus souvent des conduites antisociales.
   
Le sociopathe fait la différence entre le bien et le mal, mais il n'en a pas vraiment conscience ou alors cela n'a aucune importance (aucun intérêt) car il trouve que le mal est tellement plus intéressant. Il ne peut pas, ou très difficilement, nouer des relations sociales normales. Certains disent que les tueurs en série sont souvent des sociopathes.       Haut de page

Sociophobie   Sociothérapie   Sociothérapeute
Psychologie psychiatrie, anthropologie sociologie  - 
[Angl. : Sociophobia, Sociotherapy, Sociotherapist]   N. f.  * socio : du latin socialis, socius [soci(o)-, -sociation], compagnon, qui concerne une société, l’entourage ; * phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte ; * thérapie, thérapeute : du grec therapeuein [- thérapeute, -thérapie], soigneur, soigner. 
    La sociophobie est un trouble mental pouvant aller jusqu'à l'obsession et qui se traduit par une crainte morbide des implications sociales. Dans un tout autre registre, la sociothérapie est un ensemble de techniques psychothérapeutiques appliquées par un sociothérapeute, qui ont pour but de supprimer les troubles du comportement d'un individu en situation de groupe.       Haut de page