Retour à la page d'accueil  S - TERMINOLOGIE MEDICALE - S  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 8-02-2018

Stat(o)-     Du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable ou du latin statio : ce qui est arrêté. Stase est un terme de médecine qui désigne un ralentissement ou un arrêt de la circulation sanguine ou d'un autre liquide organique.


Stase - Stase artérielle - Stase capillaire - Stase intestinale - Stase papillaire - Stase stercorale - Stasibasophobie - Stasophobie - StatineStationnaire - Statique - Statoconie - Statolithe - Stature - Staturopondéral -

Stase   Stase artérielle   Stase capillaire   Stase intestinale   Stase papillaire   Stase stercorale   Stase veineuse
Angiologie, gastroentérologie  -  [Angl. : Stasis, Arterial stasis, Capillar stasis, Intestinal stasis, Papillary stasis, Stercoral stasis, Veinous stasis]   N. f. 
* stase : du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable. 
    Une stase est un ralentissement pathologique (donc anormal) de la circulation d'un liquide dans l'organisme. On parle donc d'une stase veineuse ou artérielle ou capillaire lorsqu'il s'agit d'un ralentissement de la circulation sanguine (par un athérome par exemple), d'une stase intestinale lorsque le chyle (liquide résultant de la digestion des aliments) ne circule plus normalement (dans le cas d'une occlusion intestinale) ou d'une stercostase ou stase stercorale
(du latin stercorarius, de stercus, -oris [sterc(o)-, stercoral], excrément) quand ce sont les matières fécales qui stagnent dans le côlon ou gros intestin.
    En ophtalmologie, on appelle stase papillaire un ralentissement de la circulation sanguine dans les capillaires de la papille de l'œil qui correspond au point de départ du nerf optique et des vaisseaux sanguins.      Haut de page

Stasibasophobie   Stasophobie
Psychologie psychiatrie  -  [Angl. : Stasibasophobia, Stasiphobia]   N. f. 
* staso : du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable ; * baso : du grec basis [basie], marche, point d’appui, socle ; * phobie : du grec phobos [-phobe, -phobie], crainte. 
    La stasibasophobie (syn. : stasophobie) est la crainte morbide de se tenir debout, en position verticale. Le sujet refuse obstinément de se mettre debout, par peur que cela ne provoque une catastrophe.       Haut de page

Statine
Pharmacologie, cardiologie, angiologie et médecine vasculaire  -  [Angl. : Statin]   N. f. 
* stato : du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable ; * ine : du suffixe -in, -inal(e),  -ine, servant à transformer un mot ou un adjectif en un autre mot ou substantif. 
    Depuis 15 ans environ, les statines ont prouvé leur efficacité pour diminuer l'hyperglycémie et donc les risques cardiovasculaires. Le rôle essentiel d'une statine est d'inhiber la production d'une enzyme : l'HMG CoA réductase (ou HMGCOA réductase) : 3-hydroxy-3méthylglutaryl-CoenzymeA, qui est indispensable à la synthèse du "mauvais" cholestérol ou LDL (low density lipoprotein).
    On a découvert récemment d'autres propriétés des statines : elles diminuent les phénomènes inflammatoires, la prolifération cellulaire et la formation de caillots dans les artères où se trouvent des dépôts athéromateux.
    Autres propriétés importantes : les statines diminuent les risques d'AVC (accident vasculaire cérébral ou infarctus cérébral), réduisent l'ostéoporose chez les femmes ménopausées, inhibent certains facteurs des réactions immunitaires, ce qui peut être un réel espoir dans le traitement des maladies auto-immunes.
    Quelques exemples de statines : Cholstat (retiré du marché), Elisor, Fractal, Pravastine, Staltor (retiré du marché en août 2001 par les laboratoires BAYER, en raison du risque de rhabdomyolyse), Vasten, Zocor ... Molécules actives : pravastatine, fluvastatine, simvastatine, cérivastatine (retirée du marché).
    Des essais actuels tendent à montrer que les statines auraient un rôle protecteur contre la maladie d'Alzheimer.      Haut de page

Stationnaire   Statique
Médecine générale  -  [Angl. : Stationary, Static]   Adj. 
* statio : du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable ; * aire : du suffixe -aire d’origine latine, servant à former un substantif à partir d’une racine.  
    Un état stationnaire n'évolue pas, ni vers une guérison, ni vers une aggravation. Cet adjectif est généralement réservé pour décrire l'état d'une pathologie.
    Statique : c'est à la fois un adjectif et un nom. Adj. : qualifie ce qui est inanimé, par opposition à dynamique. Nom : la statique concerne ce qui est relatif à l'équilibre du corps dans son environnement.      Haut de page

Statolithe   Statoconie
Otorhinolaryngologie  -  [Angl. : Statolith, Statoconia]   N. m. 
* stato : du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable ; * lithe : du grec lithos [-lithe, ou -lite, -lithique, lith(o)-], pierre ; * conie : du grec konis [coni(o)-], poussière. 
    Un statolithe est une concrétion minérale, essentiellement constituée de carbonate de calcium et enrobée d'une couche de mucopolysaccharides. Les statolithes sont présents dans notre oreille interne, baignant dans le liquide du labyrinthe, dans le saccule, l'utricule et les canaux semi-circulaires.
    Par leur position, ils nous renseignent sur notre situation dans l'espace (debout, couché, mouvements ...) et ont un rôle déterminant dans l'équilibre du corps. Si un statolithe vient à se bloquer dans l'oreille interne, il en résulte des vertiges importants. Le médecin ou l'ORL pratique alors certains mouvements brusques de la tête destinés à "décoller" les statolithes ou otolithes. 
    Syn. : otolithe, statoconie.  Schéma de l'oreille externe, moyenne et interne      Haut de page

Stature   Staturopondéral
Biométrie  [Angl. : Stature, Pondostatural]   N. f. 
* stato : du grec statos,  stasis [stat(o)-, -stat,  -stase, -stasie, -statique, -statisme], station verticale, base, arrêt, stable ; * ure : du suffixe -ure qui transforme un verbe en un substantif. 
    La stature désigne la taille d'une personne, en comparaison avec un standard de population défini comme la moyenne normale. Quant à l'adjectif staturopondéral
(du latin ponderalis, relatif au poids, de ponderare, peser), il se rapporte à la fois à la taille et au poids d'une personne.      Haut de page