Retour à la page d'accueil  U - TERMINOLOGIE MEDICALE - U  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 4-12-2018

Ulcér(o)-    Du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse. Le mot "ulcère" est employé très tôt pour désigner une plaie qui ne cicatrise pas et, en médecine moderne, il désigne le plus souvent un ulcère à l'estomac.


Ulcérant - Ulcération - Ulcération vulvaire gangreneuse - Ulcère - Ulcère aigu de la vulve - Ulcère annamite - Ulcère artériel - Ulcère athéromateux - Ulcère calleux - Ulcère chronique simple de la vulve - Ulcère de Buruli - Ulcère de Curling - Ulcère de décubitus - Ulcère de la jambe - Ulcère de la peau - Ulcère de l'appareil circulatoire - Ulcère de l'estomacUlcère de Lipschütz - Ulcère de Malabar - Ulcère des pays chauds - Ulcère de stress - Ulcère digestif - Ulcère duodénal - Ulcère gastrique - Ulcère gastroduodénal - Ulcère génital - Ulcère phagédénique - Ulcère pylorique - Ulcère rongeur - Ulcère tropical - Ulcère tuberculeux de la peau - Ulcéreux - Ulcère variqueux - Ulcère veineux - Ulcère vulvaire - Ulcériforme - Ulcérocancer - Ulcérogenèse - Ulcéroïde - Ulcus - Ulcus vulvae acutumUlcus vulvae simplex chronicum

Ulcère   Ulcéreux   Ulcérant   Ulcus   Ulcériforme   Ulcéroïde
Gastroentérologie, dermatologie  -  [Angl. : Ulcer, Ulcerous, Ulcerogenic, Ulcus, Ulceriform]   N. m.  * ulcère : du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse. 
    Il existe plusieurs formes d'ulcères, qui peuvent affecter différents organes (peau et estomac par exemple). Ils ont tous en commun la formation progressive d'une plaie qui ne guérit pas sans intervention médicale ou médicamenteuse. L'évolution d'un ulcère est chronique et il en résulte une perte de substance, voire pour certains organes, une perforation.
    L'ulcération ou ulcérogenèse est le processus qui aboutit à l'apparition d'un ou plusieurs ulcères.
Adj. : ulcéreux, ulcéroïde, ulcérant : qui se rapporte à un ulcère, qui en est atteint, qui est susceptible de provoquer un ulcère ; ulcériforme : qui présente toutes les caractéristiques d'un ulcère. À noter que le terme latin ulcus est utilisé dans certains cas pour désigner un ulcère.      Haut de page

Ulcérogenèse   Ulcération  
Gastroentérologie, dermatologie  -  [Angl. : Ulcerogenesis, Ulceration]   N. m.  * ulcère : du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse ; * genèse : du latin et du grec genesis [-gène, -genèse, -génie, -génique, -génisme, -génétique], naissance, formation, qui engendre. 
    Il existe plusieurs formes d'ulcères, qui peuvent affecter différents organes (peau et estomac par exemple). Ils ont tous en commun la formation progressive d'une plaie qui ne guérit pas sans intervention médicale ou médicamenteuse. L'évolution d'un ulcère est chronique et il en résulte une perte de substance, voire pour certains organes, une perforation.
    L'ulcération ou ulcérogenèse est le processus qui aboutit à l'apparition d'un ou plusieurs ulcères.
Adj. : ulcéreux, ulcéroïde, ulcérant : qui se rapporte à un ulcère, qui en est atteint, qui est susceptible de provoquer un ulcère ; ulcériforme : qui présente toutes les caractéristiques d'un ulcère. À noter que le terme latin ulcus est utilisé dans certains cas pour désigner un ulcère.      Haut de page

Ulcère digestif   Ulcère de l'estomac   Ulcère gastrique   Ulcère duodénal   Ulcère gastroduodénal   Ulcère calleux   Ulcère pylorique
Gastroentérologie, dermatologie  -  [Angl. : Digestive ulcer, peptic ulcer, Gastric ulcer, Duodenal ulcer, Gastroduodenal ulcer, Callous ulcer, Pyloric ulcer]   N. m.  * ulcère : du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse. 
   Ulcère de l'estomac ou ulcère gastrique : comme pour les autres ulcères, il s'agit d'une plaie qui se constitue progressivement, avec perte de substance. Il apparaît après des agressions répétées de la muqueuse gastrique, notamment par des médicaments (AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens, corticostéroïdes, entre autres). L'évolution est chronique et la cicatrisation ne se fait pas spontanément (c'est-à-dire sans intervention médicale, chirurgicale ou médicamenteuse).
    Au début des années 80, les chercheurs découvrent qu'une bactérie présente dans l'estomac : Helicobacter pylori, est responsable de l'apparition de certaines formes d'ulcères dont un nombre non négligeable sont susceptibles d'induire un cancer, même plusieurs années après la guérison.  Le génome de H. pylori est maintenant totalement décrypté. Un congrès réunissant les plus grands spécialistes de gastroentérologie, a lieu chaque année.
    Le traitement de cette forme bactérienne d'ulcère repose aujourd'hui sur 3 médicaments : l'un destiné à diminuer la sécrétion gastrique (anti-pompe à protons), les deux autres étant des antibiotiques. On parle d'ulcère gastroduodénal lorsque cette pathologie touche simultanément l'estomac et le duodénum, première partie de l'intestin grêle, et d'ulcère duodénal lorsqu'il est localisé à ce même duodénum.
    Quant à l'ulcère pylorique, il se situe au niveau du pylore, c'est-à-dire à la sortie de l'estomac. Ces formes d'ulcères ont fait l'objet des mêmes recherches et des mêmes découvertes concernant la présence d'une bactérie : H. pylori, ce qui laisse envisager la possibilité d'un traitement par antibiothérapie. L'ulcère gastroduodénal peut être qualifié de calleux lorsqu'il est ancien et que ses bords se sont relevés et sclérosés. La bactérie Helicobacter pylori      Haut de page

Ulcère de l'appareil circulatoire   Ulcère athéromateux  Ulcère de décubitus   Ulcère artériel   Ulcère variqueux   Ulcère de la jambe   Ulcère veineux
Angiologie, chirurgie cardiaque et vasculaire  -  [Angl. : Ulcer of the respiratory system, Atheromatous ulcer, Decubitus ulcer, Arterial ulcer, Varicose ulcer, Leg ulcer, Venous ulcer]   N. m.  * ulcère : du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse. 
    * Ulcère athéromateux : certaines artères peuvent développer des athéromes, dépôts riches en lipides et qui se calcifient en se chargeant de calcium. Ces athéromes peuvent se détacher de la tunique (paroi) artérielle et celle-ci développe alors une ulcération qui peut se transformer progressivement en un ulcère athéromateux ou ulcère artériel. Chez des personnes à risque (âgées et fortement athéromateuses), de tels ulcères peuvent se former dans des gros vaisseaux (aorte), provoquant la formation de véritables cratères qui peuvent évoluer d'un simple "cratère" à une perforation. 
    * Dans l'ulcère de décubitus, plus connu sous le nom d'escarre, les lésions apparaissent, surtout chez les personnes âgées, au niveau des points de pression : pieds et fesses chez les personnes longtemps alitées par exemple. La pression prolongée provoque progressivement une sténose des capillaires sanguins, puis une hypoxie des tissus (défaut d'oxygénation) et un dépérissement (nécrose). 
    * Ulcère variqueux ou ulcère de la jambe : chez certaines personnes présentant une insuffisance veineuse avec tendance aux varices ou aux phlébites (ou ayant des professions exigeant une station debout prolongée), l'ulcère variqueux qui est une forme d'ulcère veineux, peut apparaître après une petite blessure, généralement au niveau de la cheville, avec perte plus ou moins importante de substance au niveau de la peau. Cette plaie, comme la plupart des autres ulcères, ne cicatrise pas ou très difficilement, compte tenu de l'insuffisance circulatoire.
    Elle est douloureuse et peut suinter de fait de complications infectieuses. Le traitement passe par la désinfection de la plaie, l'utilisation d'enzymes protéolytiques pour digérer les peaux mortes et, si nécessaire la chirurgie et une greffe de peau.      Haut de page

Ulcère de la peau   Ulcère de Curling   Ulcère de stress   Ulcère tuberculeux de la peau   Ulcère de Buruli   Ulcère phagédénique   Ulcère des pays chauds   Ulcère tropical   Ulcère annamite   Ulcère de Malabar   Ulcère rongeur
Dermatologie  -  [Angl. : Skin ulcer, Curling's ulcer, Stress ulcer, Tuberculous ulcer of the skin, Buruli's ulcer, Phagedenic ulcer, Tropical ulcer, Annamite ulcer, Malabar ulcer, Perforating ulcer]   N. m.  * ulcère : du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse. 
    * Ulcère de CURLING : c'est un cas d'interaction entre plusieurs organes. Cette ulcération apparaît au niveau de l'estomac et/ou du duodénum (comme un ulcère gastroduodénal de type digestif), mais survient après une importante brûlure de la peau, notamment lorsque la surface brûlée dépasse 30%. Le traitement de cette forme de pathologie, appelée aussi ulcère de stress, relève de la pharmacologie, ou de la chirurgie si des hémorragies incontrôlables se produisent. 
    * Ulcère tuberculeux de la peau : chez les personnes atteintes de tuberculose, l'une des complications tardives possibles est l'apparition d'un ulcère cutané. 
    * Ulcère de BURULI : C'est une maladie émergente, c'est-à-dire qui est en train de prendre progressivement de l'ampleur, notamment dans l'Afrique de l'Ouest. Elle est due à la bactérie Mycobacterium ulcerans qui provoque des nécroses (mort des tissus) chroniques de la peau. Cette maladie est également présente dans certains pays d'Asie et dans le Pacifique Ouest. À noter qu'il n'existe aujourd'hui aucun traitement et que l'Institut Pasteur travaille au décodage du génome de cette bactérie. 
    * Ulcère phagédénique (du latin phagenoedicus, du grec phagêdoinikos, ulcère rongeur) ou u. des pays chauds ou u. tropical ou u. annamite ou ulcère de Malabar ou ulcère rongeur (toutes ces dénominations sont synonymes) : il apparaît généralement aux jambes après de nombreuses petites blessures et la pénétration d'un nombre important de bactéries. La perte de substance se produit alors sur une zone plus ou moins étendue et l'ulcère phagédénique prend la forme d'un cratère suintant.
    Les hémorragies ne sont pas rares et les conséquences de cet ulcère peuvent être dramatiques : atteinte de l'os (ostéite), gangrène, tétanos, voire formation d'un cancer qui dissémine des métastases. Malgré les traitements à base d'antibiotiques ou de greffe de peau, il peut devenir nécessaire de procéder à l'amputation.        Haut de page

Ulcère génital   Ulcus vulvae acutum   Ulcération vulvaire gangreneuse   Ulcère vulvaire   Ulcère aigu de la vulve   Ulcère de Lipschütz   Ulcus vulvae simplex chronicum   Ulcère chronique simple de la vulve
Dermatologie  -  [Angl. : Genital ulcer, Ulcus vulvae acutum, Vulvar gangrenous ulceration, Vulvar ulcer, Acute vulvar ulcer, Lipschutz's ulcer, Ulcus vulvae simplex chronicum]   N. m.  * ulcère : du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse ; * génital : du latin genitalis, de genitum, genere [génit(o)-, -génital], engendrer. 
    * Ulcus vulvae acutum ou ulcération vulvaire gangreneuse ou ulcère aigu de la vulve ou ulcère vulvaire ou ulcère de Lipschütz : c'est en 1913 que Lipschütz, dermatologue autrichien, identifie cette forme d'ulcère chez une jeune fille. Ce type d'ulcère se révèle gangreneux, est accompagné de fièvres et de violents malaises, de lymphadénomégalie et on ne connaît toujours pas exactement ses causes. Il s'agit probablement d'une infection par des germes pathogènes anaérobies. Actuellement, le traitement est à la fois externe (Bétadine, Dakin) et interne : antibiothérapie. Des complications et une extension ont été constatés au niveau du vagin et de l'urètre.
    * Ulcus vulvae simplex chronicum ou ulcère chronique simple de la vulve : contrairement à la forme précédente qui s'observe chez les jeunes filles, l'ulcère chronique simple de la vulve est une pathologie qui concerne essentiellement des femmes ménopausées.        Haut de page

Ulcérocancer
Cancérologie oncologie, gastroentérologie  -  [Angl. : Ulcerocancer]   N. m.  * ulcéro : du latin ulcus, ulceris [ulcér(o)-], plaie vive, écorchure, avec perte de substance au niveau de la peau ou d'une muqueuse ; * cancer : du latin cancer [cancér(o)-], écrevisse ou crabe ; relatif au cancer.  
    Un ulcérocancer (ou ulcéro-cancer) est une pathologie qui affecte l'estomac - ulcération gastrique - et qui présente un caractère cancéreux. C'est une forme dite superficielle de cancer, qui n'affecte que la muqueuse et la sous-muqueuse située juste en-dessous, mais qui ne l'empêche pas, dans certains cas, de disséminer des métastases.       Haut de page