Retour à la page d'accueil  S - TERMINOLOGIE MEDICALE - S  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 8-02-2018

Sympath(ico)-     Du latin "sympathia", accord, affinité naturelle, lui-même emprunté au grec "sumpatheia", participation à la souffrance d'autrui. En médecine, se rapporte au système nerveux sympathique, partie du système nerveux autonome, dont les fibres préganglionnaires prennent naissance dans la portion thoracique et les trois premiers segments lombaires de la moelle épinière.


Sympathalgie - Sympathicolytique - Sympathicomimétique - Sympathique (système nerveux) - Sympathoblastome - Sympathogoniome - Sympatholyse - Sympatholytique - Sympathome - Sympathomimétique 

Sympathalgie
Neurologie, algologie 
[Angl. : Sympatheticalgia]   N. f.  * sympatho :
du latin sympathia, accord, affinité naturelle, du grec sumpatheia, participation à la souffrance d’autrui ; * algie : du grec algos [algo-, -algie, -algique], douleur.
    Toute douleur neurovégétative qui se manifeste au niveau d'un nerf, d'un ganglion nerveux ou d'un plexus (anastomose de plusieurs nerfs) sympathique. Schéma du système nerveux sympathique         Haut de page

Sympathicomimétique   Sympathomimétique
Neurologie, pharmacologie
  -  [Angl. : Sympathicomimetic]   Adj. et n. m.   * sympathico :
du latin sympathia, accord, affinité naturelle, du grec sumpatheia, participation à la souffrance d’autrui ; * mimétique : du grec mimos [-mimie, -mimétique], qui imite.
    L'adjectif sympathicomimétique, qui est aussi utilisé comme substantif, qualifie une substance qui imite l'action du système nerveux sympathique, c'est-à-dire qui provoque les mêmes effets qu'une stimulation de ce système. L'adrénaline, sécrétée par la médullosurrénale et qui imite les effets du système orthosympathique est une substance sympathicomimétique.
Syn. : sympathomimétique       Haut de page

Sympathique (système nerveux)
Neurologie, anatomie, neurochirurgie  - 
[Angl. : Sympathetic]   Adj. et n. m.  * sympathique : du latin sympathia, accord, affinité naturelle, du grec sumpatheia, participation à la souffrance d’autrui. 
    Le système nerveux sympathique est une partie du système nerveux autonome, qui s'oppose donc au système nerveux central ou "volontaire". Son rôle est de mettre l'organisme en état d'alerte et de le préparer à l'activité. Il est constitué de 2 cordons nerveux placés de part et d'autre de la moelle épinière (donc de la colonne vertébrale) et caractérisés par la présence sur leur trajet, de nombreux ganglions nerveux.
    Ces ganglions reçoivent les branches nerveuses afférentes de la moelle et donnent naissance à des branches efférentes dont certaines s'anastomosent à des nerfs crâniens et rachidiens, d'autres aboutissant directement à des organes en formant des plexus.
    C'est le système nerveux sympathique qui innerve le cœur (cardioaccélérateur), les poumons (augmentation du rythme ventilatoire et dilatation des bronches) et les muscles lisses (contraction des artères) et ses médiateurs chimiques sont l'adrénaline et la noradrénaline.
    C'est aussi le système nerveux sympathique qui fait sécréter la sueur et ralentit la fonction digestive. Il est antagoniste du système nerveux parasympathique, qui a l'acétylcholine comme médiateur chimique. Syn. : système nerveux orthosympathique, s. n. végétatif, s. n. autonome.
        Haut de page

Sympathoblastome   Sympathome   Sympathogoniome
Cancérologie, neurologie
  -  [Angl. : Sympathicoblastoma, Sympathicogonioma]   N. m.  * sympatho :
du latin sympathia, accord, affinité naturelle, du grec sumpatheia, participation à la souffrance d’autrui ; * blasto : du grec blastos [-blaste, -blasto], germe ; * ome : du grec -ôma, [-ome, -oma], maladie, corps, tumeur, tuméfaction.
    Tumeur généralement maligne du jeune enfant qui se forme à partir de cellules indifférenciées (embryonnaires) de la crête neurale qui va constituer le système nerveux sympathique. Syn. : neuroblastome.
    Les symptômes sont nombreux : tumeur, augmentation des produits de dégradation des cathécholamines dans l'urine, diarrhées, douleurs osseuses ... Le traitement repose sur la possibilité éventuelle d'une ablation chirurgicale, la recherche de métastases, la radiothérapie et la chimiothérapie. Avant l'âge de 1 an le pronostic est plus favorable. 
    Syn. moins utilisés : sympathome, sympathogoniome
(* goni(o)- :
du grec gônia [goni(o)-], angle).        Haut de page

Sympatholyse   Sympatholytique   Sympathicolytique
Neurologie, algologie, pharmacologie
  -  [Angl. : Sympatholysis, sympathicolysis, Sympatholytic, Sympathicolytic]   N. f.  * sympatho :
du latin sympathia, accord, affinité naturelle, du grec sumpatheia, participation à la souffrance d’autrui ; * lyse : du grec lusis [-lys, -lyse, -lytique], dissolution.
    Le but de la sympatholyse est la destruction des chaînes sympathiques (bloc neurolytique) en injectant du phénol ou de l'éthanol à leur voisinage. Cette injection est réalisée grâce au guidage scanographique ou TDM et se substitue à la sympathectomie chirurgicale. Cette technique est utilisée pour le traitement des artériopathies distales diffuses des membres inférieurs et les cancers des viscères pelviens (sympatholyse lombaire), des tumeurs œsophagiennes, pulmonaires (sympatholyse thoracique). Tout produit qui inhibe ainsi l'action du système nerveux sympathique est un sympatholytique ou sympathicolytique       Haut de page