Retour à la page d'accueil  S - TERMINOLOGIE MEDICALE - S  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 18-07-2018

Sur(o)-     du latin sura, mollet. Considérée souvent comme se rapportant à la jambe, la racine "sur(o)-" forme des mots qui se rapportent au mollet, ou plus précisément à la partie saillante des muscles postérieurs de la jambe, entre la cheville et le jarret.


Sural - Sural (triceps) - Surale (artère) - Surale (thrombophlébite profonde)

Sural, e, aux
Anatomie, angiologie  -  [Angl. : Sural]   Adj.  * sural, suro- : du latin sura, mollet.  L'adjectif sural (fém. : surale, pl. : suraux) caractérise ce qui se rapporte ou ce qui appartient au mollet, comme le triceps sural ou l'artère surale, par exemple.       Haut de page

Sural (triceps)
Anatomie, myologie  -  [Angl. : Sural triceps]   Adj.  * sural, suro- : du latin sura, mollet ; * tri : du latin et du grec tri, trois ; * ceps : du latin caput, capitis [-ceps, -cipital], tête, cime
    Le triceps sural est le muscle qui forme le mollet, sur la face postérieure du tibia. Il est composé par les muscles jumeaux et soléaire, et se termine par le tendon d'Achille.    Les muscles superficiels de la jambe        Haut de page

Surale (artère)
Anatomie, angiologie  -  [Angl. : Sural artery]   Adj.  * sural, suro- : du latin sura, mollet ; * artère : du latin arteria et du grec artêria [artéri(o)-, -artériel], relatif à une artère, vaisseau qui porte le sang du cœur vers les différents organes
    L'artère surale a son origine au niveau de l'artère poplitée (dans le creux poplité, donc à l'arrière du genou). Elle irrigue les muscles du creux poplité et le triceps sural, c'est-à-dire les muscles jumeaux et le muscle soléaire. On peut la sentir "battre" au rythme du cœur dans le creux poplité.        Haut de page

Surale (thrombophlébite s. profonde)
Angiologie, hématologie  -  [Angl. : Sural thrombophlebitis]   Adj.  * sural, suro- : du latin sura, mollet ; * thrombo : du grec thrombos [thromb(o)-], caillot, en rapport avec la coagulation du sang ; * phlébo : du grec phlebs, phlebos [phléb(o)-], veine ; * ite : du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire
    La thrombophlébite est une forme de phlébite qui se caractérise par la formation d'un thrombus (ou caillot) plus ou moins large qui adhère fortement aux parois internes de la veine. Si le thrombus est suffisamment volumineux, il peut obstruer totalement la veine, provoquant douleurs, œdème, inflammation, entre autres.
    Il existe de nombreux facteurs favorisant l'apparition d'une thrombophlébite : varices, injection intraveineuse, grossesse, présence d'un cathéter veineux, position allongée de longue durée etc. Dans les cas résistants ou sévères, on peut prescrire des anticoagulants et des thrombolytiques pour dissoudre le caillot et éviter ainsi le risque redouté d'embolie pulmonaire.       Haut de page