Retour à la page d'accueil  T - TERMINOLOGIE MEDICALE - T  retour à la lettre "A"

Dernière modification : 29-10-2019

Tibia, tibi(o)-      Du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne. Le mot a été repris en zoologie pour désigner la troisième articulation des pattes des insectes et la cinquième division de chaque membre chez les araignées. L'élément tibio est entré dans la composition de plusieurs mots d'anatomie : voir ci-dessous.


Tibia - Tibial - Tibia en fourreau - Tibia en lame de sabre - Tibialgie - Tibia varum - Tibiocalcanéen - Tibiofémoral - Tibionaviculaire - Tibiopéronier - Tibioscaphoïdien - Tibiotalaire - Tibiotalien - Tibiotarsien

Tibia
Ostéologie, anatomie, traumatologie  -  [Angl. : Tibia]   N. m.  * tibia : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne. 
    Le tibia est le plus interne et le plus volumineux des deux os qui constituent le squelette de la jambe, l'autre, beaucoup plus fin, étant le péroné appelé aussi la fibula. Il s'articule
* en haut, au niveau du genou, avec le fémur, os de la cuisse, formant l'articulation tibiofémorale,
* sur son bord supéroexterne avec la fibula et
* en bas, au niveau de la cheville, avec le talus ou astragale, formant l'articulation tibiotarsale.    Schéma du tibia et de la fibula (ou du péroné)     Haut de page

Tibial, ale
Ostéologie, anatomie, traumatologie  -  [Angl. : Tibial]   Adj.  * tibial : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne. 
    L'adjectif tibial, ale, caractérise ce qui se rapporte au tibia, le plus interne et le plus volumineux des deux os qui constituent le squelette de la jambe. Exemples : choc tibial, fracture tibiale, entorse tibiale, artère tibiale.    Haut de page

Tibia en fourreau    Tibia en lame de sabre
Ostéologie, infectiologie, vénérologie  -  [Angl. : Saber shin appearance]   N. m.  * tibia : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne. 
   En radiographie, le tibia en fourreau ou tibia en lame de sabre correspond à un épaississement cortical et une incurvation du tibia, qui lui donnent la forme d'un sabre. Cette pathologie se rencontre chez des personnes atteintes de syphilis osseuse ou de la maladie de Paget. Syn. : la platycnémie est un caractère anthropologique qui concerne le tibia : cet os est aplati sur un plan transversal, ce qui lui donne le même aspect en lame de sabre. L'homme de Cro-Magnon était platycnémien.    Haut de page

Tibialgie
Algologie, ostéologie, infectiologie, traumatologie  -  [Angl. : Tibialgia]   N. f.  * tibia : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne ; * algie : du grec algos [alg(o)-, -algie, -algique], douleur. 
   On appelle tibialgie toute douleur qui se manifeste au niveau du tibia, le plus interne et le plus volumineux des deux os qui constituent le squelette de la jambe, quelles qu'en soient l'origine, l'intensité et la durée.     Haut de page

Tibia varum
Orthopédie, chirurgie orthopédique et traumatologique, médecine physique et réadaptation fonctionnelle  -   [Angl. : Genu varum, Infantile genu varum, Tibia varum]   Adj. et nom  -  * tibia : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne ; * varum : mot latin signifiant cagneux, tourné en dedans. Adjectif qui entre dans la composition de plusieurs expressions pour désigner une déviation (rotation) vers l'intérieur. Dans le langage médical et sportif, varus est aussi devenu un nom (substantif) : c'est ainsi que l'on parle d'un varus pour désigner une déviation d'un membre ou d'un segment vers l'intérieur.
    Chez les jeunes enfants (genu varum infantile ou plus exactement tibia varum), cette déformation est fréquente jusqu'à l'âge de un an et demi, deux ans ; il disparaît spontanément quand l'enfant commence à marcher. S'il persiste au-delà de deux ans, il peut être dû à un rachitisme et son traitement est celui de la cause : augmentation des apports en calcium si nécessaire et de vitamine D.
    Chez l'adulte, un genu varum est généralement la conséquence d'un genu varum infantile non soigné ou d'une fracture mal réduite ou pas totalement guérie. Schéma d'un genu valgum et g. varum     Haut de page

Tibiocalcanéen
Ostéologie, anatomie, traumatologie  -  [Angl. : Tibiocalcanean]   Adj.  * tibio : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne ; * calcanéen : du latin calcaneum [calcané(o)-], talon, de calcare, fouler ; relatif au talon. 
    L'adjectif tibiocalcanéen caractérise ce qui se rapporte en même temps au tibia et au calcanéum. Exemple : la partie tibiocalcanéenne du ligament médian de l'articulation de la cheville : c'est la partie du ligament médial ou deltoïde qui s'étend de la malléole interne au sustentaculum tali (petite apophyse) du calcanéum.   Schéma du pied en vue dorsale      Schéma du pied en vue latérale            Haut de page

Tibiofémoral, ale
Ostéologie, anatomie, traumatologie  -  [Angl. : Tibiofemoral]   Adj.  * tibio : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne ; * fémoral : du latin femur [fémor(o)-, -fémoral], cuisse, relatif à l'os de la cuisse ou à la cuisse. 
    L'adjectif tibiofémoral caractérise ce qui se rapporte en même temps au tibia et au fémur. Exemple : la partie tibiofémorale de l'articulation du genou, dans laquelle se trouvent les ménisques interne et externe - voir le schéma.   L'articulation du genou       Haut de page

Tibionaviculaire    Tibioscaphoïdien, ienne
Ostéologie, anatomie, traumatologie  -  [Angl. : Tibionavicular]   Adj.  * tibio : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne ; * naviculaire : du latin navicularis, navire, bateau, qui a la forme d'une nacelle ; * scaphoïdien : du grec scaphoidês [scaphoïd(o)-, -scaphoïdien], qui a la forme d’une barque, relatif au scaphoïde,  petit os présent dans le carpe et le tarse.
    L'adjectif tibionaviculaire ou tibioscaphoïdienne caractérise ce qui se rapporte en même temps au tibia et au naviculaire ou scaphoïde, os du tarse.   Schéma du pied en vue dorsale             Haut de page

Tibiopéronier
Ostéologie, anatomie, traumatologie  -  [Angl. : Tibioperoneal]   Adj.  * tibio : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne ; * péronier : du grec peronê, pointe traversant un objet, fibule, broche, utilisé pour désigner l'os fin et frêle, parallèle au tibia.
    L'adjectif tibiopéronier caractérise ce qui se rapporte en même temps au tibia et au péroné.       Haut de page

Tibiotalaire   Tibiotalien, ienne    Tibiotarsien, ienne
Ostéologie, anatomie, traumatologie  -  [Angl. : Tibiotalar, Tibiotarsal]   Adj.  * tibio : du latin tibialis, de tibia, "flûte", relatif au plus gros des deux os de la jambe, qui en forme la partie interne ; * talaire, talien : du latin populaire talo, talonis, du latin classique talus, partie postérieure du pied chez l'homme ; * tarsien : du grec tarsos [tars(o)-, -tarsien], relatif au tarse, région postérieure du squelette du pied, formé de 7 os tarsiens, dont le talon. 
   Il existe peu d'organes de notre corps qui n'ont pas de racine propre. La cheville en est un exemple. Peut-être est-ce dû au fait de son étymologie commune avec la clavicule.
Les adjectifs les plus utilisés pour qualifier la cheville sont tibiotalien, ienne ou tibiotalaire, tibiotarsien, ienne, ce deuxième étant moins utilisé, mais présent dans certains comptes-rendus d'imagerie médicale. Autre appellation : articulation talocrurale, Cette articulation relie les deux os de la jambe (tibia et péroné) au talus.
Exemples : entorse ou fracture tibiotalienne (sans trait d'union pour satisfaire aux règles de la nouvelle orthographe), arthrose tibiotalienne (ou tibiotarsienne) ...   Schéma du pied en vue dorsale         Haut de page